WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse criminologique sur les espaces verts dans la ville de Lubumbashi


par Pierre Nguz Mbaz
Université de Lubumbashi - bachelier 2015
  

précédent sommaire suivant

I.4. Inscription de l'objet en criminologie

La criminologie étant une science interdisciplinaire, elle analyse les situations problèmes et cherche à les comprendre ; c'est la raison pour laquelle plusieurs chercheurs ont réfléchi sur ce que doit être l'objet d'étude en criminologie, ils sont arrivés au résultat selon lequel l'objet devrait être celui d'élucider la question criminelle.

En outre, la criminologie est l'étude scientifique de la nature, des causes, du développement et du contrôle criminel à la fois d'un point de vue individuel et social. Donc, l'objet que nous sommes en train de traiter a une place en criminologie du fait que nous cherchons à élucider une situation problème dans domaine de la criminologie environnementale.

La criminologie a évolué jusqu'à devenir un champ d'étude, car l'une des caractéristiques de la criminologie est de vouloir produire une connaissance socialement utile ou de vouloir contribuer à une amélioration des conditions de vie en société. (Pires, A., 2008 :72)

En criminologie, Lombroso, C., (2008 :49) avec sa typologie du « criminel né » montre que ce dernier a un comportement qui est propre à lui, difficile de l'éduquer à nouveau, il affiche un caractère héréditaire.

D'autres auteurs soutiennent que le crime est normal parce qu'une société qui en serait exemptée est tout à fait inconcevable ; donc chaque société a une forme de crime propre à elle, il est vrai que les crimes naissent du jour au jour, pour sécuriser ce qui nous procure la vie, on doit juste avoir une stratégie.

Nous avons constaté que la planification de la ville n'a pas été respectée, ceci peut nous conduire à ce que Merton appelle désorganisation sociale, comment lui interprète cette notion ? Quelle vision a-t-il par rapport à la réalité vécue dans la ville de Lubumbashi ? Peut-on parler de la désorganisation sociale pour ce qui est de la ville de Lubumbashi ?

Durkheim et Parsons (1917 : 69) proposent la perspective fonctionnaliste, ils mettent en évidence la contribution sociale positive de la déviance, quelle est la fonction que remplissent les espaces verts à Lubumbashi ? Chaque situation problème a toujours eu une fonction, celle-ci peut être négative ou positive.

Kienge-Kienge, R. ( repris par Lupitshi wa Numbi, N., 2005 : 12) soutient que la criminologie du passage à l'acte en cherchant à considérer les pratiques délinquantes comme des faits sociaux bruts ou empiriques, a beaucoup de peines à rendre compte de l'effet que la réaction informelle ou institutionnelle de la société produit sur les comportements sociaux. La réaction sociale est bien positionnée pour comprendre les phénomènes et mieux les décrire.

L'objet de recherche est inscrit en criminologie de la réaction sociale dans le sens que nous nous sommes éloigné de la causalité pour mieux comprendre la disparition des espaces verts. Si, hier, ces espaces faisaient la fierté de la ville, aujourd'hui nous constatons qu'avec l'évolution de la société, ils sont entrain tous de disparaître.

Comme nous l'avons souligné, après la colonisation, la gestion des espaces verts était bien prise en compte ; de nos jours, on tend vers la faillite, il y a un risque accru d'inondation et de glissement de terrain et d'autres faits catastrophiques.

En effet, la présence des espaces verts semble être associée à plusieurs effets positifs sur l'environnement et sur la santé physique et mentale de la population ; les arbres réduisent les polluants comme la poussière, l'ozone et les métaux lourds, la ville prend de l'ampleur du jour au jour, les activités augmentent davantage, il serait important de montrer les différentes fonctions que remplissent les espaces verts à Lubumbashi.

précédent sommaire suivant