WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Qualité de la démocratie et de la gouvernance au Burkina Faso

( Télécharger le fichier original )
par Daouda THIOYE
ENSAE-Sénégal - Ingénieur des travaux statistiques (3éme année) 2013
  

précédent sommaire suivant

III.2. FONCTIONNEMENT DES INSTITUTIONS DEMOCRATIQUES :

Dans cette section, il sera question d'étudier les élections aux Burkina Fasoafin de voir leur transparence et leur efficacité, et de voir par la même occasion s'ils sont favorables ou non à une limitation du nombre de mandats présidentiels.

III.2.1 Les élections au Burkina Faso :

Les élections constituent une étape importantedans le processus de démocratisation d'un pays. C'est le moment pour un pays de choisir celui ou celle qui a le profil requis pour diriger le pays. D'ailleurs toute l'image du pays va se jouer à travers ces élections.

Au Burkina, le taux de participation aux votes est assez important. Interrogés sur la questionde savoirsi vous avez voté lors des dernières élections régionales tenues en Mai 2007, environ 72% des citoyens déclarent y avoir participées. Le taux d'abstention de 28% se traduit par un pourcentage de non-inscrits de 7% et une proportion de 21% qui n'ont pas pu voter pour diverses raisons. Cependant, il faut signaler que le taux de participation est plus élevé en milieu rural qu'en milieu urbain (76% contre 61%).

Tableau 13 : Taux de participation aux élections régionales de 2007 :

Elections régionales

Milieu de résidence

(en %)

Total(en %)

Urbain

Rural

Vous n'avez pas été inscrit ou vous étiez trop jeunepour voter

5,97

7,26

6,92

Vous avez voté

60,69

76,39

72,23

Vous avez décidé de ne pas voter

11,95

2,84

5,25

Vous n'avez pas trouvé le bureau de vote

0,63

1,48

1,25

Vous avez été empêché par la force de voter

-

0,68

0,50

Vous n'avez pas eu le temps de voter

2,83

1,70

2,00

Vous n'avez pas voté pour d'autres raisons

17,61

9,42

11,59

Ne sais pas

0,31

0,23

0,25

Total

100,00

100,00

100,00

Source : Afrobaromètre, Round 4, Burkina Faso, calcul de l'auteur.

· Efficacité des élections au Burkina Faso :

Il faut noter que les citoyens burkinabés ont un certain jugement à propos des élections qui se déroulent dans le pays. En effet, interrogés sur la question relative à l'efficacité des élections, une bonne partie des citoyens (46%) juge que les élections ne garantissent pas très bien que les électeurs puissent révoquer et rappeler à l'ordre les dirigeants qui ne comblent pas leurs attentes ;16% restant carrément catégorique à ce propos. Par la même, une proportion de 40% affirme que les élections qui sont organisées dans le pays n'assurent pas très bien que les députés élusreflètentles vues des citoyens alors que la même proportion affirment le contraire. Aussi, l'on constate que la proportion de ceux qui ne sont pas satisfaites sur le déroulement et l'issu des élections est plus importante en milieu urbain. En effet, respectivement 52% et 50% des citoyens de la zone urbaine déclarent que les élections ne donnent pas une garantie que les électeurs puissent révoquer les dirigeants incompétents etn'assurent pas que les députés reflètent les vues des citoyens contre 44% et 36% respectivement en milieu rural.

Les graphiques ci-dessous illustrent ce qui précède.

Graphique18 : Représentativité des députés à travers les élections.

Graphique19 : Garantie de révocation des dirigeants incompétents avec les élections.

Concernant les régions(voir tableau31en annexe), l'on constate que c'est au niveau du Centre, du Centre-Ouest, du Sahel que les citoyens ont une vision plus pessimiste des élections et de la représentativité des députés avec des proportions respectives de 48%, 53% et 65% qui déclarent le choix des membres de l'Assemblée nationale ne reflètent pas les vues des citoyens. Ceci pourrait sans doute s'expliquer par le fait que le parti au pouvoir qui est au pouvoir depuis plus de 20 ans occupe presque la totalité des places au niveau de l'Assemblée nationale. Par contre les régions des Cascades, du Centre-Est, du Centre Nord, du Centre Sud et de l'Est restent davantage optimistes et témoignent à plus de 46% de la parfaite représentativité des députés au travers les élections.

