WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dynamique des réseaux et des systèmes de communication des migrants sénégalais en France

( Télécharger le fichier original )
par Moda GUEYE
Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 - Doctorat de géographie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

7.3.2 Le réseau des cadres Sénégalais, l'Espace Jappo

Comme le soulignent les auteurs du site, Espace Jappo149 a pour mission particulière de « devenir une plate-forme favorisant l'émancipation des Sénégalais en France, de promouvoir et imposer, dans le monde des affaires en France, l'image, la présence et la valeur du professionnel sénégalais, de capitaliser sur les réussites individuelles » pour que « le Sénégalais et le Sénégal soient vus et considérés autrement ». Il s'agira de développer

330

une synergie pour constituer un réseau dynamique « des cadres d'origine sénégalaise et des étudiants en fin d'études ». Cette association, créée le 14 décembre 2005, est installée à l'avenue Kléber dans le 16ème arrondissement de la ville de Paris.

Quand on consulte les pages du site web de l'Espace Jappo, on se rend compte que l'emploi représente un de ses piliers essentiels. Le site propose en effet de nombreux liens permettant de trouver des informations extrêmement utiles sur l'emploi et l'entreprenariat en France, au Sénégal et dans le reste le monde, mais également sur les opportunités professionnelles ou d'affaires au Sénégal. Il s'agit principalement de liens vers les sites qui s'occupent de l'emploi et du recrutement des cadres en France, notamment l'Agence française pour l'emploi des cadres (APEC), Cadremploi.fr et Talents.fr, et aussi d'un lien vers le site pour l'emploi et la mobilité internationale, un service géré de façon conjointe par l'Agence nationale pour l'emploi (ANPE) et l'Agence nationale de l'accueil des étrangers et des migrants (ANAEM). Il existe également des liens vers des sites d'organismes essentiellement destinés aux investissements et aux possibilités de créer des activités au Sénégal. Ce sont les sites de l'agence pour la promotion des investissements et des grands travaux (APIX), de l'Agence de développement et d'encadrement des petites et moyennes entreprises (ADEPME) et du club des investisseurs français au Sénégal (CIFAS). On peut dire que ces informations disponibles sur le site contribuent, d'une certaine manière, à la promotion des investissements économiques au Sénégal. De même, les liens vers des sites permettant de trouver des offres d'emploi aussi bien en France que dans le reste du monde, permettent de mesurer à quel point les cadres Sénégalais en France sont prêts à exploiter les opportunités professionnelles partout dans le monde. Leurs champs d'insertion professionnelle ne se limitent plus seulement au Sénégal et à la France. Aujourd'hui, les difficultés à trouver un emploi aussi bien en France qu'au Sénégal incitent forcément à rechercher d'autres possibilités d'insertion professionnelle sur les marchés du travail au niveau international. Les lieux de prédilection de cette catégorie de migrants sont les lieux qui peuvent leur assurer un emploi bien rémunéré et un épanouissement professionnel, en somme des conditions de travail acceptables.

149 Jappo est un mot wolof qui signifie se donner la main. Espace Jappo désigne donc un espace de solidarité et d'entraide.

Site web 40. Site web de l'amicale des cadres Sénégalais

331

La carte montre le dynamisme des associations de migrants sénégalais en France dans la production de sites web. On peut dire en effet que les associations d'étudiants en particulier jouent un rôle majeur dans le processus visant à marquer de façon significative la présence et la visibilité du Sénégal sur Internet. L'aire de production et de diffusion du web sénégalais en France correspond, dans l'ensemble, aux zones d'installation caractérisées par une forte présence des étudiants. On constate une activité importante du web sénégalais dans les principales villes du sud de la France. Ce dynamisme est essentiellement l'oeuvre des étudiants qui font preuve d'initiatives et de créativité afin de produire et animer des sites web à partir desquels les étudiants ou futurs étudiants peuvent trouver des informations pratiques sur leur lieu de résidence et où tout internaute peut découvrir certains aspects de la culture sénégalaise. De même, les étudiants membres de la confrérie mouride sont également très actifs dans la création de sites web dédiés spécialement à leur confrérie. On observe ainsi la mise en ligne de sites Internet à la fois d'associations d'étudiants et d'associations mourides dans les villes de Bordeaux, Toulouse, Marseille, Lyon, Grenoble et Lille. La région Ile-de-France se singularise tout particulièrement par l'importance des associations de migrants oeuvrant ensemble en faveur du développement économique et social des localités d'origine. Il s'agit essentiellement des associations des ressortissants de la vallée du fleuve Sénégal. Les sites élaborés par les membres de ces associations témoignent de la recomposition et des mutations au sein de cette communauté de migrants. Considérée autrefois comme une communauté extrêmement repliée sur elle-même, la nouvelle génération de migrants

