WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La méditation de la pleine conscience : outil pédagogique et soutien aux apprentissage ?


par Ronan LE JONCOUR
Université De Provence UFR de Psychologie - Master Recherche 2 2011
  

précédent sommaire suivant

Séance 7 : Comment puis-je au mieux prendre soin de moi ?

« Il y a des choses spécifiques qui peuvent être faites quand la dépression menace. Prendre un espace de respiration vient en premier, et ensuite décider, s'il y a lieu, quelle action entreprendre. Chaque personne a ses propres signaux d'alarme de rechute, mais les participants peuvent s'aider mutuellement en faisant des plans pour savoir comment répondre au mieux à ces signes ».

Les participants regardent ensemble leurs signes d'avertissement d'un changement d'humeur et apprennent à prendre des initiatives comme, faire quelque chose qu'ils aiment et ce avant même d'en avoir envie. Il est primordial pour les participants de développer, par exemple, la pratique de l'espace de respiration, en ciblant ce qui se passe dans l'instant, en repérant le cas échéant les pensées troubles et les sensations corporelles qui y sont associées. Après quelques cycles respiratoires conscients, l'attention se dirige vers le corps tout entier. La conscience du corps est l'issue autant que le moyen aller à la clarté de l'espace interne. Les participants apprennent aussi à pratiquer l'arrêt : se poser quelques instants sans rien faire qu'être.

Séance 8 : La pleine conscience au quotidien : ?utiliser les apprentissagespour gérer les humeurs futures

« La pratique régulière de la pleine conscience aide à maintenir un équilibre dans la vie. Les bonnes intentions peuvent être renforcées par une raison positive de prendre soin de soi ».

Si les participants ont appris, lors du programme, à développer leurs capacités de discernement vis à vis de leurs habitudes nocives, il est largement conseillé de poursuivre avec constance la méditation, pour éviter le risque de rechute. Ils élaborent à l'occasion de cette dernière séance, leur propre plan d'action pour faire face à la menace dépressive. Ils sont invités, le cas échéant, à participer aux classes de suivi, au cours de l'année suivant le programme de huit sessions, pour faciliter l'échange autour des pratiques et les encourager à les poursuivre.

III - CONCLUSIONS

précédent sommaire suivant