WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La dynamique de sécurisation des biens et des personnes dans la ville de Yaoundé par l'action d'une unité spécialisée des forces de sécurité camerounaises : le cas des équipes spéciales d'intervention rapide ( E.S.I.R.)

( Télécharger le fichier original )
par Yves Patrick MBANGUE NKOMBA
Université de Yaoundé II (SOA) - Master professionnel  2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

RESUME EXECUTIF

Dans le cadre de notre formation professionnelle, il est de coutume d'effectuer un stage professionnel, ceci aux fins de remplir des missions de professionnalisation, c'est-à-dire de préparation avancée des étudiants pour leurs permettre d'être actifs et opérationnels. Les études de recherches faites à la fin du déroulement du stage pourraient être des acquis d'expertise profitables aux rayonnements du mécanisme de fonctionnement de l'Etat à travers ses institutions. Ainsi lors de notre passage au sein de la DGSN, il nous a semblé pertinent de nous intéresser aux questions de sécurité publique. C'est pour cette raison que nous avons davantage pensé à faire une analyse sur la capacité de la police Camerounaise à exécuter sa mission régalienne qui est celle d'assurer la sécurité des biens et des populations résidents et des institutions sur son territoire . La finalité de l'action de la police étant l'Homme, il faut donc les sécuriser, étant donné que les populations sont de plus en plus nombreuses en milieu urbain particulièrement dans une ville comme celle de Yaoundé (cadre de notre découpage géographique.). Tant il vrai que le boom démographique s'accompagne d'une montée en puissance des actes de braquage, de viol, et d'agression de tout genre. Une situation qui n'épargne guerre les commerces les édifices publics, encore moins les personnes et leurs domiciles.

Pour rendre compte de l'accomplissement de ses missions au quotidien, la DGSN va mettre sur pied une unité d'élite de protection dont la mission première est de rétablir le sentiment de sécurité au sein des populations dans les zones urbaines. Cette unité baptisée ESIR aura pour spécialité l'intervention rapide auprès des populations en détresse. La base de notre étude est axée sur l'analyse d'une politique publique qui rend compte d'un problème d'insécurité posé par les populations et que l'Etat doit prendre en considération et chercher à résoudre. Elle va s'adosser sur la méthode stratégique.

En faisant une lecture sur la structuration de la DGSN, en matière de lutte contre la grande criminalité et le grand banditisme, l'accent est mis sur la présentation des directions et services directement impliqués dans la contribution au quotidien de cette lutte.

Le concept de police de proximité, et la technique de grenouillage synchronisé et rotatif, vont donc meubler les éclairages issus de notre passage au sein des ESIR, ceci pour répondre à la problématique que met en relief la dynamique de sécurisation des biens et des personnes dans la ville de Yaoundé par l'action d'une unité spécialisée des forces de sécurité camerounaise.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.