WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse des conséquences de l'endettement public extérieur sur la croissance économique de la RDC (1991-2010)

( Télécharger le fichier original )
par Sulutani AMANI MAISHA
Institut supérieur pédagogique de Bukavu - Licence en pédagogie appliquée 2011
  

précédent sommaire suivant

I.2.4. Autres considérations relatives de la dette publique26

Au-delà de l?opposition entre keynésiens et classiques sur la question recourir ou

non à la dette publique certains auteurs adoptent une autre approche pour justifier le recours à l?emprunt public. Les uns évoquent les effets de la dette publique sur l?équilibre macroéconomique et le bien-être collectif pour préconiser le budget équilibré et politique budgétaire optimal.

I.2.4.1. Budget équilibré et politique budgétaire optimal

En ce domaine, la règle la plus discutée est celle du budget équilibré. Comme son

nom l?indique, elle voudrait interdire aux gouvernements de dépenser plus qu?ils ne gagnent. C?est pour trois raisons :

A. Stabilisation Tout d?abord, un déficit ou un excédent budgétaire peut contribuer à stabiliser

l?économie. Fondamentalement, la règle du budget équilibré inhibe l?effet de stabilisation automatique du système fiscal et des transferts : tout ralentissement de l?activité économique pèse négativement sur les prélèvements fiscaux et positivement sur les transferts. Ces réactions automatiques contribuent certes à stabiliser l?économie, mais aussi à accroître le déficit public.

B. Lissage fiscal Deuxièmement, il est possible d?utiliser un déficit ou excédent budgétaire pour

atténuer les biais introduits par le système fiscal. Les impôts élevés constituent un coût pour la société, dans la mesure où ils découragent l?activité économique. Plus les impôts sont élevés, plus l?est également le coüt social du prélèvement fiscal. Il est possible de minimiser le coüt social total des impôts en maintenir relativement constant les taux de prélèvement plutôt qu?en leur permettant de fluctuer augré de l?activité économique.

C. Redistribution intergénérationnelle Troisièmement, on peut utiliser le déficit budgétaire pour transférer la charge

fiscale des générations actuelles vers les générations futures. Ceci amène certaines

économistes à défendre la thèse selon laquelle, si les générations actuelles mènent une guerre au nom de la liberté, les générations futures en bénéficieront également et doivent, pour cette raison, partager la charge budgétaire de cette guerre. Ce transfert intergénérationnel peut se réaliser en finançant la guerre par un déficit budgétaire : l?Etat résorbera ultérieurement cette dette en prélevant des impôts sur les générations futures.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.