WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dynamique des réseaux et des systèmes de communication des migrants sénégalais en France

( Télécharger le fichier original )
par Moda GUEYE
Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 - Doctorat de géographie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

8.2.2 Internet, un outil éducatif permettant aux enfants issus de l'immigration de mieux connaître leurs cultures d'origine

En France, les mesures prises en faveur de la démocratisation de l'accès à Internet ont permis à la grande majorité des foyers de se connecter au réseau mondial. C'est ainsi, par exemple, que des enfants issus de milieux sociaux particulièrement défavorisés parviennent à accéder et utiliser Internet presque de la même manière que les enfants des milieux aisés. En devenant accessible même à ceux qui sont dans les périphéries habituellement marginalisées, Internet permet à chaque individu de trouver sa place dans le réseau.

Il faut d'abord noter qu'en France, les enfants issus de l'immigration présentent des taux d'échec relativement élevés au niveau des résultats scolaires. Le principal facteur évoqué est souvent les conditions sociales difficiles dans les cités et finalement peu propices aux apprentissages scolaires. Très souvent aussi, ces jeunes ressentent un certain malaise à vivre vraisemblablement la question de la double appartenance que leur confère la naissance en terre française et leur origine africaine. L'un des problèmes que pose cette double appartenance reflète en grande partie la faiblesse des repères là où ils vivent, en raison notamment des problèmes d'intégration et de citoyenneté dans la sphère publique du pays de résidence et aussi de l'image négative et réductrice de l'Afrique dans certains médias occidentaux. Pour le journaliste malien Nouhoum Keita (2005) de la radio Kayira, « la première impression qui se dégage lorsqu'on analyse le champ d'investigation des médias occidentaux » est que, hormis les catastrophes, les guerres et les famines, « l'Afrique y occupe une part insignifiante de nouvelles ». Dans ses écrits, le professeur Charles Moumouni (2003) souligne que l'image projetée de l'Afrique dans les médias européens et nord américains est souvent de type apocalyptique. L'anthropologue Jean Loup Amselle (2001) considère que cette situation est tributaire d'une vision, « où l'Afrique est volontiers fantasmée, souvent d'ailleurs de façon contradictoire, à la fois comme continent dégénéré et source de régénération créative ». Ceci se traduit par une grande ignorance des réalités africaines de la part de certaines populations qui consomment ces médias. Il est d'ailleurs surprenant de voir, à tel point les enfants issus de l'immigration peuvent avoir des idées stéréotypées ou fatalistes, dans des proportions inquiétantes, sur les lieux d'où sont originaires leurs parents. Ce sujet est souvent évoqué dans les discussions entre étudiants. Généralement, les étudiants de province passent les vacances scolaires auprès des membres de la famille installés à Paris. Durant leur séjour à

363

Paris, beaucoup découvrent avec stupeur et effarement les préjugés tenaces de leurs neveux ou cousins sur le continent d'origine de leurs parents. Pour la plupart de ces jeunes nés ou ayant grandi en France, l'Afrique est un continent où les hommes cohabitent encore avec les animaux sauvages, un continent qui est la proie de toutes sortes de guerres interethniques et ravagé par l'extrême pauvreté et les maladies telles que le sida ou le paludisme. Il faut alors leur faire comprendre que même si ces faits ne sont pas à nier, l'Afrique est aussi un continent qui enferme plusieurs richesses (humaines, naturelles, culturelles...). Même si elle manque d'infrastructures de grande envergure, elle dispose aussi d'aéroports, d'autoroutes, de ports, d'universités, etc.

En France, l'accès à Internet est devenu une réalité même au sein des couches sociales les plus défavorisées. Les enfants issus de l'immigration peuvent trouver une panoplie de services sur Internet leur permettant de s'informer, communiquer, se divertir, tisser des liens d'amitié avec d'autres enfants de leur âge partout dans le monde, et plus particulièrement de mieux connaître la culture de leurs parents. Dans certaines familles, les enfants peuvent se servir d'Internet pour aider leurs parents illettrés à effectuer en ligne quelques démarches administratives. Ils peuvent aller sur Internet pour faire des recherches en ligne et trouver des informations utiles et intéressantes sur les lieux d'origine de leurs parents. Il représente à la fois un lieu de contact où on se croise pour nouer des relations interpersonnelles et un lieu d'apprentissage et d'acquisition de connaissances sur des territoires lointains. Ils disposent en effet de nombreux moyens comme les messageries instantanées (Skype, Msn messenger...), les réseaux sociaux en ligne (Facebook...), le courrier électronique, les espaces de discussion en ligne (les forums et les chats) leur permettant d'accéder quelquefois en temps réel à toutes sortes de documents, de communiquer et de s'informer. Cependant, si Internet contribue incontestablement à permettre aux enfants d'enrichir leurs connaissances et d'avoir une fenêtre très largement ouverte sur le monde, il n'en constitue pas moins un danger pour eux. En outre, ceux dont les parents ne contrôlent pas toujours ou ne vérifient jamais si les sites web visités sont appropriés courent des dangers multiples, notamment naviguer sur des sites incitant à l'appât du gain facile, à la violence, des sites pornographiques... Et que dire encore des enfants dont les parents ignorent tout de l'outil Internet ! De ce fait, il convient d'être particulièrement attentif et vigilant dans l'utilisation de cette technologie par les enfants, dans la mesure où Internet peut avoir des conséquences nuisibles et dangereuses.

364

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net