WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse des conséquences de l'endettement public extérieur sur la croissance économique de la RDC (1991-2010)

( Télécharger le fichier original )
par Sulutani AMANI MAISHA
Institut supérieur pédagogique de Bukavu - Licence en pédagogie appliquée 2011
  

précédent sommaire suivant

III.1.2.6. Solde budgétaire primaire sur le PIB (SOBPPIB)

Le solde budgétaire primaire, c'est la différence entre les recettes de l'année et les

dépenses de l'année hors paiement des intérêts de la dette. Si ce solde est négatif, on parle de

déficit primaire, s'il est en excédent, d'excédent primaire. Cette variable exprime le solde budgétaire primaire par rapport au produit intérieur brut. La dette publique de l'année est égale à la dette de l'année passée à laquelle on a soustrait le solde budgétaire (s?il est positif).

En effet, d'une année sur l'autre, la dette diminue si le solde budgétaire est en excédent : l'excédent permet de réduire la dette. Au contraire, si le solde budgétaire est en déficit, la dette augmente : le déficit budgétaire de l'année en cours s'ajoute à la dette publique du passée. La dette est ainsi le produit de l'accumulation des déficits budgétaires du passé.

La figure ci-dessous en fait l?illustration :

Figure no11: Evolution du ratio solde budgétaire primaire sur le PIB entre 1991 et 2010.
(Annexe 1)

Source : -BZ, Rapports annuels 1991-1996

-BCC, Rapports annuels (1997-2010)

Au vu de cette figure, deux phases peuvent être mis en évidence en vue de son analyse : la première phase va de 1991 à 2008 et la seconde de 2009 à 2010.

Entre 1991 et 2008 on remarque un ratio solde budgétaire primaire sur le FIB essentiellement négatif sauf pour les années 1995, 1996 et 2002 où on observe un ratio positif mais moindre. Le ratio moyen pour les 18 années sous analyse se situe à -3,69%. Cette dégradation est due par les pillages, des mutineries, les conflits armées, les guerres sans cessent (dont les effets majeurs sont le recul du niveau de l?activité de production,...), l?agression de la RD Congo par ses voisions, la corruption,~56

La dernière phase (2009-2010), cette phase est caractérisée par des ratios solde budgétaire primaire positif. Ainsi, ces ratio passent à 5% en 2009 contre celui de -0.5% d?une année en avant. Ces ratios sont respectivement 5% et 1,2%. La moyenne de ce ratio pour les

56 BZ, Rapports annuels 1991-1996 et BCC, Rapports annuels 1997-2008

deux années sous analyse se situe à 3,1%. Cette progression est due à la pression fiscale, grace à l?augmentation des impôts et redevances payés par les pétroliers (suite à la hausse des cours mondiaux) et la modernisation des régies financières. Elle a été marquée aussi par la poursuite de mesures d?ajustement budgétaire prises par le gouvernement depuis la fin de l?année 2009. Ces mesures ont contribué à obtenir des résultats satisfaisants en vue de l?atteinte du point d?achèvement. Malgré ces performances, le niveau des ressources internes reste faible face aux impératifs de réduction de la pauvreté. Une des contraintes importantes dans la mobilisation des ressources est la faible efficacité et de la rentabilité du système fiscal.57

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.