WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impacts socioeconomiques du projet de pipeline Tchad-Cameroun le long du corridor dans la province du centre (Cameroun)

( Télécharger le fichier original )
par Bertrand Junior NDJESSA BESSALA
Université de Dschang - Ingénieur agro-socio-economiste 2002
  

précédent sommaire suivant

9°- Projets d'extraction et emplois

Le secteur pétrolier offre de façon très modeste des emplois. Les emplois dans la prospection et la production pétrolière sont des emplois temporaires et la main d'oeuvre est souvent expatriée. Carton (2000) note qu'en Argentine, le nombre de travailleurs de l'entreprise YACIMIENTOS PETROLIFEROS FISCALES est passé de 50.000 à moins de 6.000 entre 1991 et 1997. Il ajoute qu'au Mexique, l'entreprise PEMEX a réduit ses effectifs de 280.000 à 133.000 de 1989 à 1997. Les entreprises pétrolières préfèrent travailler avec les entreprises sous traitantes. Ce qui réduit leurs coûts de production et augmente leurs marges bénéficiaires. C'est aussi une stratégie pour déstructurer toute représentation syndicale dans le secteur pétrolier. Le projet pipeline Tchad-Cameroun a offert 3.600 emplois temporaires au Cameroun et au Tchad durant la phase de construction et 550 emplois permanents dans les deux pays pendant la phase d'exploitation (Dames & Moore, 1999).

En parcourant les auteurs cités dans cette revue de la littérature, on se rend compte effectivement que tout projet fait changer une situation initiale. Pour analyser ce changement, il faut comparer la situation initiale à la situation après projet. Cette comparaison peut être faite à l'intérieur du groupe cible (ayant subi l'influence du projet) ou entre le groupe cible et un groupe témoin ou de contrôle (n'ayant pas subi l'influence du projet). La première approche présente parfois la limite de ne pas pouvoir distinguer entre les effets dus au projet et ceux dus à l'évolution naturelle. Cette limite est contournée par la deuxième approche. Toutefois pour mieux analyser l'impact d'un projet, il faut combiner les deux approches. Voilà pourquoi dans cette étude, l'approche de la double différence a été utilisée.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.