WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Eléments méthodologiques d'exploration des risques dans les musées et les activités muséales

( Télécharger le fichier original )
par Achille Clotaire NGOMO ALGOT
Université de Technologie de Troyes - Master Ingénierie et Management en Sécurité Globale Appliquée 2014
  

précédent sommaire suivant

Tableau 1 : Les principales catégories de musées en France.

Catégories

OEuvres

Archéologie

23

Art contemporain

8

Art et histoire

59

Art moderne

10

Art et traditions populaires

24

Arts décoratifs

22

Automobiles

3

Beaux-arts

86

Château-musées

12

Patrimoine industriel

13

Musée militaire

15

Musée de la nature, aquarium

12

Musée à thème

12

Maison-musée

17

Histoire naturelle

11

Ethnographie

9

Echos musée

5

Divers

12

Source : l'internaute.com

1.3.2. EXPLORATION DES RISQUES EN CONTEXTE MUSEAL PHYSIQUE

Les cadres bâtis et ouvert de l'environnement muséal précédemment décrits peuvent être sujet à des évènements indésirables pouvant compromettre les activités touristiques ou culturelles qui en sont le fondement. La notion de risque ici est donc entendue dans sa connotation négative, en rapport avec les différents états catastrophiquesqu'elle laisse suggérer dans le cas de l'exploitation d'un musée. Mais l'apparition d'un risque ne procédant pas d'une source unique, il est nécessaire d'en donner d'abord une définition et la typologie avant d'aborder les points de vue théoriques qui en détermine la dynamique.

1.3.2.1. Les organisationnels et leur répartition théorique

Le concept de risque pris dans la globalité renvoie à une perception ambivalente. Tantôt il peut donner lieu à un sens de désirabilité, lorsqu'il est assumé par une personne ou par une institution en ces de poursuite d'un objectif. Dans l'autre sens il peut être subi, entrainant, non désir et occasionnant en même temps une situation dommageable à l'individu ou l'entité qui en est affectée.

C'est cette dernière perception qui est adopté dans la présente étude consacrée à la sécurité des espaces muséaux physiques. Ces espaces sont en effet exposés à des aléas intentionnels ou non, comme nous l'enseigne l'actualité, pouvant être sources de dommages ou de dangers. C'est pourquoi nous convenons avec DELEUZE que le risque est « une situation possible, non souhaité »2(*). L'analyse de telles situations invitant qu'on n'y voit qu'une unicité de sources, nous pourrons recourir à la matrice des trois types de risques théoriques se dégageant de la littérature y relative.

La littérature théorique consacrée aux risques nous permet d'en distinguer trois grandes catégories selon l'origine du risque. Il s'agit des risques stratégiques, des risques opérationnels et les risques systémiques. Avant d'appliquer la matrice composée de ces risques à l'exploration des principaux risques auxquels sont soumis les musées tant dans les aspects spatiaux que dans les dimensions humaines et artistiques et matérielles, nous ne devons pas passer outre une réalité interactive qui caractérise un musée avec l'environnement. En conséquence, on ne peut raisonnablement pas procéder à l'identification des évènements négatifs ou positifs qui permet d'impacter un ensemble muséal sans déterminer avec le minimum d'exhaustivité possible ses relations avec le monde qui l'entoure. Cette approche analytique de l'environnement muséal n'est pas propre au musée. Elle caractérise tout organisme, elle concerne toute structure vivante qu'elle soit organisationnelle ou biologique ; qu'elle soit organisationnelle culturelle ou non. Pour ce qui est d'un organisme muséal, il constitue une entité interagissant, dans le sens de sa finalité ave d'autres entités concrètes conceptuelles ou immatérielles. C'est dans la complexité de ces relations entre ces entités et le musée qu'il faut analyser comme organisation évoluant dans in système.

La clarification de cette approche dite systémique va ainsi constituer une base d'exploration des risques pouvant être dans l'environnement d'un musée. Elle suppose ainsi que la d »finition du but d'un musée soit explicitée avant l'exploration des risques proprement parlé.

* 2DELEUZE et IPPERTI 2013 P.23

précédent sommaire suivant