WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse comparative des déterminants macro-économiques du risque financier: un essai d'investigation empirique

( Télécharger le fichier original )
par Didier Jol Kama N'GBESSO
Université d'Auvergne Clermont- Ferrand1, centre d'études et de recherches sur le développement international - Master 2 économie et développement international 2011
  

précédent sommaire suivant

2.4.1.3. L'accord de Bâle III

Caruana J. (2010) donne les grandes lignes de l'accord de Bâle III :

v' améliorer considérablement la qualité des fonds propres des banques : les nouvelles exigences de fonds propres mettent davantage l'accent sur les actions ordinaires, autrement dit la composante la plus solide des fonds propres d'une banque. En donnant plus de poids à la composante actions ordinaires, Bâle III vise à améliorer la qualité des fonds propres qui constituent l'exigence minimale.

v' augmenter les fonds propres : améliorer la qualité des fonds propres ne suffit pas. Comme la crise financière 2008 l'a douloureusement illustré, le secteur bancaire a besoin d'une quantité accrue de fonds propres. Sous Bâle III, les exigences minimales de fonds propres passent à 4,5 %, soit bien plus que le ratio minimal de 2 % prévu par Bâle II.

v' une dimension macroprudentielle pour contrer les risques systémiques :

il est vrai que si chaque banque est mieux capitalisée, c'est le système tout entier qui se trouve renforcé, mais l'approche microprudentielle risque de ne pas être suffisante, notamment parce que le risque auquel le système est exposé est plus grand que la somme des risques auxquels font face les différents établissements, comme on a pu le constater durant la crise financière amorcée en 2007. Tout d'abord, s'agissant de l'aspect procyclique, Bâle III encourage la constitution, pendant les périodes d'expansion, de volants de sécurité qui pourront être utilisés pendant des épisodes de tensions. Ensuite, Bâle III met en place un volant contracyclique, pendant les périodes de rapide expansion

du crédit si, de l'avis des autorités nationales, le taux de croissance du crédit exacerbe le risque systémique. Ce volant est utilisé en cas de contraction du crédit pour réduire le risque, par exemple, lorsque cette contraction est imputable aux exigences réglementaires en fonds propres. Le but est d'atténuer la procyclicité ainsi que l'impact des épisodes d'expansion et de repli du cycle financier. Enfin, Bâle III permet de mieux appréhender le risque systémique découlant des interrelations et des expositions communes des divers établissements. Le principe fondamental, à cet égard, vise à s'assurer que les normes sont calibrées aussi en fonction de la place qu'occupe chaque établissement au sein du système tout entier, et pas seulement en fonction du risque qu'il représente à titre individuel.

1' des exigences internationales minimales de liquidité : l'accord de Bâle III est le seul

qui prévoit des exigences minimales internationales de liquidité.

1' les dispositions transitoires : les nouvelles dispositions de Bâle III seront mises en place de façon à ne pas entraver la reprise économique.

En somme, Bâle III propose un ensemble de normes de fonds propres et de normes de liquidité afin d'accroître la résilience du secteur financier en prévision de nouvelles tensions.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.