WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Rôle de la communication dans l'encadrement des jeunes filles vivant dans la rue par l'ONG O.R.P.E.R. ( œuvre de reclassement et de protection des enfants de la rue )

( Télécharger le fichier original )
par Nancy Eliane NSITU MALOBA
Université catholique du Congo - Graduat 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II.3. Situation géographique

L'Oeuvre de reclassement et de protection des enfants de la rue (l'ORPER) se situe dans la ville province de Kinshasa, au numéro 293 /7 de l'avenue du 27 Octobre dans la commune de Limete Résidentiel.

II.4. Objectifs de l'OEuvre

Il faut retenir que prise sous l'angle de ses objectifs et de sa philosophie, la question était fonction du bilan exhaustif de ses actions sur la période de 20 ans. Ainsi, tenant compte de la persistance du phénomène « ENFANTS DE LA RUE », de la liquidité de son personnel, de l'enthousiasme qui l'anime et de la visibilité de ses actions d'avenir justifiée, était positive. Bien entendu la tendance à une assertion négative résidait au niveau des questions du financement, encore faut-il rappeler que l'oeuvre ne vit que des dons et legs. Elle pense à investir davantage dans des projets d'autofinancement, sans oublier de renforcer continuellement les capacités de ses éducateurs et de garder à l'esprit que l'enfant doit être placé au centre de son action.

Les rapports du REEJER sur l'évolution du phénomène indiquent que depuis 2006 environ 1.050 nouveaux cas d'enfants arrivent chaque année dans les rues de Kinshasa. Il y a donc lieu d'intervenir pour assurer à ces enfants et jeunes en situation des rues un accompagnement qui leur procure les vraies valeurs de la vie pour un lendemain meilleur.

16

Ces interventions doivent être assurées à tous les niveaux, à savoir la famille, la communauté, les institutions de protection, de promotion et de défense des Droits des enfants et le gouvernement.

II.4.1 Objectifs spécifiques

· Soutien et amélioration des conditions de vie des enfants des rues ;

· Hébergement, scolarisation, et médiation familiale des enfants pris en charge.

A. RECLASSEMENT

Par « reclassement », l'oeuvre entend aider l'enfant à retrouver sa place dans la société et rétablir la relation entre l'enfant et sa famille.

Pour ce faire, nous lui assurons une formation scolaire et professionnelle et, une fois qu'il connaît un métier, nous lui cherchons un emploi et il quitte l'oeuvre.

Pour être admis dans l'un des cinq homes, l'enfant doit répondre à quelques conditions d'admission :

· L'enfant doit se présenter spontanément, on ne va pas le chercher dans la rue ;

· Il doit véritablement correspondre à notre définition d'un enfant de la rue;

· Il doit vouloir fréquenter l'école et apprendre un métier ;

· Il doit accepter le règlement du home ;

· Il ne peut avoir plus de 14 ans.

Une fois admis, l'enfant passe trois mois en observation. Presque tous les enfants « s'évadent » une à deux fois. Les premières fugues ont lieu après trois semaines, quelques uns reviennent déjà après une semaine. La moitié des enfants fugueurs ne revient pas.

Pendant la période d'observation, une enquête est menée sur chaque enfant. L'oeuvre recherche sa famille afin de pouvoir établir son identité : noms, date de naissance, noms des parents, causes de sa vie dans la rue.

L'oeuvre accepte des enfants au cours de l'année mais elle préfère qu'ils se présentent au mois de Mai. Ainsi, après les trois mois d'observation, ils peuvent être inscrits dans une école primaire et commencer comme tous les autres, en Septembre.

17

Au début, l'oeuvre accueillait tous les enfants jusqu'à 18 ans. Mais étant donné que la plupart des ceux qui avaient 15 ans retournaient dans la rue, l'âge maximum d'admission a été fixé à 14 ans. Le plus souvent, les enfants ont de 8 à 12 ans.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.