332

originaires de la vallée du fleuve Sénégal se sert d'Internet comme une fenêtre vers l'extérieur, un outil qui lui permet d'établir des relations avec d'autres communautés et plus particulièrement avec les populations locales du pays de résidence.

Carte 5. Associations de migrants sénégalais en France ayant un site web

Même si le niveau d'accès à Internet reste encore relativement faible sur le territoire national, le Sénégal est considéré, par beaucoup d'observateurs, comme un des premiers pays d'Afrique à avoir réalisé des efforts significatifs dans le déploiement des infrastructures et la démocratisation des conditions d'accès à Internet. Les différentes actions initiées par les pouvoirs publics et les acteurs privés nationaux ont été souvent encouragées ou accompagnées par les nombreuses initiatives prises dans le cadre de la coopération internationale et visant à intégrer pleinement le Sénégal dans la société de l'information. Toutefois, l'étude de l'Internet sénégalais ou de l'Internet des Sénégalais

333

nous amène à découvrir, à connaître et à mesurer l'importance considérable d'un autre acteur, les migrants. Non seulement, ils contribuent à équiper les ménages en ordinateurs et aussi participent à la création et au développement des points d'accès publics à Internet dans leur pays d'origine à travers notamment certains investissements réalisés dans l'ouverture de cybercafés, d'une part, mais aussi d'autre part ils sont omniprésents dans la consommation et la production de contenus web relatifs au Sénégal.

En réalité, les migrants sénégalais en France, du moins ceux qui ont les compétences nécessaires, se servent quasiment de toutes les potentialités d'Internet. Car il y a, au sein de la diaspora sénégalaise en France, d'une part les « migrants connectés », c'est-à-dire ceux qui ont les connaissances minimums requises afin de pouvoir utiliser correctement Internet. C'est le cas principalement des étudiants et des migrants hautement qualifiés. Par contre, la grande majorité des migrants commerçants de même qu'une bonne partie des migrants ressortissants de la vallée du fleuve Sénégal ne disposent pas souvent des aptitudes adéquates pour utiliser Internet et en sont donc pour le moment exclus. Ainsi, à l'instar des autres internautes, les migrants sénégalais utilisent tous les services disponibles sur Internet. Ils accèdent à Internet pour s'informer, communiquer, faire des recherches, se divertir, effectuer des démarches administratives et procéder parfois à des achats en ligne.

A cet effet, le courrier électronique est devenu un des moyens de communication privilégiés. Contrairement au courrier classique dont l'acheminement dans certaines zones du pays d'origine est le plus souvent chaotique, le courrier électronique peut être reçu instantanément à partir de n'importe quel lieu connecté et à tout moment de la journée. Bien plus que les échanges qu'il permet avec les proches restés dans le pays d'origine ou établis dans d'autres pays à l'étranger, le courrier permet aussi de communiquer avec les compatriotes en France, mais aussi avec les amis rencontrés à l'université ou les collègues de travail. Par ailleurs, on observe un engouement fortement marqué pour les technologies offrant la possibilité de téléphoner gratuitement par Internet. Selon les informations recueillies, Skype semble être la technologie la plus utilisée au sein de la diaspora sénégalaise en France pour effectuer des communications téléphoniques par Internet. En outre, il se dégage que les flux en provenance de ces communications sont essentiellement orientés vers le Sénégal. Ce qui laisse supposer que ces technologies commencent à être utilisées progressivement dans certains foyers

334

sénégalais. Retenons que la famille (les parents surtout) sont les principaux destinataires de ces appels.

