WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse comparative des déterminants macro-économiques du risque financier: un essai d'investigation empirique

( Télécharger le fichier original )
par Didier Jol Kama N'GBESSO
Université d'Auvergne Clermont- Ferrand1, centre d'études et de recherches sur le développement international - Master 2 économie et développement international 2011
  

précédent sommaire suivant

2.4.2. La dimension interne de la gouvernance bancaire

La dimension interne de la gouvernance concerne les modalités d'administration de la banque. Ainsi La porta & al (2000) définissent la gouvernance des entreprises « comme l'ensemble des dispositions, des institutions et des règles de droit conçues pour empêcher l'éviction des investisseurs minoritaires par les dirigeants, le conseil d'administration et les actionnaires majoritaires ». Une bonne gouvernance interne de la banque nécessite une répartition claire des tâches entre le Conseil d'Administration et la Direction Générale. Dans la théorie contractuelle financière de la gouvernance, le CA intervient en incitant les dirigeants à être performants, soit par les systèmes de rémunération, soit en menaçant de les évincer. Cependant, son rôle disciplinaire est faible dans les sociétés dont le capital est dominé par la famille du dirigeant. La banque des règlements internationaux (1999) définit les stratégies et les devoirs du CA de l'industrie bancaire. En effet, le CA veille à ce que la direction générale de la banque applique des politiques qui interdisent des activités de relations portant atteinte à la qualité de gouvernance telles que conflits d'intérêt, prêts aux cadres et aux employés, octroi d'un traitement préférentiel à des parties apparentées12... . . Le CA renforce la gouvernance au sein de la banque selon la Banque des Règlements Internationaux lorsqu'il assure une

12 Selon le comité international de normalisation de la comptabilité, les parties apparentées sont les parties en mesure de contrôler la firme ou d'exercer sur elle une influence importante. Source : Rachdi ()

fonction de frein et contrepoids pour la gestion courante de la banque, recommande l'adoption de saines pratiques ayant fait leurs preuves dans d'autres circonstances, fournit des avis impartiaux et évite les conflits d'intérêt, et se réunit régulièrement avec la direction générale et les comités d'audit. Le comité de Bâle insiste sur la transparence bancaire. En effet, en l'absence de transparence, il est difficile d'apprécier les responsabilités du CA et de la DG. Il insiste également sur le rôle central de la communication de l'information entre les différentes structures de la banque. En effet, la transparence est la condition sine qua non pour le bon fonctionnement des marchés financiers. Elle les rend très efficients et donne accès à tous les acteurs aux informations sur l'état de l'établissement en question.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.