WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Des représentations à  la pratique réflexive : pour une co-construction de la professionnalisation

( Télécharger le fichier original )
par Maguy LUCOT-MEUNIER
IFCS Lille - cadre de santé 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

SYNTHESE DE LA PREMIERE VAGUE

Nous dégageons des idées essentielles apportant des éléments à notre question de départ.

Le rôle du formateur tourne donc autour de trois éléments : relations avec le terrain de stage, attentes des soignants et représentations. L'infirmier a des attentes envers le formateur et notamment en termes de relations fondées sur les représentations qu'il a de la fonction de formateur. Pour mieux les comprendre, je me dois alors d'approfondir ma recherche avec cette nouvelle question :

Dans le cadre de la professionnalisation de l'étudiant, quelles relations souhaitent développer les soignants et quelles attentes ont-ils du formateur ?

CHAPITRE II

DEUXIEME VAGUE D'ENTRETIENS

I - CADRE DES ENTRETIENS

1.1/ Objectifs

A ce stade les objectifs se veulent progressifs.

- Corroborer les items repérés dans les deux premiers entretiens.

- Affiner les représentations en termes de relations et d'attentes du soignant encadrant les stagiaires envers le formateur.

- Recentrer vers le but d'un encadrement efficient de l'étudiant paramédical.

- Tenter de développer une problématique en rapport avec ces représentations.

1.2/ Population choisie

Je choisis de continuer à interroger des soignants qui répondent aux mêmes critères que pour la première vague d'entretien, toujours dans cet esprit de pouvoir comparer des éléments qui soient comparables. Etant donné que j'ai décidé de découvrir les représentations d'une population donnée, je pense qu'en changeant de population, je n'étudierais pas les mêmes contenus de représentations.

1.3/ Consignes

Je choisis de moins cadrer l'entretien et de laisser plus libre cours à l'expression de l'interviewé pour qu'il puisse m'apporter des éléments nouveaux et plus spontanés. Je mène donc un entretien non directif avec la même méthode d'accroche que pour la première vague (connaissance de la personne) mais avec une question écrite unique puis des questions ou des réflexions à caractère de relance de la discussion. J'espère faire exprimer une notion de lien ou de non lien entre formateur et soignant. La question posée est :

Qu'apportent à l'étudiant le professionnel en stage, et le formateur en institut ?

1.4/ Déroulement et ressenti du troisième entretien

J'ai demandé au cadre de santé d'un service de soins l'autorisation d'interroger une des infirmières. Je lui ai proposé de me faire venir dès que la situation dans le service permettait de libérer cette personne entre une demi-heure et trois quarts d'heure. Sur ses conseils, je me présente donc après les transmissions de l'après midi. Il me présente à une infirmière qui me confirme avoir le temps nécessaire à me consacrer.

Dès le début je la trouve intimidée. J'explique cela par son jeune âge, cela fait 2 ans ½ qu'elle travaille. Pour la mettre plus à l'aise, je lui réexplique l'objet de ma démarche avant de sortir mon enregistreur.

L'entretien a duré trente minutes et s'est déroulé au calme dans le bureau du cadre sans que nous ne soyons jamais dérangées.

Je lui ai donc posé la question puis j'ai dû beaucoup relancer, reformuler, utiliser des exemples devant ses réponses très courtes.

J'ai vraiment cherché à la faire parler le plus spontanément possible. Malgré cela, elle est restée intimidée tout au long de l'entretien et même si elle me répondait toujours avec de l'implication, elle n'a jamais vraiment développé ses idées. J'ai donc constamment cherché à les approfondir.

J'ai été quelque peu déroutée devant sa timidité et ses réponses courtes. Cependant elle s'exprimait de façon claire. Puis elle n'allait jamais sur le terrain vers lequel je voulais l'emmener. Ce qui est pour moi intéressant et mérite d'être analysé. En effet, il n'y avait peut être pas lieu de lui prêter des représentations qu'elle n'a pas. Finalement, j'ai vraiment eu l'impression d'un entretien laborieux espérant pouvoir en extraire des points pour mon analyse. C'est à ce moment que je me rends compte de la difficulté de faire soi même abstraction de ses propres représentations pour mener ce genre de recherche. Malgré cette impression, l'analyse montrera que son discours fait ressortir des éléments intéressants pour cette investigation.

précédent sommaire suivant