WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le management interculturel chez Bookoff France

( Télécharger le fichier original )
par David VANDEPONTSEELE
Université de Paris 7 - Master de recherche en étude japonaise 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.1 L'historique

Un historique complet sous forme de ligne du temps est disponible en annexe 1. Nous résumerons ici les points essentiels pour notre étude.

Après avoir travaillé dans la revente de piano, Sakamoto Takashi, fondateur de BOOKOF, ouvre la première boutique le 2 mai 1990 à Kanagawa, dans la ville de Sagamihara. De cette expérience de vendeur, Sakamoto Takashi apprendra que le client, lorsqu'il achète un bien d'occasion, éprouve le besoin d'avoir l'impression que le bien est neuf. Avant d'ouvrir la première boutique, il charge ses employés de faire le tour de la ville afin de racheter des livres qu'ils nettoient pour faire grossir leur stock de livres d'occasions et se préparer à être opérationnel.

Le succès du concept est rapide. Le 1er Janvier 1991, ils ouvrent leur deuxième point de vente, à la tête de laquelle Sakamoto Takashi place Hashimoto Mayumi en chef de boutique. Elle travaillait déjà dans la première boutique et n'était encore à l'époque qu'une employée à temps partiel, mais depuis 2007 elle est devenue présidente de la compagnie. Malgré quelques problèmes de gestion dus au manque de connaissance en management et en marketing (voir intra point 3.1.1), le succès de BOOKOFF est retentissant et permet à la société, la même année, de passer au statut de société à responsabilité limitée (voir intra point 2.7) et de créer les premières franchises (voir intra point 2.4).

La première filiale exportée s'ouvre à Hawaï en 1998. A l'époque, la compagnie veut atteindre le marché des communautés japonaises vivant à l'étranger qui veulent acheter des livres en japonais à prix réduits. Celle d'Hawaii étant considérablement importante, elle se révèle un bon point de départ. D'autres boutiques de ce type ont vu le jour par la suite aux États-Unis, en Corée et enfin en Europe, avec l'ouverture en 2004 de BOOKOFF Opéra. Trois ans plus tard, s'ouvrira la première boutique qui utilisera des biens d'occasions locaux (non pas des biens japonais mais des biens francophones) ce qui est une première et la seule boutique de ce type ouverte par BOOKOFF encore aujourd'hui. Cette boutique portera le nom de BOOKOFF Quatre Septembre49(*).

Au fil des années, BOOKOFF a également saisi l'opportunité de se diversifier, en ouvrant des filiales pour la revente d'équipements de seconde main (voir intra point 2.4). Mais quelle que soit la filiale qui a été développée, la société a toujours appliqué le même savoir-faire, que nous allons décrire dans le point qui suit.

* 49 La boutique BOOKOFF japonaise à Paris s'appelle « BOOKOFF \u12497\u12497ÉpÉÉIIÉyy\u12521É%oçÀ%oÀ«XX » (BOOKOFF pari operazaten) et la boutique BOOKOFF française s'appelle « BOOKOFF \u12497\u12497ÉpÉEEÉLL\u12515ÉÉÉgÉg[[\u12475ÉZZ\u12503Évv\u12479É^^\u12531É«Éu«uÉ«XX» (BOOKOFF pari kyatô seputanburuten)

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.