WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Synergies et manoeuvres stratégiques d'acquisitions et fusions: le cas français de la période récente (1970-1990)

( Télécharger le fichier original )
par Serge Constant Mbappe Njome
Université Paris-Nord / Paris 13 - Villetaneuse (France) - DEA Stratégies financières et industrielles internationales 2001
  

précédent sommaire suivant

Paragraphe 2 : Cas PEUGEOT SA "PSA"

Nous nous referons au tableau montrant l'evolution

du groupe PSA de 1975 a 1987. Les lignes (1), (2), (3), (5), (8) et (10), caracterisent les synergies au niveau du groupe.

Les lignes (1), (4), (6), (7) et (9) symbolisent le grand pouvoir de negociation et la taille importante.

La croissance de la production de 1975 a 1987 (2) traduit l'existence des economies d'echelle. Tel est egalement le cas des lignes (3) et (5).

En 1988, PSA avec 8,8 milliards de benefice, 12,9 % du marche europeen (taille critique) se rapproche progressivement des deux leaders Volkswagen (14,9 %) et FIAT

(14,8 %) du meme marche. 11 est important que les positions de Volkswagen et Fiat sont dues respectivement a l'acquisition de SEAT en 1986 et a la fusion avec Alfa Romeo au cours de la meme armee (strategies de croissance externe generatrices de synergies).

Paragraphe 3 : dossier PERNOD-RICARD

PERNOD-RICARD n'a pas acheve sa croissance, et les resultats de 1981 le confirment. Le chiffre d'affaires hors droits et taxes a atteint 42 milliards de francs, en progression de 15 % par rapport a 1980.

Le groupe a les moyens financiers de ses ambitions. Il dispose de fonds propres tres importants qui s'elevaient

a plus de 2 milliards de francs en 1980. Par ailleurs,

1975

7estissemts

_11. FF)(7) 719,3

Lefice(perte) 11.FF)(8) 281,8
herche et

(mill.FF)

(9)

ge opera-

11.FF)(10)

is de ra- (11) finalisation

 

423

% 43,3

% 45,5

%

55,4

% 48,8 %

314/174*

49,2 %

30/192*

%

33,8 %

34,3 %

34,5

%

42,6

%

36,6

%

33,1%

 
 
 
 
 
 
 
 

1

22 /14

5*

9

18 /14

2*

 

2027

3869

6457

 

5845

 

4980

 

4606

 
 

1428

1251

1382

 

1116

 

(1504)

 

(1993)

 
 
 
 
 
 
 
 

1474

 

1925

 
 
 
 
 
 

4732

 

1342

nnelle

1786

 
 
 
 
 
 

100

 

1530

 

1820

 

1982

1983

1984

1985

1986

1987

75263

85207

91111

100295

104946

11816;

1602600

1680600

1600000

1630800

1707100

1901000

1423700

1449700

1413700

1478900

1619300

1840100

895400

933100

877700

902000

935100

1026300

208000

203000

187500

176800

165000

160600

45,2 %

43,4 %

46,2 %

49,1 %

50,7 %

52,7 %

277/175*

269/171*

295/167*

307/183*

323/184*

315/212*

30,3%

32,2 %

33,1 %

34,8 %

321%

33,4 %

1 1*

18 /12

4 8*

19 /12

4 7*

20 /12

8 8*

21 /12

4

204/117*

209/125;

5065

3673

4027

5884

7350

8835

(2148)

(2590)

(341)

543

3590

6709

1456

1615

1633

1804

2390

 

118

2392

3348

4717

7586

11455

479

796

681

335

772

326

xportation

SA A partir

e France

=it'd) (3) 343600

!fectifs 96200

(4)

trt PSA

· oduction angaise nits) (5)

rt de

retie PSA en ance(un.)(6) 18,9

20 %

Chiffre d'affai-

res H.T. (1)

(Millions FF) 16358,8

?roduction (unite) vehi-

:ules+voi-:ures en Eu-

· ope (2) 659800

toduc.(un.)

- d° -

n France 643985

1976

1977

1978

1979

1980

1981

35066

41885

47810

72813

71103

72389

1513600

1568400

1665300

2310400

1961000

1704800

1437800

1518000

1596200

2002400

1647000

1484500

760300

810700

843100

1330200

1130000

1003000

176500

184500

190170

264730

245000

214500

B

-
·

Frais rationalisation des structures concernent les reductions d'effectifs et fermeture de sites.

Marge opgrationnelle = Chiffre d'affaires - Frais operationnels Production europgenne = Production en Europe

+ collections exportges sur autres continents

* Citroen

Pernod-Ricard est le deuxieme groupe agro-alimentaire pour les benefices. Le rachat d'Austin Nichols lui a permis de prendre pied aux USA, en lui donnant une base ideale pour developper le gigantesque march@ americain qui consomme 2,4 milliards de bouteilles de spiritueux par an.

Enfin, sur le secteur des vins de table en bouteille de 75 centilitres, la SVF detient en 1983, 15 % d'un marche de

plus de deux cent cinquante millions de bouteilles avec, notamment, la marque "vieux papes" lancee en 1978.

Le chiffre d'affaires hors taxes en 1983 a ete de 1,76 milliards de francs.

La valeur boursiere de l'action a quasiment ete multipliee par 4, passant de 281 francs en 1976 a 985 en 1986.

Le tableau suivant nous donne quelques chiffres-cles, concernant le groupe PERNOD-RICARD (pendant la periode 19781980), et traduisant la presence des synergies economiques.

LES CHIFFRES CLES

.Chiffres consolidgs en millions de francs

1978

1979

1980 (1)

ACTIVITE

 
 
 

-Chiffre d'affaires hors taxes et droits

2 475

3 117

3 651

-Progression du CA

11,5%

+ 13,5%

17,1%

RENTABILITE

 
 
 

-Resultat d'exploitation

340

460

511

-Rgsultat net

175

238

259

-Fonds propres

10,4 %

7,6'%

7,1 %

-Dividende net

11

14,50

16,70

-Bengfice par action

36,5

49,50

55

(1) Avec AUSTIN NICHOLS

Source : Le nouvel gconomiste, n° 234, du 15.12.1982

L'etude quantitative des cas de regroupement montre que la synergie est reelle. Nous chercherons maintenant a carac-
teriser les rapprochements effectues au cours de la periode recente, afin de les comparer a ceux de la periode 1962-1974. Le probleme crucial est de voir la categorie de fusion qui offre le plus de chances pour l'emergence de synergies de toute nature.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.