WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'Amérique latine et la mondialisation

( Télécharger le fichier original )
par Elie LABORIEUX
Université des Antilles et de la Guyane - Master1 2010
  

sommaire suivant

L'AMERIQUE LATINE ET LA MONDIALISATION

M. LABORIEUX Elie

Master1 SEG

2009/2010

Sous la Direction de M. VICTOR J B

UNIVERSITE DES ANTILLES ET DE LA GUYANE

INSTITUT D'ENSEIGENMENT SUPERIEUR DE LA GUYANE

Table des Matières

Présentation 1

Table des Matières 2

Introduction 3

I L'Amérique latine dans à la mondialisation. 4

1-1 L'Amérique latine et ses principales relations commerciales 5

1-2 L'Amérique latine et certaines caractéristiques politico-économiques 7

II Le développement économique de l'Amérique latine sur la scène mondiale 9

2-1 LES BRIC 10

2-2 LA PRÉSENCE DES AUTRES MEMBRES DU G20 EN L'AMÉRIQUE LATINE 11

CONCLUSION 13

BIBLIOGRAPHIES 14

REMERCIMENTS 15

Introduction

Vaste région géographique et aux diverses populations, l'Amérique Latine avec ses 34 pays et une population de plus de 500 millions d'habitants connaît une mutation sociale, économique et politique importante.

Les populations aspirent à la démocratisation de leurs Etats, à la stabilité de leurs institutions, à la réforme du système judiciaire et à la lutte contre la corruption. La rupture avec les chimères des révolutions et l'atonie générale des systèmes se transforment par des transmutations en forces régionales et en acteurs de la globalisation.

Néanmoins, l'intégration régionale constitue aussi un aspect positif dans le rapprochement entre les différents pays et entraîne l'émergence de forces régionales qui s'internationalisent tels comme le Brésil, le Venezuela, le Chili, le Mexique ou l'Argentine.

Pour l'Amérique latine, 2010 est une année cruciale. Certes, la région présente des signes de reprise au lendemain de la crise économique mondiale. Mais beaucoup de pays demeurent confrontés à des défis importants, dont la pénurie d'investissement, la faible productivité, la fragilité induite par l'instabilité du prix des matières premières et le ralentissement des transferts privés par les émigrés ne constituent que quelques exemples.

Depuis 2000, Pékin multiplie les accords stratégiques et de libre-échange, notamment avec le Chili et le Pérou. Le commerce entre l'Amérique latine et la Chine n'a cessé depuis d'augmenter: +26% pour les exportations et +27% pour les importations, selon les données de la Commission économique pour l'Amérique latine (Cepal) des Nations unies. Un phénomène qui ne s'est pas démenti pendant la crise internationale.

En 2009, alors même que les exportations sud-américaines ont chuté dans toutes les régions du monde, elles ont augmenté vers la Chine de 5%. En 2008, la Chine était déjà le troisième partenaire d'Amérique latine, avec 140 milliards de dollars d'échanges, elle pourrait même supplanter l'Union européenne.

L'année 2005 a été marquée par des événements cruciaux dans l'avenir politique et économique de l'Amérique Latine : quatrième sommet des Amériques, celui du Mercosur, les élections présidentielles en Bolivie avec la candidature de l'indien Evo Morales, au Chili avec la percée de la candidate socialiste Michelle Bachelet et l'élection de Zelaya en Honduras.

Une année qui s'achève avec la tenue du sommet de l'OMC tant attendu par les puissances émergentes latino-américaines. Face à la crise, les pays latino-américains devraient s'attacher à trouver des réponses efficaces à court terme mais compatibles avec les priorités de développement durable à long terme, à savoir promouvoir la croissance tout en luttant contre la pauvreté et en réduisant les inégalités.

Le refus des mesures protectionnistes et l'amélioration des politiques migratoires peuvent se révéler très utiles pour la reprise en Amérique latine. A ce titre ; on se demande quel est aujourd'hui la place ainsi que le rôle de l'Amérique latine dans l'économie mondiale ? L'état de ses relations avec ses partenaires européens, asiatiques et américains  prédestinent-elles de nouvelles logiques de la mondialisation ?

Il serait impossible de consacrer un simple article à l'analyse d'un phénomène aussi complexe, et on n'a pas ici la prétention de passer en revue tous les aspects de la globalisation. C'est pourquoi notre réflexion sera essentiellement basée dans un premier temps sur l'aspect du commerce international ainsi que des relations économiques et dans un second temps son poids économique avec l'adhésion de certains pays émergents comme le Brésil, le Mexique et l'Argentine, enfin son impact sur le niveau de pauvreté et des inégalités dans 35 pays de l'Amérique Latine et les économies en transition depuis 2005.

sommaire suivant