WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impacts socio- économiques du projet Riz Centre sur les conditions de vie des paysans. Le cas des périmètres irrigués de Yamoussoukro

( Télécharger le fichier original )
par Danielle KOUADIO
Institut de formation à  la haute expertise de recherche (IFHER ) - Master 2 en économie de l'aménagement du territoire et du développement local 2010
  

précédent sommaire suivant

I-2) Des initiatives d'appui logistique

Photo 5: Du riz récolté prêt à transporter à l'aide de motoculteur

Le projet a appuyé les coopératives et les producteurs dans la mise en place de la consolidation des services. Ces appuis se sont révélés par la mise en place d'une convention signée avec la FENACOOPEC-CI par les coopératives et le PRC pour le financement des services, des approvisionnements en intrants, la commercialisation du paddy et l'achat d'équipement au profit des producteurs. Le taux d'intérêt fixé est de 8% sur six mois pour les deux premiers services et de deux ans pour le dernier ; par la création d'un fond de garanti de dix million de francs CFA pour les quatre coopératives pour servir de garanti aux producteurs auprès de la FENACOOPEC-CI7 en cas de sinistre et impayés ; l'ouverture d'un compte COOPEC pour chaque producteur avec une épargne bloquée à raison de 50.000f/ha qui sert de nantissement pour les prêts ; par l'octroie de 100 motoculteurs (Photo 5) attribués aux producteurs à raison d'un motoculteur pour 10 hectares de parcelles planées ; par la mise en place d'un règlement intérieur de gestion des aménagement et des formations dispensées etc et enfin par la mise à disposition de logiciels de gestion des intrants, des crédits, des comptes d'exploitation etc.

En somme, selon les conclusions du PRC, un environnement propice a été crée de même qu'un cadre de professionnalisation pour les riziculteurs.

7 Fédération Nationale des COOPEC de Côte d'ivoire

28

Mémoire de Master Année académique 2009-2010

BNETD/IFHER EATDL

I-3) Les superficies allouées aux paysans

Tableau 07: Répartition des superficies allouées à chaque paysan

Superficies (ha)

Effectif

Pourcentage (%)

] 0,25-0,50 [

12

13,33

[0,5-1 [

25

27,77

[1-1,5[

16

17,77

[1,5-2 [

18

20

[2-2,5[

9

10

[2,5- 3[

6

6,66

] 3+8 [

4

4,44

Total

90

100

Source : Enquête, 2011

Les chiffres consignés dans le tableau 07 représentent les superficies des parcelles allouées aux paysans Ces parcelles sont en effet situées au niveau de chaque village, sur un même site et sont morcelées en des superficies allant de 0,25 à 1 hectare.

Elles ont été morcelées ainsi pour permettre à plusieurs personnes désireuses de cultiver le riz irrigué, d'avoir part au terrain. Cependant certaines personnes occupent plusieurs parcelles parce que beaucoup ont abandonné les leur. Ces terrains abandonnés, sont récupérés par ceux qui désirent agrandir leur champ. C'est ce qui explique le fait que certaines personnes ont plus d'un hectare.

29

Mémoire de Master Année académique 2009-2010

BNETD/IFHER EATDL

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.