WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Des représentations à  la pratique réflexive : pour une co-construction de la professionnalisation

( Télécharger le fichier original )
par Maguy LUCOT-MEUNIER
IFCS Lille - cadre de santé 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II - UNE METHODOLOGIE ADAPTEE ?

L'entretien semble être une méthode appropriée à la recherche des représentations. Toutefois pour être plus fidèle possible, il faudrait se contenter de retranscrire mots à mots les dialogues. Mais « Une telle façon de travailler employée systématiquement tournerait vite à une forme très artificielle de collage. » (D. Jodelet, 2003, p.141). C'est pourquoi « tout travail sur des représentations culturelles est, au moins pour une large part, interprétatif. Toute interprétation est le produit d'un travail essentiellement intuitif de l'interprète et obéit à un critère dont les implications varient selon le point de vue. » (D. Jodelet, 2003, p.142). Je ne pourrais donc me passer de ma propre interprétation des propos tenus. Elle se fait en fonction de mon vécu, mon point de vue et ne peut être dissociée de son contexte.

En revanche, l'étude des représentations mériterait une démarche beaucoup plus approfondie et complexe mais surtout « multi méthodologique » (J.-C. Abric, 1994, p.53). Je me contenterai dans ce travail d'une partie de la démarche à savoir les entretiens.

Jean Blaise Grize propose une grille d'entretien sur les types de questions à poser pour obtenir des réponses fiables sur les représentations (J.-B. Grize, 2003, pp. 183-184). Tout d'abord, il existe trois niveaux de représentations : images mentales, représentations référentielles et systèmes de relations. « Les questions doivent être formulées de façon à ce que le sujet soit amené à se placer au plus haut de ces trois niveaux. » Ensuite, « Les questions doivent être formulées de sorte qu'elles laissent la place aux jugements de valeurs, ce qui, de plus, permettra d'avoir facilement accès aux idéologies sous jacentes. » Enfin, ne pas demander de définitions. Ce serait « une représentation de représentation » et donc encore plus complexe, les représentations le sont déjà suffisamment.

Je pense avoir laissé la place à l'expression des jugements de valeurs même si ce n'est pas toujours facile de les exprimer pour les personnes interrogées. J'espère répondre à ces critères lors de la troisième vague d'entretiens.

Quant à la population choisie pour ces entretiens, il apparaît clair que la sélection d'une population homogène était primordiale. L'étude des représentations n'est en effet valable que si elle émane d'un groupe social identifié comme tel. « Un groupe social est un ensemble d'individus placés dans une même situation sociale, ayant au moins partiellement conscience de leur identité de situation et réunis par des activités qui les mettent directement et indirectement en relation » (S. D'Agostino, P. Deubel, M. Montoussé, G. Renouard, 2008, p. 352). Je considère donc que les soignants que j'interroge font partie d'un groupe social dont la situation est : appartenant au corps paramédical infirmier, réunis dans la même activité hospitalière, accueillant des étudiants régulièrement, entretenant des relations avec les formateurs de ces mêmes étudiants. En outre, je pourrais me poser la question d'aller interroger des formateurs. Mais si je pars du principe que les formateurs constituent un groupe différent par leur activité et leur appartenance à un corps, les représentations de la formation véhiculées par ce groupe sont différentes du groupe soignant. Cela confirme donc mon idée de ne pas modifier la population de ma troisième vague d'entretiens.

Ma question évolue donc vers :

Quels sont les éléments structurant les représentations des soignants sur les formateurs et quels sont leurs impacts sur leurs relations ?

CHAPITRE III

TROISIEME VAGUE D'ENTRETIENS

précédent sommaire suivant