WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Réalisation d'un espace collaboratif de partage d'informations d?un milieu rural en ligne: cas du groupement de Kaniola par Facebook

( Télécharger le fichier original )
par Emmanuel BIRHASHWIRWA
Institut Supérieur Pédagogique de Bukavu/ISP-Bukavu - Licence en Informatique de Gestion  2015
  

précédent sommaire suivant

2.2.6. Communication téléphonique

Pour la communication téléphonique, les maisons de communication Vodacom Congo, Orange RDC et Airtel (et Tigo RDC) arrosent le milieu.

2.3. LA PERIODE DE DESESPOIR OU DES TRAUMATISMES A KANIOLA

C'est la période de 2004-2008 se fiant à la délimitation temporelle de ce mémoire. Elle a été caractérisée par nombreux actes inhumains (tueries, viols, incendies par des bandes armées, rebelles...)

2.3.1. Origine et identification des traumatismes

Depuis le 25/08/1995, le Gouvernement zaïrois émet une consigne pour expulser les refugiés rwandais et burundais sur le sol zaïrois à partir de 1994. Ceci a créé un climat de peur au sein de la population et pour les refugiés. « Au fil des temps, la tension et les conflits ethniques qui avaient élu domicile chez nos voisins, se sont transposés petit à petit au Kivu, jusqu'à l'explosion d'octobre-novembre 1996. Comme un mal qui répand la terreur, la guerre a fini par affecter tout le Zaïre à l'époque », CDPCL (1996-1997). Le 17 mai 1997, ce fut la prise de la capitale Kinshasa par l'AFDL. A partir de 1998, la RDC a connu d'autres rebellions. Des bandes armées ont surgi dans plusieurs coins du pays et particulièrement dans la province du Sud-Kivu. La sécurité et la quiétude des populations congolaises en général, et de celles du Sud-Kivu en particulier étaient dès lors désaxées par ces bandes armées.

Pour ce qui concerne le groupement, les affrontements entre les différentes bandes armées cantonnées dans le milieu étaient notés au jour le jour. Ce sont les troupes du RDC, les Maï-Maï et les combattants Hutus Rwandais. Plusieurs villages du groupement de Kaniola en ont été jour après jour visités. Des populations ont été forcées au déplacement, des maisons ont été incendiées, des femmes et filles ont été violées et emportées dans la forêt. Les habitants furent torturés et massacrés.

2.3.2. Révélations des méfaits auteur des traumatismes de Kaniola

2.3.2.1. Incendies des maisons

Les abus commis par les bandes armées ont pris de l'ampleur jusqu'à incendier des maisons voire des villages entiers. Chaque année, le nombre des maisons incendiées ne faisait que croître.

Tableau n°3 : maisons incendiées de 2000-2005

Année

Nombre des maisons incendiées

Auteur de l'incendie

Observation

2000

Cinq (5)

RCD, Maï-Maï, Interahamwe et Rasta

 

2001

Vingt et un (21)

RCD, Maï-Maï, Interahamwe et Rasta

 

2002

Douze (12)

RCD, Maï-Maï, Interahamwe et Rasta

 

2003

Cent onze (111)

Interahamwe et Rasta

Nous pouvons citer le cas du samedi 03/05/2003 où il y a un semblant d'un affrontement entre ces deux groupes et l'un est arrivé à incendier trois habitations de monsieur KALEMBU de Mbuba

2004

Cinq (5)

Interahamwe

Le mouvement semble baisser

2005

Trois (3)

Interahamwe

La fin du mouvement

Source : Bureau groupement Kaniola

Il a été enregistré donc un nombre de cent cinquante-sept (157) maisons incendiées par ces bandes armées de 2000 à 2005. Ce n'est que depuis l'année 2006 jusqu'à 2008 où l'on a plus enregistré des cas d'incendie des maisons. Comme conséquences néfastes de ces incendies, on a noté les déplacements forcés des familles vers divers endroits autres que Kaniola. Cela enregistre comme difficultés : le manque de logis, de nourriture et de médicaments, l'accroissement de la pauvreté et l'humiliation, etc.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)