Pour ce qui est de révoquer les dirigeants incompétents (voir tableau32en annexe), non remarque que le même groupe (Centre, Centre-Ouest, Sahel), en plus des régions du Nord et de la Boucle du Mouhoun affirment que les élections ne donnent pas à priori cette garantie. En effet, respectivement 49%, 59%, 64%,48% et 53% des individus de ces régions sont de cet avis.

Toutefois, il est important de signaler que la proportion des citoyens indécis est assez importante car représentant plus 20% dans chacun des deux cas. Cette situation est davantage notée au niveau des régions des Hauts-Bassins,du Plateau Central etdu Centre-Est où le pourcentage des indécis atteint jusqu'à 33% au niveau des Hauts-Bassins, 43% dans le Centre-Est et 42% au niveau du Plateau Central. Ceci pourrait sans être par le fait que les citoyens burkinabè confirment à 42% qu'ils font toujours attention quand ils parlent des affaires politiques et même 34% déclarent faire souvent attention. De plus, cette opinion est partagée aussi bien en milieu rural qu'en milieu urbain avec les mêmes proportions qui y sont observées.

· La transparence des élections au Burkina Faso :

Au Burkina, les citoyens sont très impliqués et engagés en matière de politique. Interrogés sur la question relative à la liberté et la transparence des élections, la majorité des citoyens (environ 51%) affirment que les élections sont complétement libres et équitables. Cependant, une partie de la population juge quecelles-ci ne sont pas totalement libres et transparenteset lui reconnaissent un certain nombre de problèmes qualifiés de mineurs pour 17% d'entre eux et de majeurs pour 12% des citoyens. Ceux qui vont plus loin en déclarant qu'il n'y a aucune transparence au niveau des élections représentent 6%.

Tableau 14 : Le degré de liberté et de transparence des élections au Burkina :

Régions

Elections libres et équitables (en%)

Ni libres ni équitables

Libres et équitables,
avec des problèmes
majeurs

Libres et équitables,
mais avec des
problèmes mineurs

Complètement libres et
équitables

Ne comprend pas la
question

Ne sais pas

Boucle du Mouhoun

1,68

8,40

16,81

50,42

5,04

19,33

Cascades

6,52

13,04

21,74

47,83

-

10,87

Centre

12,36

10,67

21,35

46,63

-

8,99

Centre-Est

5,32

11,70

14,89

53,19

-

14,89

Centre-Nord

1,02

13,27

10,20

64,29

1,02

10,20

Centre-Ouest

4,08

16,33

8,16

59,18

-

12,24

Centre-Sud

5,45

23,64

9,09

54,55

-

7,27

Est

10,42

10,42

12,50

50,00

-

16,67

Hauts-Bassins

5,34

6,11

28,24

45,80

-

14,50

Nord

3,13

13,54

25,00

44,79

-

13,54

Plateau Central

10,34

5,17

12,07

44,83

1,72

25,86

Sahel

7,32

24,39

13,41

46,34

-

8,54

Sud-Ouest

3,70

16,67

61,11

5,56

12,96

Total

6,14

11,78

17,01

50,95

0,75

13,36

Source : Afrobaromètre, Round 4, Burkina Faso, calcul de l'auteur.

Concernant les régions, l'on est permis de constaterqu'au niveau de chacune d'elle, la majorité des citoyens de ces régions (plus de 45%)reconnaissent que les élections auBurkina Faso se déroulent de manière libre et équitable. Cependant, au niveau des régions du Sahel, du Nord, des Hauts-Bassins, du Centre et des Cascades, on note des proportions assez importantes de citoyens qui reconnaissent aux élections un certain nombre de manquements.

Cette transparence des élections témoigne en partie de la confiance accordée à la commission électorale nationale indépendante (CENI). En effet, 40% des citoyens burkinabè déclarent avoir une pleine confiance en cette commission alors qu'uniquement 11% disent n'avoir aucune confiance en cette dernière et on remarque qu'environ 50% des citoyens qui ont une pleine confiance à la CENI déclarent que les élections se déroulent de manière libres et transparentes.

précédent sommaire suivant