WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Occlusions intestinales néonatales dans le service de chirurgie pédiatrique du CHU- Tokoin de Lomé: aspects épidémiologique, diagnostique et thérapeutique

( Télécharger le fichier original )
par Else Ingrid MONNEY DEIDO EPESSE
Université de Lomé Togo - Doctorat 2011
  

précédent sommaire suivant

3.4.4.4. Accident du canal omphalo-mésentérique

Il s'agissait d'une persistance du canal omphalo-mésentérique dans le cordon ombilical. La ligature du cordon a intéressé l'extrémité du canal omphalo-mésentérique et le phénomène inflammatoire local a entrainé l'occlusion intestinale. Le nouveau-né a été admis à J23 pour vomissements d'abord alimentaires puis bilieux et enfin fécaloïdes évoluant 4jours avant l'admission. Il n'y avait pas de troubles d'émission du méconium. A l'examen, l'abdomen était ballonné et il y avait autour de la base d'implantation du cordon ombilical un suintement nécrotico-purulent. Aucun examen paraclinique n'était fait.

Le traitement a consisté en une résection anastomose du grêle.

Le patient est décédé 2 jours après l'intervention chirurgicale de déshydratation faute de déficience financière des parents.

Occlusions intestinales néonatales dans le service de chirurgie pédiatrique du CHU-Tokoin de Lomé : Aspects épidémiologique, diagnostique et thérapeutique

3.4.4.5. La maladie de Hirschsprung

Les signes cliniques et paracliniques présentés par les 14 patients ayant eu la MH sont regroupés dans le tableau IV et V.

Les ONN dues à la MH étaient compliquées dans 2 cas de péritonite par perforation intestinale. Dans tous les cas, il y avait un ballonnement abdominal (figure 11).

Tableau IV: Signes cliniques retrouvés chez les patients atteints de maladie de Hirschsprung

 

Effectif (n)

Pourcentage (%)

Signes cliniques

 
 

Ballonnement abdominal

14

100

Retard d'émission du méconium

10

71,4

Vomissements

6

42,8

Irritation péritonéale

2

14,3

Epreuve à la sonde

 
 


·

Positive

10

71,4


·

Négative

1

7,1


·

Non réalisée

3

21,4

 

Occlusions intestinales néonatales dans le service de chirurgie pédiatrique du CHU-Tokoin de Lomé : Aspects épidémiologique, diagnostique et thérapeutique

Tableau V: Signes paracliniques retrouvés chez les patients atteints de maladie de Hirschsprung

Echographie abdominale : distension gazeuse intestinale

1 7,1

Effectif (n) Pourcentage (%)

Signes paracliniques

Radiographie de l'abdomen sans préparation

· Distension gazeuse intestinale

14

100

· Niveaux hydro-aériques

5

35,7

· Croissant gazeux

2

14,3

· Absence d'aération du pelvis

14

100

 

Lavement baryté : image en entonnoir

1

7,1

2

1

Figure 11 : Nouveau-né de J24 présentant une maladie de Hirschsprung. On note un abdomen ballonné avec peau luisante (1) et une circulation veineuse collatérale (2).

La figure 12 montre la radiographie de l'ASP d'un nouveau-né chez lequel le syndrome occlusif était compliqué d'une perforation intestinale.

Occlusions intestinales néonatales dans le service de chirurgie pédiatrique du CHU-Tokoin de Lomé : Aspects épidémiologique, diagnostique et thérapeutique

1

2

3

Figure 12 : Cliché thoraco-abdominal de face en position verticale du nouveau-né de la figure 11 atteint de maladie de Hirschsprung compliquée de péritonite par perforation caecale. On note un pneumopéritoine géant (1) refoulant le foie vers la ligne médiane, et réalisant un « saddle bag sign ». On note aussi quelques niveaux hydro-aérique (2) et une absence d'aération du pelvis (3).

