WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Culture managériale et pérennisation des projets de développement au Cameroun: cas du nazareth agro pastoral training and production centre de menteh (bamenda)

( Télécharger le fichier original )
par Albert Legrand TODJOM MABOU
Université Catholique d'Afrique Centrale - Master Développement et Management des Projets en Afrique 2014
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2. Suivi de l'insertion socioprofessionnelle des jeunes formés et viabilité

Quatre des cinq objectifs du projet initial du NAPTPC portent sur l'insertion socioprofessionnelle des jeunes après leur formation. C'est pourtant cet aspect au coeur du projet qui est le plus négligé dans la mise en oeuvre et le développement des activités. En effet, la mise en place d'un système de microcrédit en faveur des lauréats de la formation au NAPTPC s'est soldée par un échec un an après son lancement. Une stratégie d'insertion socioprofessionnelle des jeunes formés serait pourtant une garantie pour la viabilité du projet du NAPTPC.

En effet, aujourd'hui, les limitations des recrutements dans le secteur formel du fait de la crise économique ne favorisent plus l'insertion des jeunes sur le marché de l'emploi. Des analyses effectuées, il ressort que le secteur informel est devenu l'expression de nouvelles stratégies d'insertion professionnelle des jeunes au Cameroun car il emploie 73,6 % de jeunes241(*). Les relations amicales ou familiales seraient les canaux d'insertion les plus utilisés pour acquérir un emploi formel. Ceux qui ne peuvent bénéficier ni du népotisme ni du favoritisme sont condamnés au chômage. L'auto emploi reste le seul recours pour ceux qui, ayant reçu une formation professionnelle, ne disposent pas d'assez de moyens pour s'engager dans une startup242(*). Ils sont légions, les jeunes qui ont reçu une formation mais qui ne peuvent pas s'installer à leur compte faute de moyens, ou ceux qui s'installent à leur compte, mais qui dilapident leurs ressources dans des investissements non planifiés, mal organisés ou mal gérés, faute de formation professionnelle appropriée.

Il est suggéré au NAPTPC d'être une opportunité pour l'un et l'autre groupe de jeunes. En effet, l'unité de formation du NAPTPC ne peut être complète que si elle intègre la formation des jeunes et leur insertion socioprofessionnelle. Mettre en place un système de microcrédits permettra non seulement de fructifier la formation que les jeunes reçoivent au NAPTPC, mais aussi de favoriser la viabilité même du l'unité de formation. En fait, c'est en suivant l'évolution positive des jeunes formés au NAPTPC que d'autres jeunes comprendront le bien fondé de la formation et, motivés, décideront de s'inscrire dans l'expérience perpétuant ainsi la chaîne de formation.

En s'inspirant des leçons de l'échec de la première initiative d'insertion socioprofessionnelle des jeunes à travers le système de microcrédits, le NAPTPC peut mettre en place un autre système de microcrédit bien sûr, qui après des recherches de subventions auprès de ses partenaires financiers identifiés, pourra octroyer des microcrédits aux lauréats pour le lancement de la production agropastorale. Toutefois, le NAPTPC devra signer avec chaque bénéficiaire un protocole d'accord dans lequel il est mentionné que le NAPTPC demeure le propriétaire de la startup jusqu'au remboursement du microcrédit. Ce titre de propriété lui donnera le droit de regard dans la gestion et le devoir d'accompagnement technique jusqu'à ce que l'entreprise atteigne le seuil de rentabilité. Ensuite, après s'être rassuré que le bénéficiaire peut gérer lui seul son affaire et que le microcrédit reçu pour le lancement de la startup peut être remboursé sans risque de faillite, le NAPTPC procèdera à la rétrocession de la startup au bénéficiaire et à l'attribution du microcrédit remboursé à un autre lauréat de la formation. Ce processus devra durer au maximum deux ans, période correspondant à un cycle de formation au NAPTPC. Mais le processus peut s'achever avant la fin de cette période, cela dépendra de la rapidité de croissance de la structure accompagnée.

* 241 Institut National de la Statistique, Deuxième enquête sur l'emploi et le secteur informel au Cameroun (EESI2), Yaoundé, Décembre 2011.

* 242 La startup est une jeune entreprise  récemment créée mais qui a un grand potentiel de croissance et qui fait la plupart du temps l'objet de levée de fonds à travers ses productions ou des subventions. 

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.