WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Culture managériale et pérennisation des projets de développement au Cameroun: cas du nazareth agro pastoral training and production centre de menteh (bamenda)

( Télécharger le fichier original )
par Albert Legrand TODJOM MABOU
Université Catholique d'Afrique Centrale - Master Développement et Management des Projets en Afrique 2014
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1. L'accord de partenariat avec l'Université de Saragosse

L'accord avec l'Université de Saragosse en Espagne est encore le fruit de la coopération avec la Fundation Itaka Escolapios. En effet, le siège de la Fundacion à Saragosse a présenté la ferme école aux autorités de la faculté vétérinaire de cette université. Ces derniers ont trouvé en la ferme un champ d'expérience pratique pour les étudiants de la dite faculté. Les négociations pour un partenariat sont entreprises et elles se concluent par la signature d'un accord entre l'Université de Saragosse et la Fundacion Itaka Escolapios mais avec le Nazareth Centre comme bénéficiaires des termes de l'accord. L'accord est plutôt signé avec la Fundacion Itaka Escolapios parce que l'accord de coopération signé entre la Congrégation des Pères Piaristes en juillet 2010 faisait de la Fundacion Itaka Escolapios le partenaire privilégié de la ferme école de Menteh en Espagne sur le plan économique et administratif. Par conséquent, aucun autre accord ne pouvait être signé sans compter avec elle.

A travers cet accord de partenariat, la congrégation des Pères Piaristes : « Met à la disposition de la Faculté Vétérinaire de l'Université de Saragosse son Centre Nazareth Agro

Revoir tes notes, ce n'est pas ibid ici !

Pastoral Training du Cameroun et sa résidence pour les séjours »151(*). L'université de Saragosse à travers sa faculté Vétérinaire quant à elle s'engage : « à collaborer dans les activités du Centre Nazareth dans ce qui fait référence à l'attention et l'amélioration des animaux et des cultures servant à la formation des paysans de la zone, à travers un programme de mobilité des étudiants permettant la réalisation des séjours pratiques dans les pays sous-développés. De la même manière il sera offert (à leurs) professeurs et chercheurs la possibilité de proposer des lignes de recherche orientées vers l'amélioration des activités agropastorales de la zone ».152(*)

L'accord qui est signé pour une période de un an renouvelable chaque fois à égale durée, prévoit une commission de suivi composée par deux représentants de l'Université de Saragosse, désignés par le Recteur le Provincial des Pères Piaristes d'Aragon en Espagne et le supérieur des Pères Piaristes au Cameroun. Cette commission ont pour fonctions de veiller au développement adéquat de l'accord en réalisant le suivi et le control pertinents ; de proposer aux autorités des deux partie l'approbation du plan et programme d'activités des étudiants, leur nombre et les périodes de réalisation des expériences professionnelles et résoudre les problèmes d'interprétation ou d'application qui peuvent surgir en relation à l'accord.

En terme d'évaluation, l'accord avec la l'Université de Saragosse a déjà permis à douze étudiants de la Faculté Vétérinaire de faire un stage académique à la ferme école. Chaque étudiant à la fin de son stage produit un rapport qui est soutenu dans sa faculté et une copie reste dans les archives du Centre. L'expérience est aussi bien appréciée par les autorités de l'Université que par les responsables du Centre. Mais l'on déplore le non respect des recommandations des stagiaires comme nous pouvons le voir dans les propos du chargé des programmes de la Fondation Itaka au Cameroun : « A titre personnel, je pense que l'expérience est bonne surtout pour les étudiant de Saragosse. Mais à mon avis le Centre ne profite presque pas. Les recommandations des étudiants de Saragosse ne sont pas mises en oeuvre. En conclusion, poursuivre le programme est une chose mais il faut le repenser pour que la présence des étudiants profite aussi à la qualité de la production du Centre et sur le long terme. »153(*)

Ainsi, l'accord qui devrait profiter aux deux parties profite à une seule. En effet, le Centre espérait des retombées financières ou la possibilité pour les apprenants du Centre de faire des voyages en Espagne. Or cet aspect ne figurait pas dans les termes de l'accord. Par ailleurs, l'inadéquation de la formation des étudiants à la réalité agropastorale de Menteh est aussi évoquée comme raison de la non prise en compte des recommandations des étudiants.

Au demeurant, l'accord de partenariat était une opportunité pour le Centre de moderniser ses méthodes de production et de à travers les connaissances théoriques et pratiques des étudiants de la Faculté Vétérinaire de l'Université de Saragosse. Malheureusement, les recommandations données par ces derniers au terme de leurs stages professionnels n'ont pas profité au Centre. Nous pensons que les raisons avancées par les dirigeants du Centre ne justifient pas la non mise en pratique des recommandations des étudiants. Il s'agit à notre avis d'une négligence de leur part. C'est pourquoi, nous avons recommandé aux responsables du Centre de prendre en compte les recommandations de la prochaine promotion d'étudiants stagiaires qui arriveront en décembre au Centre.

* 151 Source : Accord de Collaboration entre l'Université de Saragosse et la Fundacion Itaka Escolapios (Traduit de l'espagnol par nous-mêmes).

* 152 IbiIbid.

* 153 Propos du Chargé des programmes de la Fondation Itaka recueilli pendant l'eSource : Enquête effectuée le 07 novembre 2013 à Yaoundé.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.