WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Discrimination sur le marché du travail : les femmes

( Télécharger le fichier original )
par Youssef Belhassen FENNIRA
Université Paris 1 Panthéon Sorbonne - Licence 2009
  

précédent sommaire

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

ANNEXE I

Le capital humain :

Le capital humain est un concept économique introduit par Theodore W. Schultz, puis précisé par Gary Becker visant à rendre compte des conséquences économiques de l'accumulation de connaissances et d'aptitudes par un individu. Il comprend :

· le savoir, l'expérience et les talents (capital-savoir),

· sa santé physique ou sa résistance aux maladies.

Le capital humain s'acquiert (éducation), se préserve (formation continue, médecine de prévention) et entraîne une augmentation de la productivité.

Dans la théorie du capital humain, il est avancé que les différences de taux de participation et de l'investissement entre les hommes et les femmes sont le fruit d'un investissement dans le capital humain moindre de la part des femmes. Cela entraîne donc une productivité plus faible pour les femmes.

L'allocation sexuée du temps entre sphère productive et sphère domestique :

L'allocation du temps entre les deux sphères reste en faveur des hommes sur le marché du travail. Le salaire des femmes est souvent d'appoint et les hommes se spécialisent dans le travail marchand. Les femmes accomplissent près de 70 % du travail domestique et 60 % du travail parental.

Certains auteurs comme Becker (1981) trouvent l'origine de cette division en faveur des hommes dans les différences biologiques liées à la maternité. Il reviendra quelques années plus tard sur ses paroles, car tout le monde s'accorde aujourd'hui pour dire que les différences biologiques ne sont pas à l'origine des avantages comparatifs.

Aujourd'hui on renvoi cette répartition aux discriminations dont peuvent être victimes les femmes, Becker (1985).

Pour Sen (1993), elle est issue des « asymétries générées par la société, par exemple, sur le plan de la propriété, de l'éducation et de la formation, mais aussi par une conception cultivée de la fragilité des femmes ».

Correction de Heckman :

Heckman corrige le biais de sélection de l'échantillon pour le modèle d'Oaxaca-Blinder. Pour ce faire, il tient compte des chômeurs et des inactifs, enlève donc le biais de sélection. Il inclut la probabilité de participer au marché du travail, donc fait une représentation plus réaliste du marché réel.

ANNEXE II

Salaires horaires nets moyens dans le secteur privé à temps complet et à temps partiel

 

Temps

complet

Temps

partiel

 

Hommes

Femmes

Hommes

Femmes

Cadres

23,1

19 ,6

25,5

20,1

Professions intermédiaires

12,9

11,7

13,1

11,7

Employés

8,1

8

9,1

8,7

Ouvriers

8,9

7,7

9,4

8,1

Ensemble

11,8

9,5

13,2

10,9

Source: Insee, DADS 2005

 
 

Ecarts de salaires (%)

 
 

Cadres

Professions intermédiaires

Employés et ouvriers

Fonction publique d'Etat

22,6

7

29,5

Fonction publique territoriale

20

9,8

2,9

Fonction publique hospitalière

29,5

9,7

1,9

Salaires nets annuels dans la fonction publique

Figure 2

Ecarts de salaires entre hommes et femmes dans la fonction publique

 
 

Femmes

 
 

Hommes

 
 

Cadres

Professions intermédiaires

Employés et ouvriers

Cadres

Professions intermédiaires

Employés et ouvriers

Fonction publique d'Etat

27145

21255

17864

33290

22753

20658

Figure 3

Source : Insee, DADS 2005 pour les Fonction publique hospitalière et territoriale ; Insee, fiches de paie des agents de l'Etat pour la fonction d'Etat. (Même source pour les figures 2 et 3)

précédent sommaire











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.