WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Synergies et manoeuvres stratégiques d'acquisitions et fusions: le cas français de la période récente (1970-1990)

( Télécharger le fichier original )
par Serge Constant Mbappe Njome
Université Paris-Nord / Paris 13 - Villetaneuse (France) - DEA Stratégies financières et industrielles internationales 2001
  

précédent sommaire suivant

TITRE I : AMBIVALENCE ET TYPDLOGIE DE LA SYNERGIE : UNE ANALYSE CONCEPTUELLE DES MOTIVATIONS DE FUSION.

TITRE I : AMBIVALENCE ET TYPOLOGIE DE LA SYNERGIE :
UNE ANALYSE CONCEPTUELLE DES MOTIVATIONS DE FUSIONS

Cette premiere partie regroupe trois chapitres se resumant pour l'essentiel a la definition du concept de synergie (Chapitre I), sa mesure (Chapitre II) et son effectivite (Chapitre III). Il est ici question de dresser un survey theorique et chronologique de ce maillon central de l'economie industrielle en examinant tous ses aspects, ses specificites, afin de pouvoir tirer quelques enseignements.

CHAPITRE I : Definition et nature des synergies liees aux fusions

La premiere section se resume a une tentative de definition et de modelisation de la synergie. Ce chapitre mettra egalement l'accent sur le caractere dual du concept, avec plus presicement les synergies externes (section 2) et internes (section 3).

Section 1 : Definition et modelisation du concept de synergie

Nous essayerons tour a tour d'expliquer ce qu'est la

synergie (paragraphe 1), puis nous tenterons de la formaliser grace a un modele math matique emprunte a Igor ANSOFF (paragraphe 2).

Para9raphe 1 : Definition du concept de synergie

D'une maniere generale, le mot synergie que les anglosaxons appellent synergy ou synergism date du 18eme siecle et vient du grec synergia qui veut dire cooperation. I1 s'agit donc d'une action coordonnee de plusieurs organes, c'est-a-dire

une association de plusieurs facteurs qui concourent a une action, a un effet unique.

La synergie est souvent designee sous le nom d'effet

"2 2 = 5" (3), traduisant l'idee selon laquelle l'entreprise
peut obtenir d'une nouvelle combinaison d'activites, un impact superieur a la somme de ses resultats pris individuellement.

Les entreprises caracterisees par des desequilibres inverses sont complementaires et ont interet a s'associer. Ces associations permettent de faire apparaitre d'importants

gains de synergie. La reunion d'actifs complementaires, auparavant partiellement inutilises fait du nouvel ensemble constitue par l'integration des activites, plus que la somme des composants rassembles. Ainsi un fort potentiel commercial peut permettre d'utiliser pleinement la capacite de production inemployee

d'une autre entreprise. En outre, la capacite de financement d'une firme a activite stagnante peut valoriser le potentiel de croissance d'une societe aux ressources financieres insuffisantes. De nombreuses entreprises souffrent de desequilibres internes : exces de capacite dans certaines fonctions, insuffisance dans les autres, ce qui rend mutuellement profitables aux participants les operations de croissance externe.

Le but vise par cette strategie est d'accroltre la compe-

(3) Confere Igor ANSOFF "Strategie de developpement de l'entreprise" pages 61 et 64, traduction frangaise, 1968 (ed. H & T).

titivite globale du groupe issu de la fusion grace a une complementarite des activites entre elles.

La synergie joue lorsqu'une addition de deux ensembles permet une grande diminution du clout. Ce concept a ete utilise pour la premiere fois en gestion par Igor ANSOFF dans son ouvrage célèbre "Corporate Strategy" en 1965.

Plus recemment en 1987, Bruno HUSSON l'a developpe

dans "La prise de contrale d'entreprises" (PUF - Finance). Dans les deux cas, la synergie n'echappe pas au determinisme du

tout car en fait, chacun des auteurs associe a ce concept les effets de la grande taille et par consequent, de la baisse des cot-its.

Pour mieux comprendre le concept de synergie, nous allons emprunter certains rudiments de "l'approche systemique" (3bis)
dans la mesure oil la synergie n'est positive que si l'on adopte une demarche systemique.

Cette approche nest pas une approche d'entreprise mais l'entreprise est integree dans celle-ci. L'approche systemique nait dans les annees 1930 suite aux decouvertes en biologie. De la cellule vue d'une facon isolee, on passe a la cellule

(3bis) La theorie des sytemes de VON BERTALANFFY a debouche dans les annees 1960-70 sur une formulation generale.

L'approche systemique est née et ne s'est developpee qu'a partir de trois etudes concommittantes :

* la cybernetique de Norbert WIENER (1948),

* la theorie de l'information de SHANON et WIENER (1949),

* la theorie des jeux de VON NEUMANN et MORGENSTER (1947).

Ces theories et approches stipulent qu'entre les parties d'un systeme, it existe des organes fonctionnellement differents, des informations qui creent des liaisons ente eux et qui empruntent les structures du systeme, des processus d'autoregulation qu'on soit en processus de meme finalite ou d'anta-

gonisme.

Ce sont les developpements de ces approches qui ont fait reconnaitre la theorie generale des systemes, comme etant d'application generale et tendant vers l'unite des sciences.

inseree dans un environnement, ce qui constitue une veritable revolution intellectuelle. En effet, on demontre que la cellule isolee ne peut non seulement etre comprise isolement, mais doit etre situee dans le corps ou elle se trouve normalement. On ne peut comprendre comment elle marche si on ne voit pas quelle peut etre sa fonction dans le corps dont elle est issue. Un raisonnement analogue peut etre fait en remplacant la cellule par une activite ou par une entreprise, et le corps par l'ensemble des activates ou le groupe.

L'approche systemique est en opposition avec l'approche

mathematique et scientifique monolithique de l'epoque et des époques precedentes. A cette periode, VON BERTALANFFY ecrit "un tout est plus que la somme de ses parties", signifiant simplement que les caracteristiques constitutives ne peuvent s'expliquer a partir des caracteristiques des parties prises isolement. Les proprietes du complexe paraissent donc par

rapport a celles des elements comme "nouvelles" et emergentes". Un systeme peut etre defini comme un complexe d'elements en interaction.

C'est sans doute la base du raisonnement d'Igor ANSOFF puisqu'il pense que la grande entreprise homogene et integree

a plus d'avantages que l'agregation de petites entreprises prises separement.

L'explication de la synergie par l'egalite 2 + 2 = 5 parait paradoxale car elle remet en cause un principe mathematique elementaire d'additivite des valeurs.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.