WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Rôle de la communication dans l'encadrement des jeunes filles vivant dans la rue par l'ONG O.R.P.E.R. ( œuvre de reclassement et de protection des enfants de la rue )

( Télécharger le fichier original )
par Nancy Eliane NSITU MALOBA
Université catholique du Congo - Graduat 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II.8. Activités et Sphère d'intervention

Toutes les activités sont une réponse à la maltraitance, aux mauvaises conditions de vie et aux besoins primaires de milliers d'enfant qui vivent dans les rues de Kinshasa. Notre pratique a un caractère communautaire et familial, fortement basée sur les valeurs chrétiennes.

La philosophie de l'oeuvre est de faire un bout de chemin avec les enfants des rues, d'être présent dans leur milieu de vie, selon qu'ils se trouvent en milieu ouvert (la rue) ou en milieu fermé (homes d'hébergement). Par leurs présence, notre ambition est de leurs montrer un meilleur visage du monde des adultes tout en essayant d'éveiller leur intelligence et leur créativité pour pouvoir, avec eux, changer leur monde. Pour réaliser ses activités, l'ORPER dispose d'un patrimoine essentiellement composé de :

· Deux foyers d'accueil (Milieu ouvert : Foyer Père Franck et Foyer Père Gérard pour les garçons et filles de moins 18 ans ;

· Cinq centres d'hébergement (Milieu fermé : le HCM pour les garçons de 6 à 12 ans, le HMS pour les filles de 6 à 15 ans, le HAM pour les garçons de 13 à 16 ans, le HSI pour les enfants à déficience mentale et les grandes filles et la MAJ pour les garçons de 17 à 21 ans). - La majorité des enfants hébergés sont inscrits dans les écoles primaires et secondaires de Kinshasa. D'autres suivent des formations professionnelles ;

· D'un centre mobile (un minibus qui circule la nuit dans huit communes de Kinshasa, à la rencontre des enfants des rues) ;

Chaque année, l'oeuvre entre en contact avec prés de 3.000 enfants et jeunes des rues répartis de la manière suivante ;

· Prés de 800 enfants dont 200 filles sont reçus dans les foyers d'accueil ;

· 200 enfants dont 50 filles sont reclus dans les cinq centres d'hébergement ;

· Plus ou moins 2.000 enfants dont 400 filles entrent en contact avec le centre mobile.

Au cours de cette année, l'Oeuvre a globalement travaillé avec une population composée de 2.500 garçons et 500 filles.

29

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.