WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Typologie des systèmes d'élevage laitier au Maroc en vue d'une analyse de leurs performances

( Télécharger le fichier original )
par Mohamed Taher Sraà»ri
Faculté universitaire des Sciences agronomiques de Gembloux, Belgique - Doctorat en Sciences agronomiques et Ingénierie biologique 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

IV-4-4 Conclusion

Ce suivi des performances et de la qualité du lait d'élevages bovins suburbains confirme la prédominance des concentrés comme base des bilans fourragers. Le diagnostic de la valorisation de ces concentrés alimentaires en lait démontre clairement l'insuffisance des fourrages et dans certains cas, un gaspillage flagrant, dû principalement à l'absence de stratégies de rationnement du cheptel.

Toutefois, les répercussions économiques sont très diverses, atténuées par le poids des ventes de bovins et aussi par la productivité en lait des vaches. Ainsi, dans l'étable étatique de la SODEA où les consommations en concentrés sont les plus importantes, le niveau de rendement laitier par vache permet d'obtenir des bénéfices par vache très importants.

En revanche, les paramètres de qualité du lait sont très variables et dans l'ensemble peu satisfaisants. Ainsi, aussi bien sur les taux butyreux que sur les conditions de stockage du lait à la ferme et encore plus sur l'hygiène générale du lait, les paramètres obtenus laissent à désirer. Dans deux des cinq exploitations le taux butyreux moyen est inférieur à une norme de 35 g/kg. Les taux butyreux, les conditions de stockage du lait à la ferme et de façon encore plus marquée l'hygiène générale du lait ne correspondent pas aux caractéristiques générales de la culture laitière spécialisée qu'aurait laissé supposer le recours à la race Holstein. Seul le taux protéique affiche des valeurs moyennes acceptables pour les cinq exploitations, témoignant de l'effet des apports massifs et réguliers en concentrés.

La typologie des échantillons de lait, a permis de tracer un canevas descriptif de la diversité des variations que peut subir cette matière dans un environnement d'élevage en pays chaud fondé sur les variations des teneurs en matières utiles (TB et TP) et les fluctuations de la flore totale (FMAT) qui reflètent l'hygiène générale et les conditions de stockage. Cette typologie pourrait ainsi servir d'outil pour procéder à l'évaluation rapide d'autres échantillons de lait collectés dans des conditions similaires à travers le Maroc. Les résultats confirment par ailleurs, les incidences directes des pratiques d'élevage (alimentation à « coups de concentrés », absence du rationnement, hygiène globale défectueuse à la traite et dans les bâtiments d'élevage...) sur la qualité du lait. Ils ne peuvent que renforcer la conviction de l'urgence d'un appui technique individuel dans ce domaine, couplé aussi à la révision du mode du paiement du lait : la prise en compte quotidienne de critères aussi élémentaires que les taux protéique et butyreux et la contamination par les microorganismes. Il y va sûrement de la durabilité au Maroc d'une filière laitière qui soit apte à distinguer les diverses déclinaisons d'un produit aussi variable et périssable que le lait.

V - Conclusion générale et recommandations

V.1. Conclusion générale

V.2. Recommandations

précédent sommaire suivant