WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dynamique des réseaux et des systèmes de communication des migrants sénégalais en France

( Télécharger le fichier original )
par Moda GUEYE
Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 - Doctorat de géographie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

7.1.7 Dans le centre de la France

Cette région compte une importante communauté estudiantine sénégalaise répartie essentiellement dans les villes de Tours et d'Orléans. En fait, à Tours, ils se sont rassemblés dans l'Association des Etudiants Sénégalais de Tours (AEST) et à Orléans, les étudiants ont constitué l'Association des Etudiants Sénégalais d'Orléans (AESOR). Toutefois, les étudiants sénégalais sont également présents en Bourgogne au sein de l'Association des Etudiants Sénégalais de Bourgogne (AESB). A Limoges, ils sont réunis au sein de l'Association des Etudiants Sénégalais de Limoges (AESL) et dans l'Association des Sénégalais de Clermont-Ferrand (ASC) en Auvergne. Cependant, seules l'AEST et l'ASC sont pour le moment localisées dans le cyberespace.

Formée en avril 1988, l'AEST vise à promouvoir le rassemblement des étudiants sénégalais de Tours autour d'un cadre structuré et permanent. Elle a principalement pour mission l'amélioration des conditions de vie et la réussite des études de ses membres ainsi que la promotion de la culture sénégalaise auprès de la population tourangelle. Chaque année, tous les Tourangeaux sont conviés à participer aux activités culturelles et aux fêtes religieuses organisées par l'association. C'est par conséquent dans le but de promouvoir davantage ses manifestations culturelles que l'AEST avait envisagé, depuis quelques années, la création d'un site web. Ce souhait sera finalement réalisé par trois étudiants

310

français de l'Institut d'Administration des Entreprises de Tours (Virginie Aubard, Jean-Daniel Etoukey et Fabien Hosatte) dans le cadre de leur projet informatique durant l'année universitaire 1999-2000. Pour ces trois étudiants, le choix de consacrer leur projet informatique à la création du site de l'Association des Etudiants Sénégalais de Tours « se justifie d'une part, par l'importance de plus en plus grande de l'utilisation des outils de l'information comme Internet pour informer et sensibiliser une majorité de personnes réparties aux quatre coins du globe »142 et, d'autre part par un choix affectif avec comme objectif à atteindre de contribuer à l'essor d'une association étudiante dont les moyens financiers sont relativement modestes et dont le potentiel humain n'arrive pas à exprimer pleinement toutes ses possibilités. En outre la démarche de ces étudiants est motivée en particulier par leur forte volonté de se familiariser avec « les outils et les processus de création de pages HTML, l'hébergement et la mise à jour du site Web »143.

Le site constitue un espace d'information sur les activités de l'AEST. Il s'agit ainsi d'un espace destiné à faire la promotion ou la publicité des programmes culturels et aussi à mettre en relief les projets en perspective. C'est aussi un lieu destiné à prévenir les membres de l'association de la tenue des réunions prévues. Il propose également des articles sur le Sénégal, son histoire, ses ressources, sa population, la société et l'économie. Quelques extraits vidéo des soirées clôturant les semaines culturelles organisées par l'AEST, ou des photos de défilés de tenues vestimentaires traditionnelles ainsi que quelques objets d'art sénégalais ou africains peuvent également être visualisés sur le site. Malheureusement, la construction de ces pages n'est pas encore terminée depuis sa création en 2000. De même, des images du Sénégal peuvent être visualisées par les visiteurs du site. Les auteurs ont mis à la disposition des membres de l'AEST un espace pouvant recueillir leurs différentes études ainsi que les projets effectués durant les semaines culturelles. Ce site constitue en fait un formidable exemple de coopération entre étudiants sénégalais et français de la ville de Tours. Ces derniers ont ainsi mobilisé toute leur énergie et leur savoir-faire pour permettre à l'AEST « d'être présent sur le Web et de pouvoir satisfaire une partie de ses objectifs au travers d'Internet »144. Cette solidarité se manifeste aussi par la volonté des auteurs de donner une formation au langage HTML à quelques membres de l'association qui pourront continuer à faire vivre le site.

142 V. Aubard, J-D. Etoukey, F. Hosatte, Création du Site Web de l'AEST, Projet Informatique, année universitaire 1999-2000.

143 V. Aubard, J-D. Etoukey, F. Hosatte, op cité.

144 V. Aubard, J-D. Etoukey, F. Hosatte, op cité.

311

Site web 29. Site web de l'AEST

Formée en 1991, l'Association des Sénégalais de Clermont-Ferrand (ASC) mobilise ses actions essentiellement autour de l'accueil des nouveaux étudiants sénégalais, l'intégration de la communauté sénégalaise et plus particulièrement estudiantine, et aussi le rayonnement de la culture sénégalaise en Auvergne. Elle assiste les nouveaux étudiants dans leurs démarches et autres formalités administratives, notamment l'inscription à l'université, l'obtention de la couverture sociale, la régularisation de la situation de séjour. En outre, diverses activités sont initiées en faveur de la promotion de la culture sénégalaise dans la ville de Clermont Ferrand. C'est ainsi que l'ASC organise des activités telles que la « semaine culturelle sénégalaise », des soirées dansantes, des repas lors des fêtes de Korité et de Tabaski, mais également elle participe à des manifestations comme « Clermont fête ses étudiants », la « semaine africaine » organisée par la Mission des Relations Internationales de la mairie de Clermont Ferrand, la « journée africaine » organisée par l'association humanitaire ALBAOBAB. L'ASC participe aussi à des manifestations pédagogiques comme la « semaine étudiante du commerce équitable » ou politiques comme la « semaine contre le racisme ».

312

Par ailleurs, dans le but de développer sa politique de communication, elle a mis en place sur son site une page « Chat » et une page « Livre d'or ». Les internautes qui ont signé le « Livre d'or » sont pour la plupart des étudiants sénégalais établis dans d'autres villes françaises. Les messages laissés sur le site sont surtout des messages de félicitations et d'encouragements. Pour certains, ce site, créé par leur compatriote Djibi, « prouve que le Sénégal peut compter sur ses fils pour être au diapason de l'évolution du monde et s'y intégrer sans complexe ». Pour d'autres, il constitue « une bonne initiative pour fédérer l'ensemble de la communauté des étudiants sénégalais », « favoriser de plus en plus de rencontres au sein de la communauté sénégalaise ». De plus, ce site est à bien des égards « un nouveau lieu de rencontre et de rapprochement » qui permet « de représenter le Sénégal partout dans le monde ». Pour un internaute du nom de Pierre, ce site constitue avant tout « une bonne initiative pour permettre aux Clermontois de mieux connaître l'association des étudiants sénégalais ».

Site web 30. Site web de l'ASC

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net