WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Synergies et manoeuvres stratégiques d'acquisitions et fusions: le cas français de la période récente (1970-1990)

( Télécharger le fichier original )
par Serge Constant Mbappe Njome
Université Paris-Nord / Paris 13 - Villetaneuse (France) - DEA Stratégies financières et industrielles internationales 2001
  

précédent sommaire suivant

Paragraphe 1 : Motivations des acheteurs

Les problemes economiques nous paraissent retenir en priorite l'attention des acheteurs. La motivation du groupe acquereur decoule tout d'abord de la constatation que, dans une economie

en developpement, "qui n'avance pas, recule". A partir de ce postulat, l'entrepreneur doit decider de son choix : croissance interne, croissance externe. Le choix de la croissance externe permet d'aller plus vite, it est donc le fondement des operations de concentration industrielles et financieres.

Les motivations des acheteurs peuvent s'inspirer de deux principes : la fusion ou l'acquisition d'une firme est un moyen de consolider les positions acquises par l'entreprise et est une preoccupation majeure des dirigeants. C'est ici qu'apparalt la sensation de l'existence d'un seuil en-dessous duquel it

est difficile de maintenir une position profitable sur un marche. L'experience montre qu'en-dega de 20 % l'entreprise est vulnerable. Par fusion ou par acquisition, des parts de marche peuvent etre rapidement conquises, de facon moins onereuse que

par grignotage de la part des concurrents.

C'est malgre tout, la recherche dune position dominante qui commande la decision. Une defense contre une invasion etrangere de societes multinationales tres puissantes peut aussi inspirer certains regroupements a caractere national ; c'est le souci de "faire le poids" qui explique parfaitement ces comportements.

Une attitude plus offensive sur son propre marche peut conduire a une strategie de developpement par acquisition successive de ses concurrents. La volonte de puissance se mele intimement a la motivation d'ordre economique, surtout qu'il faut remarquer que la possibilite de reduire les coilts de production en rapportant les charges fixes a un volume d'activite plus important permet d'esperer une amelioration de la valeur ajoutee donc des profits. Ceci est certainement vrai tant que sont respectees certaines normes de dimension.

A l'oppose la rigidite et la lourdeur des structures, la difficile integration des equipes, le risque des doubles emplois sont autant de facteurs d'alourdissement des charges et donc de reduction des marges de dilution de la rentabilite des capitaux

investis.

Parallelement, le souci de diversification et d'innovation est souvent la raison dune decision d'acquisition ou d'une operation de fusion. L'innovation technologique, la naissance de nouveaux besoins ouvrent des perspectives nouvelles dans

des marches nouveaux. Ainsi le rachat par BSN des Brasseries Kronenbourg et de l'Europeenne de Brasserie devait consolider une fourniture de verre creux mais aussi assurer une complementarite de produit. La diversification de BSN se poursuivait alors naturellement par la fusion avec GERVAIS-DANONE qui en faisait un des premiers groupes alimentaires frangais. Autre exemple de synergie, le groupe Moet et Chandon, fort de son experience dans le champagne, produit frangais de luxe, vendu sur tous les marches du monde, decidait de l'acquisition des parfums Christian Dior et le rapprochement avec Cognac Hennessy.

L'innovation peut constituer un motif d'acquisition ou fusion, qui permette soit d'acquerir un nouveau know-how soit de cumuler les frais de recherche.

Enfin, les chefs d'entreprise voient egalement dans la fusion ou l'acquisition de societes la possibilite de s'ouvrir des debouches a l'etranger. L'implantation directe y est difficile

et tres coUteuse. Ii est plus facile d'acquerir un outil de production et de vente, la solution de fusion ou acquisition s'impose la plupart du temps.

Rares sont les cas 00 les chefs d'entreprises recherchent un accroissement de la surface financiere de leur groupe par absorption de societes.

C'est dire que de fagon generale, les raisons d'ordre economique tenant a la position de l'entreprise sur son propre marche ou la possibilite pour elle d'en conquerir de nouveaux, dominent

dans l'esprit des acheteurs. Il n'en est pas de meme chez les vendeurs.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.