WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

De la motivation à la performance du travailleur dans une société à haute contrainte sécuritaire. « Une approche managériale axée sur la productivité au terminal pétrolier Ango- Ango SEP- Congo / Matadi »

( Télécharger le fichier original )
par Edo Walubila Mukelo
Université du CEPROMAD Matadi - Licence en management et sciences économiques 2012
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Section 4. Facteurs de motivation

Au-delà de toute théorisation à outrance de la motivation au travail, et tout en se référent aux travaux de Herzberg (1971) ; nous identifions trois catégories des facteurs déterminants de la motivation au travail.

3.4.1. Contenu du travail

Ces facteurs dit de motivation sont associés à la satisfaction au travail et tendent à susciter des sentiments de développement personnel. En outre, ils inciteraient l'individu à faire les efforts pour satisfaire les besoins aux quels ils correspondent.

Il s'agit de :

Ø les accomplissements (réalisation d'un travail bien fait) ;

Ø la reconnaissance des accomplissements ;

Ø le travail proprement dit (objet du travail) ;

Ø la responsabilité ;

Ø la promotion ou avancement ;

Ø la possibilité de développement des compétences.

3.4.2. Contexte du travail

Ces facteurs n'ont pas la capacité d'apporter la satisfaction, au mieux ils susciteraient de l'indifférence, plus généralement ils pourraient générer de l'insasfaction.

Il s'agit des facteurs d'hygiène, de maintenance ou d'ambiance nécessaire au bon équilibre mental de l'individu :

Ø le supérieur (qualités et défauts) ;

Ø la politique et l'administration de l'entreprise ;

Ø les conditions de travail ;

Ø les relations avec les collègues, les subordonnés et les supérieurs ;

Ø le prestige ;

Ø la sécurité de l'emploi ;

Ø la rémunération ;

Ø les facteurs de vie professionnelle (influence de l'entreprise sur la vie personnelle) ;

Ø l'information et communication (le feedback).

3.4.3. Contexte de vie privée (20(*))

Ces facteurs agissent sur l'engagement dans le travail de l'individu compte tenu de leurs caractères personnels. Dans cette catégorie nous retrouvons :

Ø les capacités de l'individu ;

Ø les avantages sociaux ;

Ø la situation politique du pays.

* (20) IBULA MWANA KATANGA, la consolidation du management public au zaïre, presses universitaire, 1987,p137-149.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy








"Le don sans la technique n'est qu'une maladie"