WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La dynamique de sécurisation des biens et des personnes dans la ville de Yaoundé par l'action d'une unité spécialisée des forces de sécurité camerounaises : le cas des équipes spéciales d'intervention rapide ( E.S.I.R.)

( Télécharger le fichier original )
par Yves Patrick MBANGUE NKOMBA
Université de Yaoundé II (SOA) - Master professionnel  2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

INTRODUCTION.

La naissance de la police Camerounaise se confond fondamentalement à celle des institutions Camerounaises. Son acte de naissance ne procède pas d'une volonté déterminée de l'autorité Camerounaise de l'époque de doter le Cameroun d'un service de police organisé, mais d'une nécessité engendrée par l'urbanisation intensive du pays1(*). Ainsi la mission de maitriser l'évolution des populations en milieu urbain et tout ce que cela comporte comme frasques, actes de violence, de banditisme bref d'un sentiment d'insécurité en zone urbaine devient une priorité.

I. POSITION DU PROBLEME : PROBLEMATIQUE.

Depuis le début des années 2000, les phénomènes d'agressions, de braquages, de vols et viols organisés sont devenus récurrents. Ces crimes sont effectués de manière répétée avec une constance sur des individus, des biens matériels par des groupes de bandits de grand chemin qui sont de plus en plus organisés. Cette période consacre également le taux élevé de la délinquance, l'augmentation considérable du sentiment d'insécurité apparait alors dans les enquêtes d'opinions. Des pratiques de vols sont permanentes en fonction des périodes précises ; ainsi on peut noter des périodes précises qui font l'objet de ces actes d'incivilité. Nous avons par exemple la période des rentrées scolaires et universitaires pendant lesquelles on connait des actes malsains dans des sites universitaires comme les mini-citées universitaires en l'occurrence les lieux comme Ngoa-ekellé, au lieu dit « Cradat », au lieu dit «  Ecole des Postes », au quartier obili, , nous avons également la période des grandes vacances scolaires dans les gares routières, les marchés, les cadres des grandes surfaces, la période des saisons de pluies sont également des moments propices où les actes de banditisme se font dans les quartiers résidentiels sur des personnes et sur leurs biens matériels.

De ce constat peut donc émerger certains questionnements structurés ainsi qu'il suit :

- Comment les forces de sécurité Camerounaises se mobilisent pour faire face à la montée en puissance du grand banditisme dans la ville de Yaoundé?

- Comment la police Camerounaise s'organise pour répondre en temps réel aux populations de la ville de Yaoundé se sentant de plus en plus en danger ?

- Quels sont les sites préférentiels de ces actes criminels, et quelles peuvent être les raisons des choix de ces bandits ?

II. HYPOTHESES

Face à la montée en puissance de l'insécurité sur les personnes et leurs biens dans la ville de Yaoundé, la police Camerounaise va opter pour une de police de proximité. Ainsi pour répondre en temps réel aux appels de détresse des populations, elle va mettre en place une Unité d'Elite capable d'agir promptement sur le terrain et de manière énergétique au secours de cette population ; cette unité sera joignable à un numéro d'appel gratuit : le 117. La mission de cette Unité est celle de traquer les bandits où qu'ils se trouvent dans la ville de Yaoundé afin de redonner aux habitations de cette population le sentiment de sécurité. Les sites préférentiels des actes criminels de grandes ampleurs sont aussi le choix des espaces où circulent des capitaux importants, où il existe un patrimoine considérable et où on compte une population importante.

* 1 Paul PONDI, la police au Cameroun (naissance et évolution), Edition CLE, Yaoundé Cameroun, 1988. P 21.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.