Il apparaît aussi que les sites communautaires rencontrent un vif succès auprès des jeunes étudiants notamment. La ferveur constatée autour du réseau social Faceboook prend plusieurs formes : retrouvailles entre amis perdus de vue, partage de photos, d'informations, etc. On peut également évoquer la propension de nombreux migrants à se rendre dans les espaces de discussion et de rencontre en ligne. Or ce qui fait la spécificité de ces lieux, c'est que ce sont des lieux d'intenses échanges et débats politiques. Il en découle ce que l'on pourrait qualifier de migrants e-citoyens fortement préoccupés par la gestion des affaires publiques dans leur pays d'origine. Il convient aussi de relever l'enthousiasme des migrants pour les sites portails. Ces sites constituent en fait des supports de services très variables souvent destinés à satisfaire certains besoins des migrants, notamment obtenir des informations relatives à l'actualité du pays d'origine, possibilités de s'exprimer et de tisser des relations, informations pratiques sur les possibilités d'investissement dans le pays d'origine, etc. A ce titre, la convergence des migrants sénégalais dispersés à travers le monde vers le site portail Seneweb illustre parfaitement l'appropriation de cette technologie par l'ensemble des internautes sénégalais. Ce qui explique d'ailleurs la prolifération des sites portails à l'avant-garde de laquelle on trouve incontestablement les migrants.

Un autre aspect important, c'est l'intérêt manifesté par la presse sénégalaise à mettre en ligne les versions des journaux imprimés. Là aussi, les migrants semblent être la cible principale des médias sénégalais qui trouvent à travers Internet l'opportunité d'étendre leurs audiences en dehors des limites nationales. Non seulement, les migrants constituent l'essentiel des pôles de réception de ces flux médiatiques, mais également ils participent à la diffusion et au développement de ces flux à travers la mise en place et l'animation des webradios et des webTV. La diaspora sénégalaise compte également en son sein de nombreux producteurs de blogs relatifs au Sénégal. Aussi importe-t-il de relever l'existence de blogs citoyens où sont généralement publiés des articles liés à la situation politique, sociale et économique du pays d'origine. Il est intéressant de souligner la production de blogs par des Sénégalaises vivant en France qui s'en servent pour élargir leurs bassins de relations et en même temps comme moyen d'insertion professionnelle, à travers notamment certains services proposés parfois sur les blogs. Il y a aussi les blogs

335

créés pour marquer son appartenance confrérique et participer à la vulgarisation de l'oeuvre de son marabout ou cheikh.

Enfin, le dernier aspect important à relever, c'est le dynamisme des associations de migrants sénégalais en France sur le web. Rien qu'à travers ce dynamisme, on voit l'importance de la France comme pôle essentiel d'acquisition des connaissances pour de nombreux Sénégalais. C'est particulièrement vrai quand on voit le rôle central des migrants étudiants dans la production et l'animation de ces sites. Ce sont souvent des sites aux contenus hybrides faisant à la fois la promotion de certains aspects de la culture du pays d'origine, mais aussi contribuant à donner aux nouveaux étudiants des conseils pratiques pour leur permettre de s'insérer plus facilement dans leur pays d'installation afin de réussir leurs études.

On peut dire donc que l'adoption d'Internet par les migrants sénégalais en France qui en ont les aptitudes requises est aujourd'hui une réalité. La France constitue certainement le pays étranger où la communauté sénégalaise fait davantage preuve de créativité et d'efficacité dans la production de contenus web relatifs au Sénégal. Il serait intéressant par conséquent d'observer l'évolution des usages de l'Internet au sein de la diaspora sénégalaise en France pour voir dans quelle mesure cela peut contribuer à favoriser l'insertion et l'usage d'Internet dans le pays d'origine d'une part, et d'autre part afin de mobiliser les ressources au sein de cette diaspora pour une participation plus effective au processus de développement économique et social du pays d'origine.

336

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net