WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse des conséquences de l'endettement public extérieur sur la croissance économique de la RDC (1991-2010)

( Télécharger le fichier original )
par Sulutani AMANI MAISHA
Institut supérieur pédagogique de Bukavu - Licence en pédagogie appliquée 2011
  

précédent sommaire suivant

IV.2.9. Détermination du seuil d'endettement viable

Les indicateurs de la dette publique nous fournissent une première information sur la vulnérabilité. Ce sont des indicateurs ex-post, c?est-à-dire qu?ils présentent des faits confirmés. Il existe en revanche des indicateurs ex-ante, qui nous donnent des informations sur l?ampleur de l?ajustement fiscal. La littérature spécialisée propose d?utiliser des indicateurs qui cherchent à maintenir constant l?indicateur de la dette par rapport au PIB.

Il faut donc les utiliser conjointement aux ratios de la dette publique. Ces dernières années, divers facteurs politiques ont favorisé la conception et l?utilisation d?indicateurs de viabilité de la dette extérieure. Le poids énorme du service de la dette sur les exportations de biens et de service, le poids de la dette sur le PIB, le poids de la dette sur les exportations de biens et de services de certains pays. La dette publique et le paiement des intérêts associés sont donc devenus un problème structurel dans les pays dont le déficit est persistant. Pouvoir compter sur des indicateurs permettant de contrôler la capacité des pays à faire front aux engagements acquis au cours du temps avant que ceux-ci ne deviennent insoutenables est donc devenu de plus en plus indispensable. Les indicateurs de viabilité d?endettement cherchent à rendre compte des aspects intemporels des finances publiques.

59 BCC, Rapport annuel 2010

Il n?y a pas de consensus entre les différents organismes internationaux pour établir les niveaux minimums que ces indicateurs doivent avoir.

Le tableau suivant montre les niveaux minimums conseillés par le FMI et la BM pour qu?une dette soit viable ou soutenable.

Selon les études menées conjointement par ces deux organismes internationaux ; ils proposent ce qui suit :

Tableau no 5 : Niveaux minimum conseillés

Indicateur de vulnérabilité

Seuils minimums(en%)

Stock dette/PIB

50-75

Stock dettes /les exportations

250-270

Service de la dette/les exportations

15-25

Source : BCC, Rapport annuel 2006

L?examen de ce tableau permet de relever que la dette de la RD Congo n?est pas soutenable et viable malgré les potentialités économiques à son actif, car tous les indicateurs sont au-dessus du seuil de référence sauf pour quelques dernières années, (Annexe 1). Ainsi, avec l?accession du pays au point de décision de l?initiative PPTE, ces indicateurs tendent à revenir sur les seuils minimums exigés par les institutions financières internationales.

Ces résultats ci-haut observé permet d?infirmer notre deuxième hypothèse selon laquelle, au vue des potentialités économiques de la RDC, sa dette serait soutenable et viable.

Cette situation serait due par une mauvaise gestion de la dette publique, par injection des emprunts dans des investissements improductifs, à la corruption et aux détournements de fonds, au financement d?« éléphants blancs » qui a commencé par le barrage d?Inga, au non amortissement de la dette,...

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.