WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse du système de recouvrement des impayés au sein des institutions de microfinance: cas de l'Association PADME- Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Gardy L. MARCELLUS
Université d'Abomey- Calavi au Bénin - Licence professionnelle 2012
  

précédent sommaire suivant

Paragraphe 2 : Analyse des données relatives aux impayés de PADME-Bénin

L'analyse des données relatives aux impayés de PADME-Bénin en deux temps.

I. Analyse des Indicateurs de Performance du PADME

Nous présentons dans un tableau les indicateurs de performance avant leur analyse et les commentaires y relatifs.

Tableau No.2 : Réalisation des activités de crédit

Eléments

2007

2008

2009

2010

2011

Nombre de crédits déboursés

29.671

25.499

29.875

29.100

27.408

Montant total de crédits
déboursés

19.784.397.800

18.946.526.940

24.115.238.500

26.277.988.000

26.954.077.500

Encours de crédits en fin
d'année

14.642.774.357

14.446.264.607

16.668.677.565

17.939.644.467

19.079.818.048

Nombre de crédits encours

29.732

26.395

28.561

28.602

27.547

Taux de remboursement

96.76%

96.03%

97.80%

97.29%

96.76%

Taux de respect des échéances

89.54%

88.85%

92.33%

91.17%

91.02%

Taux de risque sur portefeuille
(à 90 jours)

6.39%

5.54%

2.84%

3.52%

5.1%

Taux de recouvrement des
crédits en souffrance

95.91%

96.03%

97.80%

97.29%

96.76%

Taux de recouvrement des
impayés

22.11%

56.60%

65.29%

66.54%

63.59%

Source : Rapport d'activités du PADME (2007-2011) Graphique No.1 : Evolution du taux de recouvrement des impayés

Taux de recouvrement des impayés

70.00% 60.00% 50.00% 40.00% 30.00% 20.00% 10.00% 0.00%

 
 
 
 
 
 

Taux de recouvrement des impayés

2007 2008 2009 2010 2011

Source : Conçu par nous-mêmes

Commentaire

Le nombre de crédits déboursés a connu une baisse entre 2007 et 2008 en passant de 29.671 à 25.499 à cause de la crise économique mondiale, puis a remonté de 2009 à 29.875 avant de chuter en 2010 et en 2011 à cause des mesures prises par la Direction Générale du fait de la conjoncture économique difficile du pays. Le montant total déboursé, après une régression en 2007 et 2008, évolue progressivement de 2008 à 2011 à cause des montants de renouvellement des crédits réellement constatés. En effet, conformément au système de rating du PADME et suite à une évaluation financière concluante, les clients qui se comportent bien et qui le souhaitent, obtiennent au renouvellement de leur crédit, une augmentation qui peut aller jusqu'à hauteur de 50% du montant du prêt précédent. L'encours de crédit a connu la même évolution de 2007 à 2011. Le taux de remboursement a baissé également de 2007 à 2008 puis a remonté en 2009 avant de baisser à nouveau de 2010 à 2011. Malgré cette baisse du taux de remboursement, PADME respecte la norme qui est au moins 90%. Entre 2008 et 2009, le taux de portefeuille à risque à 90 jours (PAR90) est au-dessus de la norme prévue par la loi PARMEC (au plus 5%). Cela traduit une mauvaise qualité du portefeuille de crédit. En 2009 et 2010, le PAR90 est respectivement de 2.84% et 3.52%. Cela traduit une amélioration de la qualité du portefeuille de crédit. Le PAR90 s'est légèrement dégradé en 2011 en passant à 5.1%.

Tableau No.3 : Etats financiers de PADME

Eléments.

2007

2008

2009

2010

2011

Résultat

173.212.858

405.045.822

1.003.993.508

1.329.286.439

1.030.351.129

Bilan

25.205.725.586

25.278.256.647

26.600.100.235

29.792.350.140

30.862.891.168

Source : Rapport d'activité du PADME (2007-2011)

Commentaire

L'analyse du tableau permet de remarquer une hausse croissante des résultats du PADME de 2007 à 2010. En 2011, le résultat s'est traduit par une baisse de 22% à cause du niveau des impayés enregistrés sur la période.

