WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Réalisation d'un espace collaboratif de partage d'informations d?un milieu rural en ligne: cas du groupement de Kaniola par Facebook

( Télécharger le fichier original )
par Emmanuel BIRHASHWIRWA
Institut Supérieur Pédagogique de Bukavu/ISP-Bukavu - Licence en Informatique de Gestion  2015
  

précédent sommaire suivant

2.3.2.2. Tueries et enlèvements

Pendant la période des opérations des bandes armées, on a enregistré beaucoup de personnes enlevées et de personnes tuées à travers différents villages. A ce sujet, la Constitution de la RDC ne reste pas silencieuse vis-à-vis des actes ignobles qui portent atteinte à la dignité de la personne humaine. Elle stipule à son article 16 : « La personne humaine est sacrée. L'Etat a l'obligation de la respecter et la protéger. Toute personne a droit à la vie... ». Mais qu'est-ce qui est noté ? Douloureusement la dignité de la personne humaine est bafouée !

2.3.2.3. Viols et violences faites à la femme

Violer une femme n'est pas différent de la tuer. Il n'y a pas d'acte plus pire envers la femme que de la violer.

Amnesty International (2001) éclaircit : « Tout acte de violence dirigée contre le sexe féminin, et pouvant causer préjudice ou des souffrances physiques, sexuelles ou physiologiques y compris la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté que ce soit dans la vie publique ou dans la vie privées sont condamnables. Le viol consiste à pénétrer le corps d'une personne de force sans son consentement au moyen du pénis ou d'un objet comme une matraque, un bâton ou une bouteille. »

Les bandes armées qui opéraient à Kaniola ont utilisé des objets de toute sorte pour commettre de tels actes. Actes dont les traces restent choquantes et rejaillissent constamment dans l'être des victimes. Pour la plupart des victimes, le viol a engendré chez elles un choc psychologique parfois difficile à surmonter. En plus, on peut observer chez certaines une réelle dégradation de la santé physique. Quelques unes de ces femmes ont peur de se montrer. Nombreuses étaient revenues de la forêt avec des grossesses indésirables. Leur vie en société est devenue sans garantie. Pour survivre, certaines s'adonnent à la mendicité et d'autres à la débauche, pourtant la coutume des Bashi condamne cette pratique qui est plutôt rare dans les milieux ruraux. Cette débauche entraîne la propagation du VIH/SIDA, car on a enregistré le cas de ce virus chez certaines rescapées.

2.3.2.4. Pillages

Selon RFDP-Bukavu (2004) - Les pillages des biens des victimes ont encore fragilisé leur situation déjà précaire par le fait qu'il aggrave de plus en plus leur état de pauvreté. La population de Kaniola a connu les pillages de tout genre. Elle a été dépouillée de tous les biens matériels et financiers par les bandes armées. Les vaches, les chèvres, les moutons, les poules, les lapins, les cobayes ont été pillés ainsi que d'autres biens de valeurs comme les habits, les ustensiles de cuisine, etc. Ces bandits emportaient tout à leur passage : les personnes et leurs bétails vers la forêt. C'est ce qui explique jusqu'à nos jours la vie difficile à Kaniola même si le milieu est en train de se reconstruire. Non seulement il faut reconstruire le tissu social, mais aussi il faut petit à petit équiper la population pour qu'elle puisse produire et lui venir en aide avec le minimum pour la survie.

Dans le tableau suivant, nous résumons les méfaits qui sont auteur des traumatismes de Kaniola

Tableau n°4 : statistiques des méfaits dans le groupement de Kaniola

IDENTIFICATION DES MEFAITS

ANNEES

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

Personnes tuées et/ou massacrées

05

10

20

54

36

140

169

10

06

Viols et violences faites aux femmes

274

383

422

776

838

869

426

366

09

Enlèvements et déportations

175

319

461

402

527

531

209

74

07

Rançons payées

+150 000 $US

Maisons incendiées

05

21

12

111

05

03

 
 
 

Vaches pillées

185

219

347

173

338

101

03

 
 

Autres bêtes pillées (chèvres, moutons)

+45 000 animaux

Infrastructures endommagées

16 écoles

Source : Bureau groupement Kaniola

La liste des identifications n'est pas exhaustive dans ce tableau.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)