WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Eléments méthodologiques d'exploration des risques dans les musées et les activités muséales

( Télécharger le fichier original )
par Achille Clotaire NGOMO ALGOT
Université de Technologie de Troyes - Master Ingénierie et Management en Sécurité Globale Appliquée 2014
  

précédent sommaire suivant

1.3.4. L'approche systémique appliquée à l'exploration des risques muséaux : le cas du Musée d'Orsay.

En résumant, les finalités et objectifs d'un espace muséal physique comme cadre bâti, peuvent se ramener à trois aspects :

- Pour les expositions et collections

o Assurer leur protection dans les locaux et galeries de l'espace muséal

o Permettre leur circulation à l'intérieur du musée

o Permettre l'accès dans le musée (boutiques, restaurants)

o S'adapter à l'accès de publics aux besoins spécifiques

- Pour le public fréquentant le musée ou l'espace muséal

o Le cadre physique du musée, aura prise avec le public :

o -au moment de l'accès dans le musée ;

o -au moment de la circulation dans les espaces intérieurs du musée.

o Lors de la consommation par le public, de l'autre prestationultra expositionnelles du musée.

Le cas du musée d'Orsay offre ainsi les fonctions complémentaires suivantes à ses visiteurs, selon leurs besoins. Chacune des fonctions va être décrite par rapport à son objet et caractérisée en termes de risque pour l'espace physique muséal.

- La fonction bibliothécaire

Objectif : offrir des services documentaires à des publics variés : le personnel du musée, les usagers

Ø Le personnel du musée

Ø Les usagers en provenance de l'extérieur

Etudiants, élèves

Chercheurs, enseignants, presse ;

Autres usagers.

Facteur d'exposition au risque

Ø Documents papiers ;

Ø Malveillance humaine ;

La fonction de restauration

Objectif : offrir des repas marchands aux visiteurs

Facteurs d'expositions aux risques

Ø Auxiliaires de cuisine

Ø Gaz de cuisine

Ø Verreries

- Nature du risque

Ø Fort potentiel calorifique en cas d'incendie

Ø Blessures par l'usage d'ustensiles de cuisine er de courant

Fonction éducatrice

Objectifs :

- organisation des activités d'éveil artistique aux publics jeunes

- organisation des cours particuliers aux étudiants d'écoles spécialisées et grandes écoles (Ecole du Louvre, I.E.P ...)

Il est à noter que dans cette fonction, le musée d'Orsay par exemple met à la disposition des publics à dessus identifiés, des salles où s'exercent les activités de formation ou d'éveil. Les activités sont menées soit par les spécialistes des musées, les conférenciers en l'occurrence, ou les intervenants extérieurs.

Facteurs d'exposition au risque :

- la localisation des salles en sous-sol

Nature du risque :

Ø encombrement en situation d'évacuation rapide des salles

Ø suffocation par malveillance ou pas

Ø contamination pathologique de masse

Ø dégradation des façades internes et des équipements

Objectifs : organiser les projecteurs de films par moment. Certaines expositions sont accompagnées de projections de films thématiques en rapport avec le concept de l'évènement à l'intérieur même des salles d'expositions. D'autres projections les plus courants se tiennent dans l'entre sol du bâtiment muséal.

Facteurs d'expositions aux risques

Par le fait de la localisation des activités muséales en sous-sol, les risques suggérés par le point précédent se retrouvent ici :

- l'appareillage électrique électronique des salles de projection est potentiellement source de court-circuitage d'où : risque d'incendie, risque d'électrocution par hypothèse d'étanchéité des locaux jouxtant les salles d'eau

Fonction conférencière

Objectif : organisation des conférences intermittentes pour le grand public

Facteurs d'expositions aux risques

Les mêmes que précédemment

La focalisation qui vient d'être faite sur les fonctions d'un musée tient au cadre d'analyses des risques portant sur le musée dans sa dimension « bâtiment » recevant du public. Sa relation avec le musée peut se traduire par des dégradations du cadre physique des espaces internes que des équipements. Mais les flux relationnels sont également identifiables avec les autres entités qui se trouvent dans l'environnement extérieur du musée. La configuration dansun cadre global permettre de clarifier dans un schéma d'ensemble des flux.

Théoriquement les flux sont de plusieurs sortes :

- Le flux des matières

Ils concernent les éléments matériels pouvant accompagner les personnes fréquentant le musée (bagages, objets matériels, matières diverses). A l'inverse les flux de matières peuvent partir du musée pour l'environnement extérieur (ouvrages, oeuvres artistiques).

- Les flux d'informations

Un musée est aussi une lie recevant et vivant d'information en provenance de l'environnement externe. De même du musée des données informationnelles sortent régulièrement pour l'alimentation des entités extérieures. Ce sont les informations sur les collections par exemples ; des informations sir les expositions. Avec l'avènement des technologies de l'information, ces flux ont tendance à s'accélérer venant sur leur patrimoine informationnel.

L'information aussi est à caractère réglementaire ou légal. Aussi les musées doivent ils s'adapter à l'environnement institutionnel régissant leurs activités. Ceci pour dire que le risque légal et politique est à prendre en compte par la gestion muséale. Nous donnons ci-après un tableau d'ensemble de la gestion des relations que le musée entretien avecson environnement extérieur

précédent sommaire suivant