WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le post-rock et sa sous-estimation au cinéma

( Télécharger le fichier original )
par Alexis Tanet
ESRA Nice - DESRA 2009
  

précédent sommaire suivant

7) Exemple de sonorité : la decription sonore de Spiderland de Slint, l'album de référence du post-rock

La musique de Spiderland est connue pour ses rythmes angulaires de guitare, de forts changements dynamiques et l'irrégularité du tempo. Le chant de Mcmahan passe de paroles marmonnées à des cris tendus. Les paroles de Spiderland sont souvent écrites dans un style narratif. Les influences sur l'enregistrement comprennent Gang of Four, Black Sabbath, et Sonic Youth. Will Hermes du magazine Spin résume le son de l'album à celui "mi-70 de King Crimson devenu emo: des crissement d'accords de guitare et de somptueuses notes tournoyantes composées de mots aussi bien parlés que chantés. Piero Scaruffi a établi des comparaisons du son de Spiderland avec le blues et l'acid rock, ainsi qu'avec le groupe slowcore Codeine.

La piste d'ouverture de l'album, "Breadcrumb Trail", décrit une journée passée à un carnaval avec une diseuse de bonne aventure. La chanson possède un arrangement complex avec des transitions pointues. La guitare oscille entre un riff propre avec des harmoniques, dans le couplet, à de la très forte distorsion comportant des notes aigues dans le refrain. "Nosferatu Man", la deuxième piste, est inspirée du film muet expressionniste allemand de 1922, Nosferatu. Le couplet comprend un riff de guitare dissonant, basé de notes aigues similaires à celles de "Breadcrumb Trail", et un drumbeat reposant uniquement sur les toms et la caisse claire (sans cymbales). Le refrain, inclus de la guitare distordue en "dents de scie" et un beat d'influence thrash, se poursuivant en un long jam, avant que la chanson se termine avec 30 secondes de feedback.

"Don, Aman», qui ne possède pas de percussions ou de batterie, parle des pensées d'une "âme isolée" avant, après et pendant une fête dans un bar. Près de la totalité des paroles du morceau sont parlées. La guitare est jouée en suite d'accords qui "si joués au bon tempo, seraient mélodieux, mais joués avec des pauses plus longues et irrégulières, sont seulement une série d'accords." Le tempo accélère tout le long, et devient insistant et distordu avant de ralentir légèrement pour retrouver le tempo d'origine. "Washer", la plus longue piste de l'album, dispose d'une «à peine audible" introduction à la guitare et de cymbales, avant que le reste du groupe entre en jeu. La chanson instaure une tension jusqu'au couplet final, qui comprend une forte distorsion, et est suivi par une longue outro.

"For Dinner..." est un morceau instrumental ambient. Il débute avec une section silencieuse "accords en battements, à l'occasion coupés par le grondement des toms et de la grosse caisse". La chanson circule entre des moments de création de tension et de relâchement. Une guitare joue un accord pendant toute la dernière minute du morceau. La dernière chanson de l'album, "Good Morning Captain", est basée sur le poème, The Rime of the Ancient Mariner de Samuel Taylor Coleridge (Poête anglais du début du XIXème siècle). La chanson dispose d'une structure de deux accords de guitare, un "riff étroit dégingandé" de la section rythmique et d'un beat saccadée. [19] Lors de l'enregistrement du dernier refrain, Mcmahan est devenu physiquement malade à force de crier pour éviter d'etre couvert par les guitares. David Peschek de The Guardian compare "Good Morning Captain" à "Stairway to Heaven" de Led Zeppelin, écrivant que "l'extraordinaire Good Morning Captain est un Stairway to Heaven, s'il est possible d'imaginer Stairway to Heaven blanchie de tous grandiloquence ».

Impact des labels independants

Souvent le caractère et le son sont definis par les labels tels que Constellation records, Temporary Residence Limited, Fat Cat Records (important dans la scène post-rock pour avoir découvert Sigur Ros), Neurot Recordings, Robotic Empire, The Mylene Sheath, Thrill Jockey, Kranky Records, Hydra Head Records, The Leaf Label (Efterklang), PIAS Recordings (sigur ros, mum, mogwai), Duophonic Records créé par stereolab, Rock Action Records fondé et maintenu par Mogwai, Touch and Go Records (Slint, Dirty Three, Rachel's).

Ces labels sont tous indépendants et permettent aux groupes de s'aventurer sans de grandes limitations à part celles des délais (souvent non-respectés) et de l'argent.

précédent sommaire suivant