WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Culture managériale et pérennisation des projets de développement au Cameroun: cas du nazareth agro pastoral training and production centre de menteh (bamenda)

( Télécharger le fichier original )
par Albert Legrand TODJOM MABOU
Université Catholique d'Afrique Centrale - Master Développement et Management des Projets en Afrique 2014
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

IV. Définition des concepts

La meilleure compréhension du thème de recherche passe par la définition des concepts fondamentaux, car comme le dit Emile Durkheim « Il faut toujours définir ces concepts afin de les démarquer de la confusion qui caractérise le sens commun »29(*). Dans le cadre de cette recherche, ces concepts important sont les suivants : culture managériale, pérennisation et projet de développement.

A. Culture managériale

Le management peut se définir comme étant le « processus par lequel des résultats sont obtenus de façon efficace et efficiente, via et avec la coopération d'autrui. »30(*) Pour Henry Fayol, le management, en plus du fait qu'il est basé sur quatorze principes, fait appel essentiellement à cinq éléments: prévoir, organiser, commander, coordonner et contrôler.31(*)

La culture managériale désigne  l'ensemble des techniques d'organisation des ressources mises en oeuvre pour l'administration d'une structure donnée au fil des années. C'est aussi « l'ensemble des éléments particuliers qui expliquent les bases du fonctionnement d'une organisation ».32(*) Il s'agit donc d'une manière de faire enracinée dans les moeurs au point de devenir une tradition ou une particularité. Cette manière permanente de faire se traduit par une gestion optimale des ressources disponibles afin d'obtenir une performance satisfaisante. Ces ressources peuvent être financières, humaines ou matérielles. La culture managériale consiste donc à prévoir les buts et les moyens, à organiser les moyens et les méthodes permettant d'atteindre les objectifs fixés, à commander ou à prendre des décisions et à donner des directives, à coordonner les actions et les fonctions, à contrôler les actions menées et à comparer les résultats aux objectifs.33(*)

Dans le cadre de la présente étude, la culture managériale désigne l'ensemble des méthodes et moyens utilisés par les promoteurs dans la gestion d'un projet en vue de mobiliser les bénéficiaires autour des objectifs visés. Toutefois, la culture managériale dépend aussi de :

« La typologie des managers. (...). Il convient de faire prendre conscience que le comportement du manager influe directement sur le comportement de ses collaborateurs, et qu'au-delà de la technique, du fond, il doit y avoir aussi et surtout... de la forme, d'où la nécessité d'harmonie organisationnelle et relationnelle ».34(*)

Ainsi, la culture managériale désigne également les méthodes de gestion avec lesquelles les promoteurs ou l'équipe de direction influencent les bénéficiaires et leurs collaborateurs en favorisant leur implication dans la réussite du projet ou en suscitant, par une gestion opaque et trop centralisée leur désintéressement qui ne peut que précariser le projet.

* 29 Emile DURKHEIM,   Les règles de la méthode sociologique, Paris, F. Alcan, 1895, p. 99.

* 30 Stephen ROBBINS et al, Le Management : L'essentiel des concepts et pratiques, Paris, 7e Ed, Pearson Education, 2011, p. 26.

* 31 Henri FAYOL, Administration Industrielle et Générale, Dunod, Paris, 2e Edition, 1999, pp 48-121.

* 32 Ibid.

* 33Christian THUDEROZ, Histoire et sociologie du management : doctrine, texte, études de cas, Presse Polytechnique et Universitaires Romanes, 2007, p. 250.

* 34 Christian THUDEROZ, Histoire et sociologie du management : doctrine, texte, études de cas, Op. cit., p. 250.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.