WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Qualité de la démocratie et de la gouvernance au Burkina Faso

( Télécharger le fichier original )
par Daouda THIOYE
ENSAE-Sénégal - Ingénieur des travaux statistiques (3éme année) 2013
  

précédent sommaire suivant

IV.2 LES PERFORMANCES DU GOUVERNEMENT ET DES ADMINISTRATIONS LOCALES :

Dans cette section, nous intéresserons à l'étude des performances du gouvernement en regardant ses actions sur l'amélioration des conditions de vie des pauvres, la création d'emploi, la baisse des prix, la satisfaction des besoins fondamentaux, entre autres.Mais aussi, on mettra en exergue l'action des administrations localespour en évaluer leur performance sur l'entretien des places publiques locales, leur efficacité et leur légitimité.

IV.2.1 La performance du gouvernement :

La performance du gouvernement ne peut être perçue que par les populations à qui sont destinées les actions du gouvernement en place.

En général, les actions du gouvernement sont perçues comme mauvaises par la plupart des Burkinabè.En effet, l'on est permis de constater que pour les questions relatives à l'amélioration des conditions de vie des pauvres, de la réduction du fossé entre riche et pauvre, de la sécurité alimentaire pour tous, respectivement 71%, 76%, et 70% jugent les actions du gouvernement actuel dans ces domaines comme étant mauvaises.De plus, pour ce qui est de la création d'emploi, de la stabilité des prix les citoyens reconnaissent respectivement à 69% et à 82% les incompétences du gouvernement notées dans ces domaines.Il s'ajoute que ce gouvernement n'a pas assez travaillé pour une fourniture d'eau et d'électricité stable puisque plus de 55% de la population jugent ses performances mauvaises dans ces deux priorités.

Cependant, concernant l'amélioration des services de santé de base et la satisfaction des besoins d'éducation, les Burkinabè sont assez satisfaits des actions du gouvernement puisqu'ils reconnaissent respectivement à 52% et à 56% ces actions entreprises pour répondre à leurs besoins. La promotion des femmes est également notée dans le pays et est reconnue par 59% des citoyens.

Graphique 28 : Performance du gouvernement :Amélioration des services de santé de base et satisfaction des besoins d'éducation.

 
 

Suivant les milieux de résidence, on note plus de pessimisme du côté de la population urbaine qui, à part l'amélioration des services de santé de base, les fournitures d'eau et d'électricité stables, la satisfaction des besoins d'éducation et la promotion des femmes, est plus nombreuse dénoncée les incompétences du gouvernement.

Si l'on porte notre analyse suivant les régions, nous pouvons remarquer que la région de l'Est est sans doute la plus satisfaite des performances du gouvernement. En effet sur 5questions relatives aux actions du gouvernement (gestion de l'économie, amélioration des conditions de vie des pauvres,création d'emploi, amélioration des services de santé de base et satisfaction des besoins d'éducation), plus de 50% de sa population jugent celles-ci satisfaisantes. Cependant, les régions du Sud-Ouest, du Sahel, de la Boucle du Mouhoun, des Cascades ont une autre attitude sur les actions du gouvernement en place qu'ils jugent mauvaises. Ainsi, interrogés sur les questions relatives à la fourniture d'eau et d'électricité, de la satisfaction des besoins fondamentaux, de la réduction du fossé entre riche et pauvres et de l'amélioration des conditions de vie des pauvres, plus de la moitié de leur population sont frustrés du travail fait par ce gouvernement.

Toutefois, la région du Plateau Central, suivi des régions de la Boucle du Mouhoun et du Centre-Est, semblent les plus indécis face à ces questions avec respectivement des proportions de plus de 20%, 13% et 11% ne sont pas en mesure de juger la performance du Gouvernement en place.

Les graphiques ci-dessous illustrent ce qui précédent, ceux mettant en évidence la performance du gouvernement sur la fourniture d'eau et d'électricité, de la stabilité des prix et de la gestion de l'économie seront présentés en annexe.

Graphique 29 :Performance du gouvernement : Amélioration des conditions de vie et réduction de la pauvreté.

 
 
 
 


Cependant, même si les Burkinabè jugent que les actions entreprises par le gouvernement actuel ne sont pas bonnes à priori, ils s'accordent en général sur le fait qu'elles restent meilleures par rapport à celles de l'ancien gouvernement dirigé par M. Paramanga Ernest Yonli.

précédent sommaire suivant







Rassembler les contraires c est creer l harmonie