WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse du système de recouvrement des impayés au sein des institutions de microfinance: cas de l'Association PADME- Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Gardy L. MARCELLUS
Université d'Abomey- Calavi au Bénin - Licence professionnelle 2012
  

précédent sommaire suivant

II. Diagnostic du système de recouvrement des impayés du PADME

Réaliser le diagnostic du système de recouvrement des impayés de PADME revient à identifier ses forces et ses faiblesses.

A) Forces

Le système de recouvrement des créances des impayés de PADME présente les avantages ciaprès:

- le recouvrement est un service important permettant à la fois de conserver les clients et de libérer des fonds pour le décaissement de nouveaux prêts ;

- le recouvrement est un processus stratégique clé permettant de générer de bonnes habitudes et une culture de remboursement auprès des clients ;

- le recouvrement peut être considéré aussi comme une activité commerciale dont l'objectif principal est de générer des revenus par l'institution pour la conversion des pertes en revenus ;

- les agents de recouvrement constituent des personnels formés et spécialisés capables de consacrer le temps nécessaire aux activités de recouvrement ;

- le système de recouvrement permet d'avoir des informations sur le processus d'octroi et de suivi des prêts dans son ensemble ;

- la base de données interne concerne les informations pour la mise en place d'opérations de recouvrement prédictives.

B) Faiblesses

Nous avons relevé au niveau du système de recouvrement les défaillances suivantes :

- les coûts des activités de supervision et de contrôle du processus de recouvrement ;

- le système de recouvrement nécessite une formation spécialisée du personnel impliquant des coûts élevés ;

- l'utilisation des techniques d'intimidation ou de coercition comme la force physique, l'humiliation et des contacts à des heures inclues ou la saisie de biens qui soient essentiels au suivi quotidien des clients ;

- le manque d'agent de recouvrement par rapport au volume d'impayés ;

- la tendance à la subjectivité : Il est mieux de considérer certains clients et cas comme des pertes totales. Compter sur la bonne volonté des clients risque de minimiser le processus de recouvrement, d'entrainer à une perte de temps et d'argent pour l'institution.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.