WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La méditation de la pleine conscience : outil pédagogique et soutien aux apprentissage ?


par Ronan LE JONCOUR
Université De Provence UFR de Psychologie - Master Recherche 2 2011
  

précédent sommaire suivant

· RÉSUMÉ

L'étude de polygraphie, réalisé durant 40 minutes, chez 10 sujets pratiquants le training autogène (TA) et 10 sujets pratiquant la méditation transcendantale (MT), comparée à 10 sujets témoins, a montré les résultats suivants :

· Rareté des épisodes de sommeil durant la relaxation,

· Rythme cardiaque, significativement inférieur dans le groupe méditation,

· Plus grande stabilité de l'électrodes thermaux grammes durant la relaxation

· Diminution de la fréquence respiratoire de plus de 33 %,

· Pause respiratoire (supérieur à 10s), très nombreuses dans le groupe méditation, pouvant atteindre 50s. Il s'agit de suspension respiratoire de nature centrale, comme le sujet l'absence d'hypercapnie ou d'hyperpnée compensatoire,

· Enfin, le temps de réaction simple diminue légèrement après la relaxation, alors qu'il s'allonge chez les témoins,

· L'État d'hypométabolisme aérobique avec stabilité du système nerveux autonome et maintien de la vigilance, induit par la profonde relaxation, apparaît opposer à l'état de stress et semble donc que pouvoir jouer un rôle préventif dans une optique psychosomatique.

· CONCLUSIONS EN NEUROPHYSIOLOGIE

Cette étude permet d'attribuer à l'état de profonde relaxation ou de méditation les caractéristiques suivantes :

ü Hypométabolisme aérobique,

ü Stabilité du système nerveux autonome,

ü Maintien de la vigilance.

Les modifications caricaturalement opposées à celles induites par le stress sont autant d'arguments pour le rôle préventif de telles techniques en pathologies psychosomatiques

6.2. Étude en Biologie

précédent sommaire suivant