WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La dynamique de sécurisation des biens et des personnes dans la ville de Yaoundé par l'action d'une unité spécialisée des forces de sécurité camerounaises : le cas des équipes spéciales d'intervention rapide ( E.S.I.R.)

( Télécharger le fichier original )
par Yves Patrick MBANGUE NKOMBA
Université de Yaoundé II (SOA) - Master professionnel  2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

PARAGRAPHE 2 : ... A LA COLLECTE DES INFORMATIONS SUR LES PRATIQUES USUELLES.

Notre déploiement pour la collecte s'est effectué d'abord à la DGSN (A) ensuite à la DSP (B), et enfin à la CSD et aux ESIR (C).

A- Le déploiement à la D.G.S.N

Le recours à la Délégation commence dès le début de notre admission au sein des locaux comme stagiaire ; en effet il était question pour nous, en temps que chercheur de nous approprier déjà le mode de fonctionnement des forces de sécurité Camerounaises, de chercher à avoir un bref aperçu de manière évidente l'habitus des fonctionnaires de la police Camerounaise. Il était également question de savoir quelles étaient les principales structures, directions, unités de la DGSN, comment elles pouvaient être structurées de manière globale. Cette observation pour nous n'était pas neutre d'entrée de jeu mais avait plutôt un aspect stratégique dans ce sens qu'il fallait très vite déceler le fonctionnement pour savoir ce qui pouvait nous être autorisé tout en sachant bien sûr que c'est une maison de souveraineté et plusieurs aspects qui sont estampillés Secret Défense. Cette stratégie va nous permettre de choisir un thème qui sera faisable dans la mesure où on peut avoir accès aux documents sans courir le risque d'être poursuivi pour la source de nos preuves.

B- La Direction de la Sécurité Publique.

La première descente à la DSP s'effectue le 13 avril. Bien que le Directeur n'étant pas là ce jour d'abord avec le sous nous avons échangé avec les fonctionnaires de police qui étaient au secrétariat du bureau du Directeur sur les notions basiques de la sécurité de type publique, aussi un peu sur les missions qu'ils doivent menées, sur le rôle de la police en générale, les formations, les écoles et les centres d'instructions.

C- A la CSD et aux ESIR

D'abord à la CSD où nous avons eu le privilège de nous frotter aux techniciens formés pour les assauts, les interventions, la filature et biens d'autres encore pour accomplir une mission de police de proximité, ensuite aux ESIR où nous avons eu la quasi-totalité des informations que nous cherchions pour mener à bien nos travaux. Cette collecte aux ESIR a été facilitée à cause de son Coordonnateur le Commissaire Divisionnaire qui nous a ouvert les portes de la structure dont il a la charge. Et comme derrière tout bon chef il ya de bons éléments nous avons un encadrement et un traitement particulier par les éléments des ESIR-Yaoundé qui sont presque comme une famille ; ainsi la collaboration entre les fonctionnaires de la salle et ceux des équipes d'intervention sur le terrain nous ont relativement facilité l'accès aux informations.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.