WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Eléments méthodologiques d'exploration des risques dans les musées et les activités muséales

( Télécharger le fichier original )
par Achille Clotaire NGOMO ALGOT
Université de Technologie de Troyes - Master Ingénierie et Management en Sécurité Globale Appliquée 2014
  

précédent sommaire suivant

1.3.1. LA DIVERSITE DES ESPACES MUSEAUX

Le cadre définitionnel de l'ICOM, dans sa version de 2001 permet de se rendre compte de la diversité des sites museaux. En se ramenant au contexte français, on en vient au même constat tant est variée la réalité des types de musées. Cette diversité à son tour va être déterminante dans la conception de l'espace muséal.

On est amené à catégoriser les musées en troissous-ensembles, lorsque l'on entreprend d'aborder leur étude en terme spatial. Les deux premiers types de musée se rapprochent par leur relativité physique alors que la troisième catégorie témoignera de l'incidence des technologies de l'information et de la communication en transformant l'espace muséal en un espace virtuel.

1.3.1.1.Les espaces muséaux physiques fermés

L'idée générale et immédiate d'un musée est comme la souligné aux étapes précédentes inséparables à son rapport avec un quelconque cadre bâti. Mais l'autre dimension du musée pourtant réelle, au regard des classifications officielles, mais moins évidente dans les représentations populaires est la dimension « d'ouverture naturelle » pour catégoriser les sites à caractère conservatoire du patrimoine relatif à la biodiversité.

En référence au cadre bâti plus clairement le musée est un bâtiment, un immeuble jouant un rôle d'offreur de services culturels payant ou non. Du point architectural, la variabilité est aussi complexe puisqu'il pourra s'agir de la simple raison d'habitation au complexe immobilier le mieux élaboré en terme de conception architecturale. Dans ce mêmeregistre, l'historicité même au cadre bâti ou la qualité de conception de l'oeuvre bâtie est facteur de valorisation culturelle même de l'établissement muséal.

L'appui institutionnel est à cet égard un facteur de renforcement de cette valorisation liée à l'histoire dubâtiment faisant office de musée ou non. On en tient pour illustration contextuelle le cas de la France ou tous les immeubles ayant fait montre de préservation totale ou partiel après les deux grands conflits que sont la première et la seconde guerre mondiale, sont classés monuments historiques.

1.3.1.2. Les espaces muséaux physiques ouverts

En revanche, le cadre non bâti de l'environnement muséal peut porter sur les espaces à ciel ouverts fondés sur une diversité de thématiques. Il pourrait ainsi s'agir des concepts valorisant les ressources émanant de la biodiversité, lorsque la thématique du musée est naturelle. Ce sont en général des espaces ouverts, accueillant du public pour leur valorisation à des fins de délectation des vestiges de la nature qu'ils soient botaniques, zoologiques, géologiques.

L'article 4 de la définition d'un musée de l'ICOM, dans sa version de 1974 en son alinéa c intègre dans la catégorie de musées les « institutions qui présentent des spécimens vivants tels que les jardins botaniques et zoologiques, aquariums, vivariums, etc. »

Dans la pratique, c'est une juxtaposition d'un cadre bâti et d'un espace ouvert à thématique naturelle ou technique qu'il faut souvent s'attendre. On peut le remarquer par exemple dans le cas du parc du val, celui-ci offrant la découverte des espèces animales provenant de différents zones du monde dans un parc naturel disposant un château à valeur muséale en même temps sur un registre technique cette fois, le musée de l'air du Bourget en région parisienne expose des aéronefs de collection à ciel ouvert sur son site aéroportuaire tout en conservant d'autres appareils à taille plus réduite au sein de bâtiments appartenant au même complexe muséal. Pour synthèse, le site internet « l'internaute.com » vient dresser une catégorisation de musées dans laquelle on peut faire ressortir les deux grands ensembles d'espaces muséaux décrits précédemment.

précédent sommaire suivant