WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le développement de l'employabilité à  partir d'une réflexion sur la responsabilité sociale de l'entreprise

( Télécharger le fichier original )
par Nathalie Marcopoli
Conservatoire national des arts et métiers Paris - Mémoire de DESS développement des systèmes d'organisation 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.1.1.2 Difficultés de définition au-delà des principes généraux

Les définitions précédemment données en matière de responsabilité d'entreprise et de responsabilité sociale fixent les principales finalités ou les principaux résultats à atteindre ; elles sont dans ce sens relativement simples à appréhender. L'exercice devient plus délicat lorsqu'il s'agit d'entrer dans le détail pour évoquer notamment les moyens de parvenir à ces finalités. Pour M. Capron et F. Quairel, le concept de responsabilité des entreprises est difficile à définir dans la mesure où plusieurs questions se posent auxquelles il n'existe pas de réponse unique :

- quelle est l'étendue du champ de responsabilité des entreprises ?

- qui peut légitimement définir ce champ ?

- devant qui l'entreprise est-elle responsable ?

D'autre part, ces auteurs soulignent que la difficulté d'appréhension du concept provient également du fait que la responsabilité peut être la conséquence soit d'un engagement, soit d'une obligation. Ces deux conceptions existent. Dans la réalité, il n'existe pas aujourd'hui de normes juridiques internationales donnant la priorité au social sur le commerce. L'approche par l'engagement est donc, de fait, privilégiée ; ceci est particulièrement vrai pour les pays anglo-saxons pour qui l'approche par l'engagement leur est culturellement familière.

Le fait que l'étendue du champ de responsabilité des entreprises s'appuie sur la morale explique les difficultés de définition de cette étendue. En effet, la morale représente un ensemble de « bonnes » règles dont le périmètre est plus ou moins communément admis. Les différences de vision quant au partage de ces règles posent problème dans la définition du périmètre de responsabilité : ainsi, pour un acte donné, certains considéreront qu'il fait partie des bonnes règles de conduite (n'entraînant ainsi aucune conséquences particulières pour son auteur responsable) tandis que d'autres considérant l'inverse, demanderont à ce que l'acte ne soit pas autorisé.

Cette difficulté autour de la définition des actes dont l'entreprise est précisément responsable est d'autant plus importante que la problématique est mondiale, sur le plan de l'étendue géographique des responsabilités des entreprises (notamment les entreprises transnationale), sur le plan des défis à relever en terme de risques environnementaux ou de développement durable. La vision des actes « acceptables » est d'autant plus hétérogène que les cultures sont différentes.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.