WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse des conséquences de l'endettement public extérieur sur la croissance économique de la RDC (1991-2010)

( Télécharger le fichier original )
par Sulutani AMANI MAISHA
Institut supérieur pédagogique de Bukavu - Licence en pédagogie appliquée 2011
  

précédent sommaire suivant

III.3.2.2. Stock de la dette sur les exportations de biens et de services (STDEXP)

La seconde variable retenue dans cette analyse de l?endettement extérieur de la RDC consiste à prendre comme variable indépendante le ratio dette publique extérieure sur les exportations de biens et de services.

Ce ratio fait ressortir, contrairement au premier, le degré de liquidité de la RDC, celle-ci devant prélever suffisamment des devises sur ses recettes d?exportations pour rembourser la dette extérieure. La dette extérieure de la RD Congo est essentielle libellée en devises étrangères. Celles-ci sont généralement recueillies par le biais des exportations de biens et de services et/ou par des transferts de fonds et des flux des capitaux. Cette relation mesure aussi le niveau de la dette extérieure en fonction des exportations de biens et de services. Elle montre la charge qui pèse sur les exportations ou sur la capacité à produire des devises. Cet indicateur doit être accompagné du montant du service de la dette en pourcentage des exportations, pour comparer les dépenses non productives avec le niveau de captation de devises.

La figure suivante nous présente l?évolution du taux d?endettement sur les exportations de biens et de services en RD Congo de 1991 à 2010.

Figure no6: Evolution du ratio stock dette sur les exportations de biens et de services PIB

entre 1991 et 2010. (Annexe 1)

2 94 96 98 00 02 04 06 08

Source: -WORLD BANK Developement Indicators -BCC, Rapports annuels (2001-2010)

L?observation de cette figure nous permet de mettre trois phases en évidence. La première phase va de 1991 à 1997, la deuxième de 1998 à 2001 et la troisième de 2003 à 2010.

A la première phase (1991-1997), le stock de la dette extérieure absorbe près du triple des exportations de biens et de services. Il passe à 398,6 % en 1991 et dépasse 900% en 1994, il passe alors à 923% en 1994. La RD Congo traverse une crise à la fois économique et politique : les recettes d?exportations déclinent, les investissements privés et public sont en baisse, l?inflation domestique atteint quatre chiffres, les crises sociale se multiplient,... On remarque également la décroissance légère du ratio pour les autres années par rapport à l?année 1994. Il se situe donc à 823,68 % en 1995, 691,68 % en 1996 et en fin 853,95% 1997 en raison d?une forte progression de la dette et d?un rétrécissement des recettes des exportations à 7% de croissance seulement. Le ratio du stock de la dette extérieure atteint en moyenne 737,82% des exportations de biens et de services durant cette phase sous analyse.

La seconde phase (1998-2001) est celle qui est caractérisée par une tendance baissière du dû ratio. Le stock de la dette présente 736,12 % des exportations des biens et des services en 1998. Cette tendance arrive jusqu?en 2002. La décroissance annuelle moyenne du ratio stock dette en pourcentage des exportations de biens et de services se situe à -11,1% et une moyenne annuelle de 415,4% pour la phase sous analyse.

La troisième phase (2002-2010), après avoir subi une augmentation en 2002 où il a présenté 816,86% des exportations des biens et des services, les années précédentes ont été caractérisées par une baisse du dû ratio. Il présente ainsi 704,43% en 2003 contre 816,86% auparavant, soit une décroissance de 13,73%. Cette tendance baissière persiste jusqu?en 2010 où il passe 111,5% en 2009 à 37,3% en 2010. Le ratio moyen et la décroissance moyenne du ratio du stock de la dette en pourcentage des exportations de biens et de services se situent respectivement à 360,31% et à 5,4%. Ces performances sont attribuables au point d?achèvement de l?I-PPTE.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.