WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Eléments méthodologiques d'exploration des risques dans les musées et les activités muséales

( Télécharger le fichier original )
par Achille Clotaire NGOMO ALGOT
Université de Technologie de Troyes - Master Ingénierie et Management en Sécurité Globale Appliquée 2014
  

précédent sommaire suivant

1.3.3.2.Le risque stratégique

Considérant une organisation, une stratégie va faire référence à la démarche d'ensemble menant par combinaison à des diverses ressources dont elle dispose lui permettant d'atteindre son but. C'est d'ailleurs pourquoi dans un contexte de concurrence la dimension stratégique représente une valeur de stabilité et de sureté dans la perspective de la pérennité de l'organisation. L'analyse des risques stratégiques se positionne ainsi comme l'activité préliminaire à mener dans l'analyse des risques prévisibles à tout projet d'organisation. On en vient ainsi à définir les risques stratégiques comme les situations contrefactuelles de nature à contrevenir à la finalité d'une organisation en cours de réalisation.Pour un projet de musée, l'analyse préalable de tous les paramètres environnementaux à incidence potentiellement néfaste s'avère ainsi décisive pour sa viabilité.

1.3.3.3. Les risques opérationnels

On est ramené à constater que la globalité de l'environnement d'un espace muséal est telle qu'une menace venant à affecter une de ses composantes est susceptibles d'entrainer un bouleversement de l'organisation pouvant même mener à la remise en cause de son but. De telles menaces soumettant ainsi l'institution muséale à des risques dits opérationnels vont faire l'objet d'une identification plus loin à la lumière d'une grille, non exhaustive cependant, qui a été élaborée autour de certaines missions d'expertise de risques environnement muséal3(*).

1.3.3.4. Les analyses en termes de risques classiques et de risques contemporains.

Une autre façon de rechercher les risques pesant sur l'organisation considérée est leur caractérisation en risques anciens et risques contemporains. En se reportant sur l'espace muséal, nous remarquons qu'une succession d'évènements plus ou moins réalisables peuvent venir à mettre en péril cet espace dans sa mission de cadre de déroulement des activités d'exposition de ses ressources artistiques. Certains évènements traditionnellement envisageables pouvant être pris pour `'classiques'' ou `' anciens'' se représentent ainsi avec d'autres plus diffus, pouvant être considérés comme contemporains.

Les risques classiques

Le musée dans sa vision physique ou architectural est susceptible d'être sujet à une diversité de menaces connues par leur survenue dans l'histoire du musée ou celle d'autres établissements, menaces relevant si bien de son environnement socio-économique qu'à la sphère naturelle de l'exercice de ses activités. Par rapport à l'environnement on pourra citer comme origine de risque :

- Les actes de malveillance;

- Les cataclysmes sismiques et environnementaux;

- Les incendies ;

- Les aléas climatologiques, etc.

Les risques contemporains

L'actualité abonde d'exemples de risques méconnus auparavant mais ont l'existence révélée par les recherches, scientifiques ou les avancées technologiques sont d nature à contrecarrer les fonctions fondamentales des organisations muséales en tant que lieux ouverts au publics. On peut citer :

- Les risques d'amiante

- Les risques de radiations électromagnétiques

- Les risques d'inhalations de gaz toxiques

- Les risques liés aux terrorismes

L'utilisation dutriptyquerisques systémiques risques stratégiques, risques opérationnelsou des approches en termes de risque anciens/ risque contemporains sont assurément de moyens méthodologiques pouvant aider à inventorier par expérience ou par imagination les menacesauxquelles peuvent être soumis les espaces muséaux physiques, considérés ici comme cadres bâtis. La référence à une telle grille d'analyse n'est cependant pas suffisante si l'on prend en compte les éventualités de survenue des risques dans une perspective de long terme. Or une telle perspective suppose la prise en compte de l'environnement interne et externe de l'institution muséale. Nous nous arrêterons pour la présente étude au cas de l'environnement externe.

* 3 Annexe 1

précédent sommaire suivant