WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Occlusions intestinales néonatales dans le service de chirurgie pédiatrique du CHU- Tokoin de Lomé: aspects épidémiologique, diagnostique et thérapeutique

( Télécharger le fichier original )
par Else Ingrid MONNEY DEIDO EPESSE
Université de Lomé Togo - Doctorat 2011
  

précédent sommaire suivant

3.4.4.6. Les malformations ano-rectales

Les différents types de M.A.R. retrouvés dans notre étude sont présentés dans le tableau VI.

Occlusions intestinales néonatales dans le service de chirurgie pédiatrique du CHU-Tokoin de Lomé : Aspects épidémiologique, diagnostique et thérapeutique

Tableau VI: Répartition des différents types de Malformations ano-rectales suivant le sexe

 

Filles (n)

Garçons (n)

Total

M.A.R. sans fistule

0

9

9

M.A.R. avec fistule recto-urétrale

0

1

1

M.A.R. avec fistule recto-vaginale

1

0

1

M.A.R. avec fistule périnéale et anse de seau

0

1

1

Anus ectopique à la fourchette vulvaire

1

0

1

Total

2

11

13

M.A.R : Malformations ano-rectales

 
 
 
 

Pour la M.A.R. avec fistule périnéale et anse de seau, il s'agissait d'un nouveau-né de 28 jours référé de l'hôpital Saint Jean de Dieu d'Afagnan oü il avait bénéficié d'une anoplastie à 7 jours de vie pour M.A.R. basse avec fistule périnéale et anse de seau. Celle-ci s'était compliquée dans les suites opératoires précoces de sténose de l'anus avec reconstitution d'un syndrome occlusif. Son intervention au CHU-Tokoin a été une reprise d'anoplastie en Y inversée.

La figure 14 montre un nouveau-né présentant un ballonnement abdominal et une méconurie.

La figure 15 montre une imperforation anale sans fistule chez un garçonnet.

Occlusions intestinales néonatales dans le service de chirurgie pédiatrique du CHU-Tokoin de Lomé : Aspects épidémiologique, diagnostique et thérapeutique

1

2

Figure 14 : Nouveau-né à J2 présentant une malformation ano-rectale avec fistule. On note un abdomen ballonné (1) et une méconurie (2).

Figure 15 : Nouveau-né à J2 présentant une imperforation anale sans fistule. On note une absence d'anus remplacée par une zone hyperpigmentée sur le sillon inter fessier.

Occlusions intestinales néonatales dans le service de chirurgie pédiatrique du CHU-Tokoin de Lomé : Aspects épidémiologique, diagnostique et thérapeutique

La durée d'évolution des M.A.R. avant leur admission dans le service de chirurgie pédiatrique était fonction de la nature du lieu d'accouchement des patients, de la situation géographique de celui-ci et de l'absence ou la présence de fistule. L'âge à l'admission (jours) de nos patients en fonction de ces paramètres est présenté dans le tableau VII. La nature du lieu d'accouchement où sont nés ces patients est présentée dans le tableau VIII.

Tableau VII: Age a l'admission (jours) des Malformations ano-rectales en fonction de la situation géographique du lieu d'accouchement et de l'absence ou la présence de fistule

Situation géographique Fistule Effectif (n)

Jour

1 Lomé 0 3

2 Lomé 0 4

3 Zanguera 0 1

5 Lomé 0 2

Recto-vaginale

6 Lomé Recto-urétrale 2

Dapaong Anus ectopique à la

fourchette vulvaire

28 Afangnan Fistule périnéale 1

Occlusions intestinales néonatales dans le service de chirurgie pédiatrique du CHU-Tokoin de Lomé : Aspects épidémiologique, diagnostique et thérapeutique

Tableau VIII: Age a l'admission (en jours) des Malformations ano-rectales en fonction de la nature du lieu d'accouchement

Effectif (n) Lieu d'accouchement

Jour

1 3
· Maison d'accouchement (Lomé)

· CMS d'Ablogamè (Lomé)

· Clinique (Lomé)

2 4
· CHU-Tokoin (Lomé)

· CMS UTB circulaire (Lomé)

· Clinique (Lomé)

· CMS Nyekonapoè (Lomé)

3 1 CMS Zanguera (Zanguera)

5 2
· Clinique (Lomé)

· Domicile (Sokodé)

6 2
· Maison d'accouchement (Lomé)

· Domicile (Pagouda)

28 1 Hôpital privé (Afangnan)

CMS : centre médico-social CHU : centre hospitalier universitaire

UTB : union togolaise de banque

Les signes cliniques que présentaient les patients sont présentés dans le tableau IX.

Occlusions intestinales néonatales dans le service de chirurgie pédiatrique du CHU-Tokoin de Lomé : Aspects épidémiologique, diagnostique et thérapeutique

Tableau IX: Signes cliniques retrouvés chez les patients atteints de Malformations anorectales

Effectif (n) Pourcentage (%)

Motifs de consultation

· Absence d'émission du méconium

12

92,3

· Absence d'anus

7

53,8

· Vomissements

1

7,7

Signes physiques

 
 

· Absence d'anus

11

84,6

· Ballonnement abdominal

9

69,2

· Fistule

3

23,1

· Méconurie

1

7,7

· Obstacle intra rectale au toucher rectal

1

7,7

· Anus ectopique à la fourchette vulvaire

1

7,7

 

Les 3 cas de fistule comprenaient une fistule recto-vaginale, une fistule recto-urétrale et une fistule périnéale.

