WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Synergies et manoeuvres stratégiques d'acquisitions et fusions: le cas français de la période récente (1970-1990)

( Télécharger le fichier original )
par Serge Constant Mbappe Njome
Université Paris-Nord / Paris 13 - Villetaneuse (France) - DEA Stratégies financières et industrielles internationales 2001
  

précédent sommaire suivant

Para9raphe 2 : Les facteurs explicatifs des manoeuvres strategiques de fusion

Le but recherche est la mise en relief des motivations des fusions. Le plus souvent les firmes distinctes s'associent sur la base de la complementarite des competences afin de developper les activites et faire jouer l'effet de synergie.

L'etude de SINGH (1975) a partir d'un echantillon de 112 fusions dans quatre secteurs differents de l'industrie

britannique etablit une correlation negative entre la rentabilite des capitaux investis et la probabilite d'absorption, l'auteur remarque que ce parametre n'est pas le plus significatif

pour expliquer les fusions.

D'autres etudes dont celle de CONN (27) (1976), GUILLOU et GROLIER (1976), Patrick NAVATTE (28) (1978), ne relevent

(27) L'echantillon utilise par CONN comprend 56 fusions conglomerales aux U.S.A.

(28) Celui de Patrick NAVATTE porte sur 216 firmes frangaises cotees en bourse reparties en 141 societes impliquees dans les operations de fusion-absorption (71 acquereuses et 70 acquises) et 75 entreprises "survivantes" n'ayant ni opere ni subi d'operation de fusion.

Confere Patrick NAVATTE, "Analyse economique et financiere

des operations de fusion-absorption menees par les entreprises frangaises de 1962 a 1974", These d'Etat de Sciences de

inmei-iesn A_ es

aucune relation entre la rentabilite economique et la probabilite de realisation d'une fusion.

A l'oppose, une etude recehte de CARLETON (1983) effectuee aux Etats-Unis, montre que les entreprises absorbees ont une rentabilite des capitaux superieure a celle des absorbantes ;

la conclusion a ere tiree a partir d'un echantillon de 1352 observations.

Paragraphe 3 : Efficacite des regroupements

d'entreprises

Dans ce cas précis, it est question de comparer la situation avant et apres la fusion. L'objectif recherché est d'apprehender les effets de cette manoeuvre strategique sur les caracteristiques economiques et financieres des firmes concernees.

JENNY et WEBER (1979) montrent que les actionnaires des societes fusionnantes observent une amelioration de la rentabilite de leur portefeuille.

Cependant la technique de "Pairage" retenue presente des lacunes, notamment en ce qui concerne le choix de l'echantillon parfois suivant des criteres purement subjectifs, jetant le doute sur la pertinence de celui-ci. Ces insuffisances sont comblees par la technique des "rendements anormaux".

Section 2 : Consequences de la fusion sur la valeur boursiere

La presente section etudie les incidences de l'operation

(Suite 28) Voir egalement NAVATTE PATRICK, "Les relations du mar-

che boursier frangais a l'annonce d'une operation de fusion-absorption : le cas frangais 1962-1974", analyse financiere n° 34, 36 trimestre 1978, pages 102-117.

de fusion sur l'evolution erratique des cours boursiers des firmes. Cette analyse se fonde sur les "rendements anormaux" (29). Apres une presentation de cette technique (paragraphe 1), nous consacrerons le deuxieme paragraphe a l'avantage dont disposent les rendements anormaux par rapport a la methode utilisant les donnees comptables.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.