WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mise en place d'une architecture VPN MPLS avec gestion du temps de connexion et de la bande passante utilisateur


par William Landry SIME SIME
3IL(Institut d'ingenierie d'informatique de Limoge)/ISTDI - Master Europeen en Informatique OPTION: Administration systémes resaux 2009
  

précédent sommaire suivant

I-2 Gestion des labels dans un réseau MPLS

I-2.1 LSP (Label Switch Path)

Nous avons vu précédemment que MPLS ajoute des labels sur les paquets ou cellules qui transitent sur un réseau MPLS afin de permettre à chaque noeud qui le compose de connaître la manière dont ils doivent traiter et transmettre les données.

Ces labels, appelés LSP (Label Switched Path) sont insérés après les en-têtes de la couche 2 et juste avant les en-têtes de la couche 3 du modèle OSI. Les LSP ont une taille fixe de 32 bits et sont structurés comme indiqué ci-dessous :

Figure 11: Structure des LSP

Dans cette structure, le champ "Label" définit le label sous la forme d'une valeur, et le champ "CoS" (Class Of Service) correspond à une valeur permettant d'influer sur l'ordre de traitement des paquets mis en queue. Le champ "Stack" (pile) quant à lui est une valeur permettant d'établir une hiérarchie dans la pile de labels, et le champ "TTL" (Time To Life) fournit les mêmes fonctionnalités que le TTL21(*) IP conventionnel. L'utilisation de ces LSP permet d'accélérer grandement la commutation dans un réseau IP à haut débit. Cependant il existe deux méthodes permettant d'implémenter l'utilisation des LSP : le routage "saut par saut" et le routage « explicite». Le routage saut par saut permet à chaque noeud MPLS de choisir le saut suivant indépendamment du FEC22(*) défini par le LSP du paquet, alors que le routage explicite laisse le premier noeud MPLS périphérique décider de la liste des noeuds que le paquet devra suivre pour arriver à l'adresse de destination. Cependant, l'utilisation du routage explicite n'assure en aucun cas la sélection d'un chemin optimal pour le paquet en question. De plus ce chemin est unidirectionnel, il va donc falloir que le noeud MPLS périphérique de destination choisisse un nouveau LSP pour le chemin de retour.

I-2.2 FEC (Forwarding Equivalency Class)

Une classe d'équivalence de transmission (FEC) représente un groupe de paquets transmis de manière identique sur un réseau MPLS. Ces FEC peuvent par exemple correspondre à des types de services, des types de paquets ou même encore des sous-réseaux. Un label différent est attribué à chacun de ces FEC. Ainsi, dès leur entrée dans un réseau MPLS, chaque paquet appartenant à un même groupe reçoit le même label ce qui lui permet d'être acheminé vers la route qui lui a été réservée.

I-2.3 LIB (Label Information Base)

Chaque noeud MPLS capable de transférer des paquets labellisés sur le réseau MPLS détient une base des informations de labels (LIB). C'est sur cette base d'informations que les décisions concernant la transmission des paquets sont fondées. En effet, les LIB (Label Information Base) contiennent, sous forme de table, la correspondance entre les différents FEC existant et les labels qui ont été attribués à chacun d'entre eux. Les informations contenues dans les LIB sont créés et mises à jour, en fonction du type de matériel, soit grâce au protocole propriétaire Cisco : TDP (Tag Distribution Protocol), soit par le protocole de liaison de labels du standard de l'IETF : LDP (Label Distribution Protocol).

* 21Time to life :temps de vie d'un paquet dans le réseau

précédent sommaire suivant