Les signes paracliniques étaient les suivants :

? la radiographie de l'ASP a été faite dans les 13 cas. Elle était anormale dans 12 cas montrant une distension gazeuse intestinale et normale dans 1 cas. Parmi les 12 cas avec distension gazeuse intestinale il était retrouvé 1 cas de NHA. Pour le cas où l'ASP était normal, le patient présentait une M.A.R. forme basse vue au 1er jour de vie.

· Le cliché de Wagensteen et Rice associé à la fistulographie a permis de classer les M.A.R. selon les formes suivantes :

· La forme haute retrouvée chez 5 patients

· La forme intermédiaire chez 4 patients

Occlusions intestinales néonatales dans le service de chirurgie pédiatrique du CHU-Tokoin de Lomé : Aspects épidémiologique, diagnostique et thérapeutique

· Et la forme basse chez 4 patients.

Sur les 13 cas, 10 ont bénéficié d'un traitement chirurgical d'attente (76,9%), 1 d'un traitement définitif (7,7%) et 2 ont bénéficié de RDV pour suivi en externe jusqu'à leur traitement définitif qui a été programmé respectivement après 3 mois et 6mois (15,4%). Le traitement selon les différentes formes était le suivant :

· Forme haute : elles étaient au nombre de 5 et ont toutes bénéficié d'un traitement chirurgical d'attente, a savoir une colostomie iliaque gauche et 4 colostomies transverses droites sur baguette.

· Forme intermédiaire : elles étaient au nombre de 4. Deux traitements chirurgicaux d'attente ont été effectués, à savoir 2 colostomies transverses droites sur baguette. Deux ont honoré des RDV pour suivi en externe jusqu'à leur traitement définitif qui a été programmé respectivement après 3 mois et 6mois

· Forme basse : elles étaient au nombre de 4; 3 traitements chirurgicaux d'attente ont été effectués, à savoir 3 colostomies transverses droites sur baguette et 1 traitement définitif à savoir une anoplastie en Y inversée.

La figure 16 montre une colostomie transverse droite.

Figure 16 : Nouveau-né de la figure 15 présentant une M.A.R. sans fistule. On note en post- opératoire une colostomie transverse droite.

Occlusions intestinales néonatales dans le service de chirurgie pédiatrique du CHU-Tokoin de Lomé : Aspects épidémiologique, diagnostique et thérapeutique

Aucun décès n'est survenu en cours d'hospitalisation. Tous les patients ont été libérés avec des RDV pour le suivi en externe. Leur évolution a été la suivante :

· Forme haute : Tous les 5 patients étaient perdus de vue.

· Forme intermédiaire :

o Un patient ayant bénéficié de colostomie transverse droite sur baguette puis a été opéré en Espagne sous le couvert de l'ONG `'Terre des hommes» pour le traitement définitif a type d'anoplastie.

o Un 2ème patient a présenté une complication à type de diminution de l'issue des matières fécales à travers la stomie. Hospitalisé et le transit rétabli, il n'est plus revenu.

o Sur les deux patients qui devaient bénéficier d'une intervention programmée a l'âge de 3 et 6 mois, l'un deux n'est plus revenu et l'autre s'est fait opéré pour le traitement définitif d'anoplastie en Espagne sous le couvert de l'ONG `'Terre des hommes».

· Forme basse :

o Sur les 3 traitements d'attente de colostomie transverse droite sur baguette, 2 patients étaient perdus de vue. Le 3ème patient a présenté une complication à type de stomite d'irritation et de prolapsus au niveau de la stomie. Après traitement, le patient n'est plus revenu.

o Le traitement définitif à base d'anoplastie en Y était marqué par une complication à type de sténose cicatricielle ayant nécessité des séances de dilatation avec traitement palliatif à base de laxatifs. Le recul après 4 ans est bon.

Occlusions intestinales néonatales dans le service de chirurgie pédiatrique du CHU-Tokoin de Lomé : Aspects épidémiologique, diagnostique et thérapeutique

Au total :

Nous avons enregistré :

· Trente et un cas d'OINN en 7 ans.

· Deux OINN hautes (6,4%) : sténose duodénale et atrésie duodénale

· Vingt-neuf OINN basses (93,6%) : 14 MH, 13 M.A.R., une atrésie jéjunale et 1 accident du canal omphalo-mésentérique.

· Vingt-quatre traitements d'attente (77,4%), dont 17 chirurgicaux (70,8%) et 7 nursing (29,2%) pour les M.A.R. et la MH ;

· Sept traitements définitifs (22,6%) dont 5 (16,2%) effectués au CHU-Tokoin pour la sténose duodénale, l'atrésie duodénale, l'atrésie jéjunale, l'accident du canal omphalo-mésentérique et la M.A.R. avec fistule périnéale et anse de seau et 2 effectués en Espagne sous le couvert de l'ONG `'Terre des Hommes» pour M.A.R. forme intermédiaire.

· Quatre guérisons (12,9%) pour la sténose duodénale avec un recul de 1an 9mois et pour la M.A.R. avec fistule périnéale et anse de seau avec un recul de 4 ans et 2 cas de M.A.R. forme intermédiaire.

· Dix décès (32,2%) dont 7 cas de MH (3 en cours d'hospitalisation avec 19,3%), 1 cas d'atrésie duodénale, 1 cas d'atrésie jéjunale et 1 cas d'accident du canal omphalomésentérique en cours d'hospitalisation.

· Nous n'avons eu aucune nouvelle de 14 patients (45,2%) depuis leur sortie d'hôpital.

Occlusions intestinales néonatales dans le service de chirurgie pédiatrique du CHU-Tokoin de Lomé : Aspects épidémiologique, diagnostique et thérapeutique

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



La Vita e Bella - Gite - Livinhac le haut