Sur ces 14 cas de MH, seul 1 patient a fait l'objet d'une biopsie rectale. La pièce biopsiée a été prélevé au cours de la résection anastomose du côlon pratiquée chez ce dernier. L'examen histologique révélait une absence de cellules ganglionnaires dans le plexus d'Auerbach et de Meissner. Un seul cas de MH était confirmé par l'histologie.

Deux patients présentaient des malformations congénitales associées. Le premier présentait une ectopie testiculaire gauche et le second une cardiopathie congénitale et une suspicion de trisomie 21 car le caryotype n'était pas fait.

Tous les 14 cas ont bénéficié d'un traitement d'attente. Il s'agissait de :

· Sept nursing (50%) à base de médicaments tels que Microlax poire (n=5), Débridat (n=1), Huile de paraffine (n=1) pour permettre l'évacuation régulière des matières fécales.

· Et de 7 interventions chirurgicales (50%) à savoir 5 colostomies transverses droites sur baguette et 2 lavages péritonéaux + résection anastomose du côlon suivi de colostomie pour les 2 cas de MH compliqués de péritonite.

Occlusions intestinales néonatales dans le service de chirurgie pédiatrique du CHU-Tokoin de Lomé : Aspects épidémiologique, diagnostique et thérapeutique

Aucun traitement définitif n'a été effectué pendant les 7 années de notre étude au CHUTokoin faute de moyens financiers et de spécialistes pour entourer les familles.

La figure 13 montre un nouveau-né ayant bénéficié d'un traitement d'attente a type de colostomie transverse droite sur baguette.

3

2

1

Figure13: Nouveau-né de la figure 11. Aspect en post opératoire : On note un volume abdominal normal (1), la voie d'abord transversale sus-ombilicale (2) et la colostomie transverse droite sur baguette (3).

Sur les 14 traitements d'attente réalisés, il y a eu 3 décès (21,4%) en cours d'hospitalisation et 11 patients libérés (78,6%) avec des RDV de suivi en externe jusqu'au traitement définitif.

En cours d'hospitalisation, les 3 décès concernaient :


· Un nouveau-né de sexe masculin sans malformation congénitale associée admis à J18 après 14 jours d'évolution de la symptomatologie et ayant bénéficié de nursing au microlax dans les 24 heures après l'admission. Il est décédé au cours du 2ème jour d'hospitalisation par insuffisance respiratoire.

Occlusions intestinales néonatales dans le service de chirurgie pédiatrique du CHU-Tokoin de Lomé : Aspects épidémiologique, diagnostique et thérapeutique

· Un nouveau-né de sexe masculin sans malformation congénitale associée admis à J13 après 12 jours d'évolution de la symptomatologie et ayant bénéficié d'une colostomie transverse droite sur baguette 48heures après l'admission. Il est décédé 15 jours après l'intervention chirurgicale par déshydratation faute de moyens financière des parents.

· Un nouveau-né de sexe féminin sans malformation congénitale associée à J24 après 18 jours d'évolution de la symptomatologie et ayant bénéficié d'une colostomie transverse droite sur baguette 48 heures après l'admission. Elle est décédée 2 jours après l'intervention chirurgicale de septicémie.

En ce qui concerne les 11 patients libérés après le traitement d'attente :

· Six patients avaient bénéficié d'un traitement d'attente a base de nursing. o Trois patients étaient perdus de vue.

o Un patient décédé à 16 mois d'une probable ECUN.

o Deux patients vivants présentant des troubles du transit a type d'alternance

de phase normale, de constipation et de débâcle diarrhéique.

· Cinq patients avaient bénéficié d'un traitement d'attente a base de colostomie transverse droite sur baguette. Sur ces 5 :

o Deux patients étaient perdus de vue.

o Le patient porteur de 2 malformations congénitales associées (trisomie 21 et cardiopathie congénitale) était décédé d'une endocardite infectieuse.

o Deux patients étaient décédés juste avant l'intervention de Duhamel.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.