Tableau No.4 : Indicateurs de la qualité de portefeuille du PADME

Eléments

2007

2008

2009

2010

2011

Norme

Portefeuille
classé à risque

6.37%

5.55%

2.85%

3.43%

4.93%

<3%

Taux de provision
pour créances en
souffrance

55.84%

55.14%

49.64%

49.63%

60.26%

>40%

Taux de perte sur
créances

13.15%

6.64%

4.51%

2.38%

1.42%

<2%

Source : Rapport d'activité de PADME (2007 à 2011)

Commentaire

On constate que la qualité de portefeuille s'est améliorée de 2007 à 2009 avant de se dégrader au cours des deux dernières années. En effet, le taux de portefeuille classé à risque est de 3.43% en 2010 et 4.93% en 2011. Ce qui explique que PADME ne respecte pas la norme BCEAO. Le taux de perte sur créances a évolué positivement sur les cinq années de notre étude. Mais ce taux est passé en dessous de la norme en 2011 à cause de la nouvelle loi sur les SFD qui exige le maintien au bilan, des crédits en souffrance jusqu'à 24 mois contrairement à 12 mois par le passé. Ainsi, au 31 décembre 2011 des crédits n'ayant pas atteint 24 mois de retard sont demeurés en souffrance. C'est ce qui explique également l'augmentation de taux de provision en 2011 qui était en baisse les quatre années précédentes.

Tableau N°5 : Indicateurs d'efficacité et de productivité

Type de ratios

2007

2008

2009

2010

2011

Normes

Productivité des agents
de crédit

402

230

257

283

262

>130

Productivité du personnel

120

151

168

224

191

>115

Charges d'exploitation
rapportées au
portefeuille de crédit

34.29%

29.27%

27.68%

23.32%

23.67%

<35%

Ratios des frais généraux
rapportés au portefeuille
de crédit

12.39%

14,61%

15.62%

13.76%

12.42%

<15% (pour les
structures de crédit
direct)

Ratios des Charges de
personnel

7.57%

9.85%

10.55%

9.46%

9.29%

<5% (pour les

structures de crédit direct)

Source : Rapport d'activité de PADME (2007 à 2011)

Commentaire

L'Association PADME affiche sur les cinq dernières années les indicateurs de productivité et de charges d'exploitation qui respectent les normes. Cela traduit l'efficacité de la politique de recrutement du personnel de terrain mise en place par l'association. En ce qui concerne le ratio des frais généraux, on note une augmentation de 2007 à 2009 où le taux passe légèrement au dessus de la norme avant de connaitre une baisse en 2010 et 2011.On peut conclure que l'institution est financièrement viable.

La baisse de la productivité et d'efficacité constatée à travers ce tableau s'explique par les mesures prises par la Direction Générale pour renforcer l'effectif des opérationnels dans le but d'améliorer la qualité du portefeuille et le recouvrement des impayés .En effet la dégradation du portefeuille est due en partie à la forte productivité (nombre élevé de crédit par agent) des opérationnels qui n'arrivaient plus à faire le bon suivi de leur portefeuille. Il est à noter que les nouveaux opérationnels n'ayant pas une productivité importante les premiers mois, cela a engendré des charges de personnel supplémentaires qui ont impacté l'ensemble des indicateurs d'efficacité et de productivité.

Tableau No.6: Indicateurs de Rentabilité

Nom du ratio

2007

2008

2009

2010

2011

Norme

Rentabilité des fonds
propres

0.42%

3.71%

9.29%

9.23%

7.78%

>15%

Rendement des actifs

0.15%

1.35%

3.65%

4.27%

3.77%

>3%

Autosuffisance
opérationnelle

98.21%

96.72%

125.94%

129.96%

128.21%

>130%

Marge bénéficiaire

0.77%

8.93%

18.54%

23.05%

20.77%

>20%

Coefficient
d'exploitation

-

124.31%

88.49%

61.67%

57.37%

<40%

Source : Rapport d'activité de PADME (2007 à 2011)

Commentaire

Pour une norme de 15% au moins, la rentabilité des fonds propres est restée en deçà de la norme. La dégradation de ce ratio est le signe que les actifs et les fonds propres ne génèrent pas suffisamment de profit. Cela s'explique par les effets de la baisse de la qualité du portefeuille, la stabilité des revenus d'intérêts du fait d'une faible croissance du portefeuille. Le rendement a évolué positivement de 2007 à 2010 avant de chuter en 2011 (3.77%). Malgré cette baisse, PADME respecte la norme qui est de 3% au moins. Le ratio d'autosuffisance opérationnelle s'est progressivement amélioré durant les cinq dernières années. Toutefois, le niveau de cet indicateur en 2011 est légèrement en dessous de la norme BCEAO qui est de 130% au moins. On déduit que l'institution n'arrive pas à couvrir ses charges directes par des produits générés.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.