WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La méditation de la pleine conscience : outil pédagogique et soutien aux apprentissage ?


par Ronan LE JONCOUR
Université De Provence UFR de Psychologie - Master Recherche 2 2011
  

précédent sommaire suivant

4.5. Méditation de Pleine Conscience : Mindfulness (MBSR)

La Méditation de Pleine Conscience est issue du Bouddhisme, certes elle puise ses racines dans une tradition philosophique, mais elle est totalement sortie de tout aspect religieux et utilisée comme outil psychocorporel.

Elle utilise par essence les techniques suivantes :

ü Concentration sur un point fixe (Shamatha), cette technique a pour but de réduire le flot des pensées - méditation sur le souffle par exemple,

ü Observation des pensées (Vipassana), dans le but de s'accommoder de nos pensées, de faire la distinction entre nous même et nos pensées et de ne plus fusionner avec elles,

ü Body Scan ou Scan Corporel, dans le but de développer les sensations corporelles et la présence à soi.

Nous pourrions résumer la technique appelée MBSR de la façon suivante (BERGHMANS 2010) :

Figure 3 : Schématisation de la technique MBSR.

* La notion d'exercices physiques concerne toute pratique d'un art martial ou d'exercice dont la visée est la réalisation de situations faisant appelles à la conscience du corps - attention soutenue et volontaire de l'esprit - dans des situations lentes et maîtrisée - Taï Chi Chuan ; Qi Qong ; Kata d'art martiaux (Karaté, Kendo, Judo, etc.), ... etc.

4.6. Les dangers de la pratique

Après des recherches dans ce domaine rare sont les publications et recherches faites dans ce domaine. Toutefois, AURIOL (Thèse de Doctorat 1970) fait état des résultats de recherches fait dans ce domaine :

« Alors qu'il étudiait le danger des pratiques du yoga aux différents niveaux somatiques et psychiques, le Dr. MOULINJEUNE est obligé de conclure dans sa conférence du 25 Avril 1968 (donnée à la FNPY) : `' Si l 'on essaie de faire une synthèse des résultats de la pratique du yoga, on constate que ses effets bénéfiques dépassent de beaucoup ses dangers, dus à des pratiques erronées : le yoga peut apporter beaucoup à la médecine `'. Il insiste sur la nécessité de contrôle par un moniteur lui-même entraîné au yoga. »

précédent sommaire suivant