WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dynamique des réseaux et des systèmes de communication des migrants sénégalais en France

( Télécharger le fichier original )
par Moda GUEYE
Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 - Doctorat de géographie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Première partie. Formes modernes et formes

anciennes de communication

55

56

Introduction

La migration sénégalaise en France est une migration organisée, de longue date, en réseaux. De manière générale, les individus qui se trouvent au sein de ces réseaux sont reliés par d'intenses liens multiformes de solidarité et d'entraide. Quelle que soit par ailleurs la nature de ces liens, on verra qu'ils sont essentiellement organisés de sorte qu'ils puissent favoriser bien entendu l'esprit d'assistance, d'entraide et les échanges entre les individus qui composent les réseaux. La plupart du temps, les individus sont insérés directement ou indirectement dans les réseaux bien avant même leur arrivée en France. De nombreux auteurs ont souligné, depuis longtemps, le rôle primordial des réseaux dans les dynamiques migratoires, notamment dans l'élaboration et la réalisation des projets migratoires. Il convient en effet de souligner le rôle important des réseaux dans la mobilisation des ressources financières nécessaires au départ des candidats à la migration. De même, les réseaux jouent aussi un rôle considérable dans la mise en place des circuits ou parcours migratoires empruntés par ces derniers. Dans les pays d'installation, ils sont activés pour accueillir les nouveaux arrivés et les aider à s'insérer dans le tissu socio-économique.

Toutefois, pour comprendre la constitution et le fonctionnement des réseaux, il convient d'abord d'être attentif aux acteurs proprement dits de cette migration. En France, les acteurs qui composent la migration sénégalaise sont caractérisés avant tout par leur hétérogénéité. Autrement dit, cette migration mobilise des acteurs très hétéroclites allant du travailleur peu qualifié au migrant hautement qualifié en passant par les étudiants, les commerçants ambulants et sédentaires, les ouvriers, les artistes, les sportifs... Ainsi donc, du fait de l'extrême hétérogénéité des acteurs, les formes et les pratiques de communication dans les milieux de la migration sénégalaise en France vont naturellement être à la fois multiples et variées. Chaque catégorie de migrants utilise par conséquent les modes et les outils de communication à sa portée pour satisfaire ses besoins d'échange et de relations en particulier avec sa famille, sa société et son espace d'origine. Ce que nous voulons faire observer ici, c'est la dynamique des pratiques de communication au sein de la diaspora sénégalaise en France. On ne peut pas valablement envisager l'analyse des pratiques de communication actuelles des migrants sénégalais en France, sans pour autant jeter un regard, même si c'est furtif, sur les formes de

57

communication initiées jadis par les Sénégalais vivant en France afin de satisfaire leur besoin de communication à distance tout particulièrement. Ne serait-ce qu'en raison des micro-changements que l'on pourrait déceler dans l'association ou la cohabitation chez certains entre pratiques traditionnelles de communication et utilisation des outils modernes de communication.

Rappelons que la migration est une dimension essentielle dans les relations entre le Sénégal et la France. On pourrait tout aussi bien aller jusqu'à affirmer qu'elle sert de pont entre le pays de résidence et le lieu, la région et le pays d'origine à travers notamment les relations entretenues individuellement avec la famille, mais aussi à travers les relations du groupe ou du réseau avec le village ou la région d'origine. A cet égard, la communication est quelque chose de fondamental. Elle contribue, dans bien des cas, au maintien et au renforcement de ces liens. Il est bien connu que les migrants sénégalais font preuve de beaucoup d'imagination et d'ingéniosité pour maintenir des relations à distance fortes avec le pays d'origine et aussi pour faire circuler l'information entre les différents pôles de leur système migratoire. Pour tous les migrants sénégalais, l'attachement au pays d'origine reste extrêmement profond. Aussi afin de communiquer, transmettre et échanger des messages avec les proches restés dans le pays d'origine ou avec ceux qui sont dans le pays d'installation ou encore dans d'autres pays de migration, les migrants sénégalais utilisent des modes de communication où le traditionnel voisine avec le moderne.

Dans le chapitre 1, nous allons nous intéresser aux acteurs les plus représentatifs de la migration sénégalaise en France, notamment les étudiants, les ressortissants de la vallée du fleuve Sénégal, les commerçants, et dans une moindre mesure, les migrants hautement qualifiés. Nous verrons que les relations que certains d'entre eux entretiennent avec leurs pays d'origine et de résidence posent de vastes questions. Après avoir montré la diversité des acteurs de la migration sénégalaise en France, nous examinerons, dans le chapitre 2, quelques aspects importants et singuliers de leurs pratiques de communication. Dans le chapitre 3, nous essayerons d'étudier les processus d'insertion et de diffusion du téléphone mobile dans les milieux de la migration sénégalaise en France. Quels sont les modes d'appropriation et les formes d'usage ? Enfin, nous nous intéresserons, dans le chapitre 4 à l'essor extraordinaire du téléphone mobile dans le pays d'origine.

58

59

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net